L'interview calvaise de Radio Nova

L'interview calvaise de Radio Nova

By Léopold Lemarchand
11 Juil 2017

Villa Schweppes et Radio Nova, c'est une grande histoire d'amour. Que ce soit à Cannes ou à Calvi, l'équipe Nova n'hésite pas a venir faire la fête avec nous et, au passage, interviewer les artistes. Nous avons profité de sa présence sur le sable de Mar A Beach pour papoter avec Sophie Marchand, animatrice sur Nova aux côtés de David Blot.

Depuis quand existe ce partenariat entre Villa Schweppes et Radio Nova ?

Sophie Marchand : Il me semble que c'est un partenariat qui a quelques années déjà. L'idée, cest que Radio Nova s'installe pour faire un direct, trois heures d'émission en général. On veut faire vivre l'événement aux gens qui n'ont pas eu l'occasion de venir au Festival de Cannes ou à Calvi On The Rocks. On capte des lives et on interviewe les artistes. Cette année, on a une petite spécificité : on fait des blind tests ! On a un programme précis d'interviews et de captations mais c'est porte ouverte. Donc dès qu'on a des potes qui passent, ils peuvent venir dire un mot.

Qui est le champion du blind test pour le moment ?

Sophie Marchand : Le meilleur qu'on ait eu est un mec qui organise des blind tests à Paris. C'était vraiment la Fédération Française de Blind test. De la concurrence déloyale ! Sinon, a eu la Malka Family, un groupe de funk auquel on a fait un blind test spécial funk. En fait, c'est nous qui étions en dessous de leurs connaissances. Le mec était limite déçu de nos questions (rires).

Quand tu arrives sur la plage de Mar A Beach à Calvi en Jeep ou en bateau, c'est quand même impressionnant !

Les auditeurs peuvent jouer en même temps ?

Sophie Marchand : Oui, ils jouent en live sur Facebook. On les voit jouer mais le problème est qu'il existe un petit décalage entre l'émission en direct et les messages. Donc on les voit, on les note, on leur passe des coucous pendant les pauses mais ils ne peuvent pas vraiment interagir directement.

As-tu un souvenir particulier à Villa Schweppes dont tu voudrais nous faire part ?

Sophie Marchand : Quand tu arrives sur la plage de Mar A Beach à Calvi en Jeep ou en bateau, c'est quand même impressionnant ! En plus, nous, on débarque le matin. Il n'y a personne à ce moment-là et ça donne vraiment l'impression de conquérir une plage comme un pirate. Côté concerts, je me souvient que L'Impératrice l'année dernière, c'était vraiment chouette.

Et du festival Calvi On The Rocks de manière plus large ?

Sophie Marchand : Il y a ce truc assez fou de voir des artistes qui n'ont pas l'habitude de jouer dans des spots comme ça, qui sont plutôt habitués à jouer en club. Le fait de changer de dispositif, de jouer en journée, d'avoir un contact direct avec les gens, c'est incroyable pour eux.

La force du festival pour toi c'est quoi ?

Sophie Marchand : Le cadre, sans hésiter. Il y a un vrai côté dépaysant.

On veut faire vivre le festival aux gens qui n'ont pas eu l'occasion de venir au Festival de Cannes ou à Calvi On The Rocks

Ta rencontre la plus marquante ?

Sophie Marchand : Les équipes. L'année dernière, j'avais halluciné de voir la femme du patron de Mar A Beach en train de trier les poubelles après la fin de la journée, quand il n'y avait plus personne. Je l'avais vu les mains dans les poubelles et ça bénévolement. Retrouver les mêmes équipes d'événements en événements c'est agréable : les riders, les serveurs...

Si tu devais choisir entre Cannes et Calvi ?

Sophie Marchand : Moi je suis cinéphile donc, sur le papier, ce serait le Festival de Cannes, même si je n'ai pu voir que quelques films cette année. Ici, à Calvi, je trouve ça beaucoup plus naturel.

Merci Sophie !

Le site internet de Radio Nova

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés