Le MP3 est (symboliquement) décédé

Le MP3 est (symboliquement) décédé

By Léopold Lemarchand
17 Mai 2017

Alors que les derniers brevets du MP3 arrivent à expiration, ses concepteurs decident d'enterrer le format. Tout du moins, symboliquement.

À la fin des années 80, les ingénieurs du Fraunhofer Institute for Integrated Circuit inventent le format audio MP3 et offrent, ainsi, une nouvelle ère à la consommation de musique. En 1995, le format est officiellement sur le marché et permet de compresser les fichiers audio pour en stocker davantage sur les disques vierges, sans perdre en qualité.

Terminé alors les gros discmans dans lequel on emboîte nos CD 2 titres, le son est désormais dématérialisé et se stocke dans des petits baladeurs. Il a bercé votre enfance ? Il est pourtant temps de dire symboliquement au revoir à ce type de fichier puisque les membres de l'institut allemand ont arrêté son programme de licence, faisant tomber le MP3 dans le domaine public.

Un décès symbolique

La raison est simple : le MP3 devient progressivement obsolète. "La plupart des services multimédias à la pointe de la technologie tels que le streaming ou la retransmission radio et TV utilisent des codes ISO-Mpeg modernes comme l'AAC ou le futur Mpeg-H", racontent les intéressés.

Rassurez-vous, cependant : vous pourrez toujours écouter vos fichiers MP3. Simplement, les nouveaux formats permettent d'acquérir une qualité bien plus supérieure que son ancêtre, avec de meilleurs taux de compression. Ainsi, plus le temps passe et moins le MP3 sera le format audio préféré de vos oreilles. Un format meurt, d'autres naissent : ainsi va la vie.

Derniers
articles
Unexpected

Les
pluslus

Lespluspartagés