La nuit à l'assaut de la Mairie de Paris

La nuit à l'assaut de la Mairie de Paris

By Juliette Hautemulle
08 Oct 2013

Du 18 au 31 octobre, un collectif parisien organise une élection pour élire... un maire de la nuit ! Grosse fête en perspective à l'Hôtel de Ville.

Souvenez-vous, c'était en 2009. Eric Labbé, Directeur de la communication du Showcase lançait la pétition "Paris : quand la nuit meurt en silence" et avait récolté à l'époque pas moins de 16 000 signatures. La Mairie de Paris s'était alors empressée d'organiser des "états généraux de la nuit" et la vie nocturne était devenue un vrai enjeu politique. Celui d'arriver à faire cesser la guerre qui existe entre les professionnels de la nuit et les riverains mécontents des nuisances liées aux activités de ces derniers.

Deux ans plus tard, les (ridicules) "Pierrots de la nuit" étaient chargés de sillonner, chaque week-end entre mars et novembre, les alentours des bars et des clubs pour prier gentiment les gens de sortie de se taire. Et puis après, plus aucune initiative... jusqu'à aujourd'hui. À six mois des élections municipales, le collectif d'Eric Labbé a décidé de marquer le coup en organisant l'élection d'un "maire de la nuit". Le premier tour aura lieu sur Facebook entre le 18 et le 31 octobre. Le second se déroulera les 9 et 10 novembre de manière plus classique, dans des bureaux de vote installés... dans des bars et des clubs parisiens !

Il y a peu de chances que ce "Parti de la nuit" remporte les élections mais il est quand même pris au sérieux par les camps adverses. La preuve ? Anne Hidalgo, la candidate PS à la Mairie de Paris, souhaite créer un poste de "maire adjoint à la nuit", tandis que l'UMP parle de reconvertir des stations de métro abandonnées en lieux dédiés à la fête. Réponse en mars 2014.

La page Facebook de l'élection du maire de la nuit

Derniers
articles
Événements

Les
pluslus

Lespluspartagés