L'icône Morrissey

L'icône Morrissey

By Marine Normand
24 Oct 2013

Son livre dépasse actuellement en Grande-Bretagne les ventes du troisième opus dédié à Bridget Jones. Morrissey, ex-leader des Smiths, vient en effet de publier son auto-biographie.

Si en France, seuls les amoureux de musique indie semblent connaitre Morrissey et les Smiths, en Grande-Bretagne, l'homme et le groupe sont des icônes nationales. Ils ont marqué toute une génération ayant grandi dans les années 80 par des mélodies soignées (signées du guitariste Johnny Marr) et des textes d'une grande qualité littéraire (toujours écrits par Morrissey).

Souvent comparés aux Beatles des 80's, certaines paroles sont d'ailleurs devenues cultes ("To die by your side, is such an heavenly way to die"), et servent encore de citation à toute une jeunesse un peu hipster/un peu indie. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que leur musique apparait régulièrement dans des films américains indépendants comme 500 days of summer...

Jeune mélomane, Morrissey découvre adolescent le punk et s'y consacre entièrement. Il monte ainsi le premier fan club anglais des New York Dolls, ainsi que de celui des Cramps. Vrai amoureux de la musique, il lance son premier groupe The Nosebleeds en 1978, pour finir par créer avec Johnny Marr (accompagné d'Andy Rourke et Mike Joyce) les Smiths en 1982.

"Moz" leader du groupe, fait rapidement l'objet d'un culte. Leader charismatique et mystérieux, fervent végétarien (on lui doit d'ailleurs le morceau "Meat is Murder" en 1986, position avant-gardiste à l'époque), Moz est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Jamais avare de son opinion, tous ses propos sont scrutés à la lettre et relayés dans la presse.

Les Smiths sortiront ensemble 4 albums, tous plus encensés les uns que les autres. The Queen is Dead, datant de 1986, a d'ailleurs récemment été élu par NME, bible musicale anglaise "Meilleur album de tous les temps" tandis que les Inrocks le considèrent comme le plus grand opus des 80's. Pourtant, suite à de nombreux désaccords musicaux, le groupe se sépare en 1987 et laisse de nombreux fans esseulés. Il laisse néanmoins un héritage considérable qui a inspiré tout un courant britpop, Oasis et Blur en tête.

A la fin des Smiths, Morrissey enchaine rapidement sa carrière solo dès 1988, et sort de nombreux succès ("Suedehead", "Your Arsenal"). Ses albums se placent rapidement dans les top 10 et il est largement suivi par toute sa communauté de fans, dont l'adolescence a été bercée par les classiques du groupe. Aujourd'hui, à l'age de 54 ans, il signe enfin sa première autobiographie chez le célèbre éditeur Penguin. L'artiste, -un peu ?- a demandé à sortir dans la collection "classique" de la maison d'édition, comme Virgile ou James Joyce. Un détail qui est un sujet de moquerie chez certains, mais les chiffres parlent pourtant d'eux-mêmes. Il a déjà écoulé 35 000 exemplaires et le livre n'en finit plus d'être décortiqué par la presse...

L'autobiographie -en anglais- de Morrissey

Découvrir les Smiths

"There is a light that never goes out"

"How soon is now"

"Bigmouth strikes again"

"Girlfriend in a coma"

"Some girls are bigger than others"

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés