La musique urbaine toujours en tête des ventes en France

La musique urbaine toujours en tête des ventes en France

By Juliette Hautemulle
02 Oct 2018

Les membres du SNEP ont dévoilé au début du mois le bilan des ventes de musiques enregistrées en France lors du premier semestre 2018. Et voici ce qu'on retient de ce compte-rendu.

Les ventes de musiques enregistrées en France se portent bien en ce premier semestre 2018 ! Voici ce qu'on retient du bilan publié début septembre par les membres du SNEP, le Syndicat national de l'édition phonographique. En effet, ces derniers ont noté une augmentation de 8,1 M€ du chiffre d'affaire global depuis l'année dernière (soit un chiffre d'affaire global de 256 M€ au premier semestre 2018). Sans surprise, cette hausse est due au numérique qui réalise 62,7% des ventes au premier semestre 2018. Et on n'est pas non plus étonnés que le streaming soit le moteur de cette dynamique et représente 89% des revenus numériques.

Booba et Niska plus appréciés que Johnny Hallyday et Mylène Farmer

Et qu'écoute-t-on le plus, alors ? Surtout des rappeurs francophones ! Et oui, dans le top 20 des meilleures ventes d'albums, 17 sont des disques de rap d'artistes de chez nous. Parmi eux, on pourra notamment citer Orelsan, Vald, Booba, ou encore Bigflo et Oli, Damso, Jul et Lorenzo. Dans le top 200, 89 productions sont issues de cette catégorie, traditionnellement dominé en France par la variété, deuxième avec 86 titres. Encore mieux : dans le top 200, 89 titres sont des productions de ces jeunes beatmakers contre "seulement" 86 en variété. Comme quoi, Johnny Hallyday et Mylène Farmer ont désormais peut être moins la côte chez nous que Niska et Maître Gims (pour ne citer qu'eux)...

Retrouvez le bilan complet de la SNEP ici !

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés