New

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

By Jennifer Durand-Raynal
05 Mai 2021

Envie de prendre un grand bol d'air ? Pourquoi ne pas en profiter pour prendre une grande bouffée de culture par la même occasion ? Les musées ne sont pas les seuls lieux à abriter des chefs-d'oeuvre, pour consommer l'art sans modération optez pour les chemins de traverses !

L'art passe en mode outdoor

Plus besoin de passer les portes d'un musée ou d'une galerie pour apprécier une oeuvre d'art... l'art peut parfois prendre la clé des champs, à nous de le suivre ! Véritable musée à ciel ouvert du Street Art (et sans doute le plus connu), le 13e arrondissement de Paris nous invite à lever les yeux dans le quartier de la Butte aux Cailles ou sur les barres d'immeubles seventies du boulevard Vincent Auriol qui laissent place aux fresques réalisées par les grands noms internationaux du Street Art, parmi lesquels Shepard Fairey, Invader, D*Face, Seth, Conor Harrington, Hush ou encore Daleast. Envie d'en savoir plus sur le street art ? Ne manquez pas notre interview avec Antoine Besse, spécialiste de cet art qui enjolive notre quotidien.

Pour une escapade arty plus bucolique, on passe au jardin, et plus précisément dans les jardins de sculptures à découvrir aux quatre coins de l'Hexagone. Havre de paix au coeur de la capitale, le jardin de sculptures du Musée Rodin constitue un écrin de verdure dans lequel le maître avait souhaité installer ses bronzes monumentaux.

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

Le Musée Rodin à Paris

C'est donc au détour d'une allée, d'un bosquet ou d'une roseraie que les visiteurs peuvent contempler Les Bourgeois de Calais, La Porte de l'Enfer, ou encore Le Penseur.

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

Les sculptures du maître sont exposées dans le jardin du musée.

Véritable musée d'art moderne à ciel ouvert, le parc de sculptures inauguré en février 2020 par le musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun, est un petit coin de nature le long d'une rivière jalonné par une trentaine d'oeuvres signées par les artistes majeurs des XXe et XXIe siècles, de César à Amado en passant par Max Ernst. Saluons le fait que le parcours au coeur de ce jardin extraordinaire est accessible gratuitement !

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

Faites un tour à Issoudun pour admirer ce jardin de sculptures !

Cap au sud, où se nichent en pleine nature de fabuleux parcs de sculptures. Découvrez les prestigieuses collections de la Fondation Maegth, du Domaine du Muy, de la Venet Foundation ou la Commanderie de Peyrassol, exposées à ciel ouvert.

Notre coup coeur : le Château La Coste à quelques pas d'Aix-en-Provence où les grands noms de l'art et de l'architecture se bousculent.

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

"Drop" de l'artiste américain Tom Shannon, au Château La Coste.

Avec pour cadre enchanteur les paysages typiquement provençaux, ce domaine viticole propose des "promenades d'Art & Architecture" à travers ses champs d'oliviers et ses vignes. Pour composer ce parcours artistique jalonné par une quarantaine d'oeuvres, principalement des sculptures, chaque artiste a été invité à concevoir son oeuvre et à en choisir l'emplacement. Des créations en harmonie avec le paysage de Château La Coste parmi lesquelles des oeuvres signées par Louise Bourgeois, Richard Serra, Hiroshi Sugimoto, Alexander Calder, Jean-Michel Othoniel, Tracey Emin et bien d'autres. A vos agendas !

Envie d'autres idées ? Ne manquez pas notre sélection de rendez-vous arty en plein air à travers la France !

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

L'oeuvre "Crouching Spider" de Louise Bourgeois, sur le lac du Château La Coste.

La revanche des galeries d'art

Tout comme les musées, les galeries d'art regorgent de peintures, sculptures, de photographies ou de design, et pourtant on ose rarement passer leurs portes. Jugées, à tort, trop intimidantes, ces temples de l'art contemporain ne laissent pourtant jamais indifférents et pourraient vous réserver de très belles découvertes artistiques. Si certaines galeries ont vocation à faire connaître des artistes en devenir, d'autres galeries sont devenues de véritables institutions, à l'instar de la Galerie Templon ou la Galerie Perrotin, et vous feront découvrir des artistes de renommée internationale. Pas besoin d'être un expert pour apprécier ces oeuvres, laissez parler vos émotions et n'hésitez pas à échanger avec les galeristes, ce sont eux qui vous parleront le mieux des artistes.

Pour découvrir l'art contemporain d'un oeil décomplexé, pourquoi ne pas filer à la nouvelle annexe parisienne de la Galleria Continua qui vient d'ouvrir dans le Marais ? La galerie, qui avait confié à la superstar du street art JR l'accrochage de son expo inaugurale, a bien l'intention de se positionner comme un lieu ouvert à tous, avec à terme un café, une boutique et une salle dédiée aux rencontres et aux conférences.

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

La Galleria Continua, à Paris.

"Ce projet est né de l'idée de créer un espace accueillant, un cadre convivial, flexible, inclusif [...] Un environnement ouvert à la diversité des cultures, où des personnes riches d'histoires, de talents et d'intérêts différents peuvent se rencontrer, pour lire une revue, échanger des expériences et des impressions, ou échafauder des projets ensemble", déclarent les fondateurs de la Galleria Continua.

Frustré d'être enfermé entre 4 murs à compter les confinements ? Changez de perspectives et faites entrer l'art dans votre maison ! C'est l'opération lancée par l'artiste Olivier Masmonteil qui a eu la bonne idée de sortir l'art des galeries et des ateliers d'artistes pour l'exposer chez vous. L'opération "Une oeuvre à la maison" consiste à prêter des oeuvres d'art à des particuliers en attendant la réouverture des lieux culturels. Pour participer, il suffit de se rendre sur le compte Instagram Une oeuvre à la maison et écrire en quelques mots sa motivation pour accueillir une oeuvre.

Aux frontières de l'art et du numérique, les galeries d'art contemporain commencent par ailleurs à s'intéresser au phénomène des NFT. Ces jetons non-fongibles, qui permettent de vendre des oeuvres d'art numériques uniques, font fureur depuis quelques mois. Même Grimes s'y est mise ! Pour la première fois en France, la galerie parisienne de Kamel Mennour proposait en avril la vente de trois oeuvres NFT créées spécialement pour l'occasion, en partenariat avec le collectif d'artistes numériques Obvious.

L'art... dans les bars aussi !

L'art s'invite également au comptoir en investissant bars et cafés. C'est le cas par exemple du Fluctuart à Paris, lieu culturel flottant situé au bord de Seine, côté Pont des Invalides. L'établissement propose un bar avec terrasse où s'invitent expositions, performance mapping ou encore des sessions de street art. Toujours sur la capitale, on pense également à la bien nommée guinguette numérique, EP7, située dans le 13ème arrondissement. Là aussi, il est possible de siroter un cocktail en goûtant à quelques petites gourmandises sucrées et salées tout en parcourant l'expo du moment ou même en s'émerveillant devant la façade à écrans qui illumine l'avenue.

Dans le reste de l'Hexagone, l'art s'expose aussi dans les bistrots et cafés, comme dans ce bar à vin à Lyon, le Balonge, où il est possible de déguster un grand cru tout en contemplant de belles toiles et dessins d'artistes nationaux et internationaux. A Marseille également, le Soma mélange espace de recherche artistique, lieu d'art, bar à cocktails et cantine, tout ça en plein milieu de la cour Julien, un des endroits les plus effervescents de la cité phocéenne.

Quand les musées passent en mode virtuel

Les puristes vous le diront, rien ne remplacera jamais la magie d'un tête-à-tête avec une oeuvre d'art. Pourtant, parfois on rêverait de faire un saut à New York le temps d'admirer ce tableau d'Edward Hopper au Metropolitan Museum of Art ou de pouvoir flâner dans une exposition sans sortir de chez soi. Bonne nouvelle : les musées se métamorphosent en musées 2.0 et multiplient des trésors d'imagination pour nous proposer de nouvelles expériences culturelles. Que l'on soit connaisseur, amateur ou simple curieux, on peut tous désormais contempler les plus belles oeuvres des musées du monde en ligne, zoomer sur ces petits détails qui nous avaient tant de fois échappés, prendre son temps, enrichir ses connaissances et s'affranchir des heures de pointe, des longues files d'attente et de ces oeuvres qu'on aperçoit de bien trop loin.

Pour rendre l'art toujours plus attractif, les musées s'amusent d'ailleurs à développer en ligne des formats toujours plus ludiques, à l'instar du musée du Louvre qui propose sur son site internet ses Œuvres à la loupe, des dossiers multimédias interactifs pour se plonger dans une oeuvre et en approfondir les aspects historiques et artistiques, ou de la National Gallery de Londres qui nous offre son très relaxant 5-minute meditation soit une pause méditative via l'observation attentive d'un tableau.

Les déclinaisons infinies de Google Arts & Culture

Mais la vraie bonne idée qui permet à tous de se faire un musée ou une expo dans les plus grands musées du monde depuis son canapé, on la doit à Google Arts & Culture ! Au cours des 10 dernières années, la plateforme s'est en effet associée à plus de 2 000 grands musées et sites patrimoniaux du monde entier afin de développer des expériences visuellement étonnantes.

Le géant du web a simplement décliné sa technologie street view afin de numériser en trois dimensions les salles des musées. Rien de plus simple donc de déambuler virtuellement dans les musées, de s'offrir une visite privée d'un lieu d'exception, comme le château de Versailles, ou encore d'enchaîner les expos en un clin d'oeil, de "Bois sacré" au musée du quai Branly-Jacques Chirac à "Monet et l'architecture" à la National Gallery en passant par "Dans l'intimité de Kandinsky" au Centre Pompidou.

L'ère des expositions virtuelles

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

Poussez la porte - virtuelle - du Universal Museum of Art !

Mais Google n'a pas le monopole des expositions virtuelles, pour preuve l'exposition évènement de la rentrée 2020, " The Queen and the Crown ", organisée conjointement par Netflix et le Brooklyn Museum, qui présentait les costumes des séries The Crown et Le Jeu de la Dame. Les visiteurs pouvaient évoluer virtuellement dans les salles du musée reproduites à l'identique, cliquer sur les tenues pour obtenir plus de détails et resituer en vidéo le costume dans la série. Vous avez manqué l'ouverture de l'Universal Museum of Art (UMA) ? Normal, ce musée est entièrement virtuel. Il propose des expositions en réalité virtuelle sur sa plateforme à visiter de chez soi.

L'enquête du mois : l'art sort des musées !

Un musée hors d'un musée depuis chez vous...

Les chefs-d'oeuvre de la peinture dans les musées français, Les chats dans l'Histoire de l'Art, la Renaissance italienne ou les Œuvres spoliées... une programmation aussi riche que variée qui fait définitivement jouer l'UMA dans la cour des grands !

Pour une visite privée ultra VIP, retour aux bons vieux classiques, des visites guidées filmées menées par le ou la commissaire de l'exposition en personne qui nous donne toutes les clés pour comprendre un artiste et son oeuvre. Ne manquez pas l'exposition "Gabrielle Chanel" commentée par la directrice du Palais Galliera ; une visite vidéo de l'exposition "Artemisia" dans les salles de la National Gallery aux côtés de la commissaire (payante) ou encore laissez-vous conter "Chagall. Le passeur de lumière" en exclusivité avant son ouverture au Centre Pompidou-Metz, par le commissaire de l'exposition.

Street art, jardins, sculptures monumentales, réseaux sociaux et réalité virtuelle... où sera votre prochain bol d'art ?

Derniers
articles
Unexpected

Les
pluslus

Lespluspartagés