L'interview cannoise de Matias Aguayo

L'interview cannoise de Matias Aguayo

By Anne-Lyse Renaut
13 Mai 2016

Juste avant d'enflammer le dancefloor de la Villa Schweppes pendant plus de deux heures, nous avons eu la chance de rencontrer le Dj chilien Matias Aguayo. On a parlé de Cannes, de son prochain album, et aussi, de sa préparation avant son passage aux Marches, ce jeudi 12 mai 2016.

Villa Schweppes : Bonjour Matias, comme nous sommes à Cannes, on va commencer par parler un peu cinéma. C'est George Miller qui préside l'édition 2016. Tu es plutôt Babe ou plutôt Mad Max ?

Matias Aguayo : Mince, je ne connais pas Babe et je n'ai pas vu Mad Max !

VS : Bon, C'est ta première fois à Cannes : alors, quelles sont tes impressions sur la Croisette ?

Matias Aguayo : J'aime bien la côte d'Azur ! (Rires). Alors je suis content d'être ici, même si je n'ai pas vu beaucoup de choses encore. Pour être honnête, je viens tout juste d'arriver, et je n'ai fait que le trajet entre l'hôtel et la prise de son aux Marches.

VS : Chez Villa Schweppes, on parle beaucoup de la vie nocturne. Et justement, on aimerait savoir quelle est ta dernière nuit blanche ?

Matias Aguayo : J'en fais surtout pendant les enregistrements avec des musiciens. Normalement, je fais très peu de nuits blanches, parce que j'adore dormir et je danse beaucoup, donc je suis très vite fatigué. Je préfère donc aller au lit !

VS : As-tu un cocktail préféré en soirée ?

Matias Aguayo : J'adore boire de l'eau de coco parce que c'est très hydratant et cela m'évite d'aller aux toilettes quand je joue et que je travaille ! (Rires). Sinon, j'aime bien le duo Ginger ale et whisky.

VS : Et qu'est-ce que tu emmènes justement dans ton sac quand tu pars en soirée ?

Matias Aguayo : J'ai toujours mes clefs usb avec moi. J'amène aussi mon micro italien. Comme je chante, je préfère avoir mon propre micro avec moi. Parce que les micros proposés dans les salles ont toujours été utilisés par beaucoup de personnes. Et j'ai aussi un looper, pour faire des loops avec ma voix ainsi qu'avec des percussions électroniques.

Pendant les soirées plus intimes, j'ai la possibilité de faire des sets plus longs et de raconter une véritable histoire.

VS : Une soirée idéale pour toi, ça ressemblerait à quoi?

Matias Aguayo : Il y a tellement de possibilités. J'aime toutes les soirées. C'est très important d'avoir un bon son. Mais par exemple, ici aux Marches, j'aime beaucoup parce que c'est un espace très intime. J'aime ce type de lieu parce que l'on peut rentrer en contact avec le public. J'aime aussi sortir un peu de la partie Dj, pour chanter et danser avec les gens. J'adore les grandes scènes aussi mais c'est très différent. Par exemple, en festival, le set est plus court, alors pendant les soirées plus intimes, j'ai la possibilité de faire des sets plus longs et de raconter une véritable histoire.

L'interview cannoise de Matias Aguayo

Mathias Aguayo, le 12 mai 2016, en live à la Villa Schweppes à Cannes.

L'interview cannoise de Matias Aguayo

Mathias Aguayo, le 12 mai 2016, en live à la Villa Schweppes à Cannes (photo 2)

VS : Si tu devais mixer avec un Dj en particulier, qui choisirais-tu ?

Matias Aguayo :J'ai déjà joué avec beaucoup de Djs que j'aime bien. Mais mon Dj préféré est Christian S, je citerais aussi Lena Willikens. Mais il y en a tellement, c'est difficile.

C'est un album très différent de ce que j'ai fait avant.

VS : Tu as sorti un EP l'an dernier intitulé "El Rudo Del House Round Four". Est-ce que tu prépares aussi un album ?

Matias Aguayo : Oui, on a même commencé une mini-tournée avec cet album en France. Avec les musiciens, nous avons joué à Paris, à Nancy, à Lille, et au Printemps de Bourges aussi. C'est un album très différent de ce que j'ai fait avant. Mais j'aime ça : travailler avec d'autres musiciens, ou encore avec du matériels ou des techniques que je ne connaissais pas. C'est important et c'est plus drôle aussi pour moi !

Tu sais, jouer pour les gens, c'est toujours un processus de séduction.

VS : Tu joues avec de nouveaux musiciens ?

Matias Aguayo : Oui, on s'appelle "Mathias Aguayo and the desdemonas" ! C'est un nouveau style de musique, ça n'existe pas encore !

VS : Tu pourrais nous le décrire en une phrase peut-être ?

Matias Aguayo : "Euuh... Il a beaucoup de rêves dedans"

VS : D'accord, on va le décrire comme ça alors. Et pour ce soir, comment tu te prépares ?

Matias Aguayo : Je me prépare en écoutant des morceaux que je veux jouer et sur des possibilités d'improvisation. J'adore improviser. Tu sais, jouer pour les gens, c'est toujours un processus de séduction. C'est un véritable dialogue en fait.

VS : As-tu un morceau préféré en soirée ?

Matias Aguayo : Oui, il y a un morceau qui fait beaucoup danser les gens et que j'aime passé en soirée qui s'appelle "Una fiesta Diferente" (Un titre qu'il a effectivement jouer pour son final à 2h20 le soir-même à la Villa Schweppes, ndlr)

VS : Enfin Matias, où est-ce que l'on pourra te trouver cet été ?

Matias Aguayo : Au Sonar à Barcelone par exemple. Je vais aussi jouer en France, notamment au Worldwide Festival à Sète.

Derniers
articles
Les soirées Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés