Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

By Charles Crost
08 Nov 2013

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Ambiance

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Le bar du Buzz

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Le bourdonnement de la foule

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Un Live

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Un live électronique

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Devanture du Buzz

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Nuage de Fumée

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Reflets du Buzz

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

La scène

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Le Buzz, prêt à vibrer

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie @DR

Le Buzz : nouveau repaire des jeunes gens indie

Installations lumineuses

Sur le modèle d'un café-concert de province, le Buzz vient de s'ouvrir du côté de Belleville. Pas de paillettes, pas de champagne, mais des lives pointus et passionnants : c'est le rendez-vous de la nouvelle génération indie.

Marre de faire toujours la même randonnée nocturne entre Pigalle et Bastille? Avec des entrées à prix très démocratiques, des verres pas trop chers et une programmation qui tend les bras aux différentes nouvelles sphères undergrounds, le Buzz démarre en fanfare sans avoir mis en place le moindre plan de communication viable. Il faut y être arrivé par hasard ou y avoir été convié pour connaitre ce nouveau lieu rock de la capitale.

Pourtant, on a vu passer depuis son ouverture des plateaux des plus intéressants : qu'il s'agisse de musique électronique, de rock garage ou de trip hop expérimental, ce lieu est devenu un véritable passage obligé des jeunes gens aux oreilles grandes ouvertes. Il commence même à supplanter le Gibus Café, dont la fascination pour le bad taste rock et la qualité pauvre du son ont rebuté pas mal d'auditeurs.

Car c'est justement là la force du Buzz : géré par un crew d'ingénieurs du son, la salle offre l'une des meilleures sonorisations de la capitale, pour des salles de ce volume. On a donc follement envie d'y rester une fois rentré. Il ne manquerait qu'un fumoir. L'endroit se place dans une certaine tradition des bars de province, amenant par là même un peu d'air à un quartier de Belleville qui s'embourgeoise à vitesse grand V. On ne peut s'empêcher de penser à l'Espace B, qui partait sur le même principe et qui a littéralement changé de dimension grâce à une des plus belles programmations de la capitale. Et on souhaite la même chose au Buzz, nouvelle destination anti-hype et donc d'autant plus attirante que ses line-ups sont beaux.

Le Buzz

106 Boulevard de Belleville, 75020 Paris

Derniers
articles
Soirées à Paris

Les
pluslus

Lespluspartagés