90BugpiD4zE

L'âge d'or de la Techno Parade

By Marine Normand
13 Sep 2013

En 1998, dans un climat pas vraiment chaleureux pour la musique électronique et les free parties, l'association Technopol décide de lancer une love parade à la sauce parisienne. Dites bonjour à la Techno Parade.

En 1998, dans un climat pas vraiment chaleureux pour la musique électronique et les free parties, l'association Technopol décide de lancer une love parade à la sauce parisienne. Dites bonjour à la Techno Parade.

C'est le second plus gros événement musical en France, juste après la fête de la musique. Chaque année, la Techno Parade regroupe environ 200 000 fêtards et autres amoureux des cultures électroniques. Sur des chars, ou à pied, ils suivent un parcours rythmé par les BPM et la présence de DJs cultes (cette année, le parrain est Popof). En 2013, elle fêtera ses 15 ans. L'occasion de revenir sur un événement culte.

Il est vrai qu'à la fin des années 90 et au début des années 2000, la musique électronique était plutôt diabolisée. Symbolisée par les free parties (et surtout par ses débordements), les politiques constataient la naissance d'un mouvement soi-disant incontrôlable, qui pouvait prendre d'assaut pour un ou plusieurs jours un terrain dans la plus stricte illégalité et y laisser se produire de nombreux abus. Un mouvement qui avait traversé la Manche, puisque le phénomène s'était retrouvé interdit au début des années 90 par une Angleterre effrayée par une jeunesse avide de sensations fortes.

La Techno Parade est née de cette volonté. Présenter la musique électronique sous son meilleur jour, rassemblant l'espace d'une journée, et sous contrôle, les amoureux de ce genre décrié et pourtant en pleine ascension. Avec une première édition retransmise en direct à la télévision avec derrière les platines Laurent Garnier ou encore Carl Cox, la Techno Parade a fini par s'imposer comme un événement majeur du mois de septembre à Paris, et a bien réussi sa politique de dédiabolisation.

On a ainsi vu les chiffres subtilement grimper d'année en année : 250 000 en 1999, avec un record en 2003 avec plus de 300 000 personnes dans la rue. Aujourd'hui, avec une démarche aussi sonore qu'environnementale, la Techno Parade est devenue le point de rencontre des grands amoureux des musiques électroniques, tant chez les habitués des clubs que les vrais ravers. Une journée qui se veut le point de rencontre de toutes les familles électroniques, de la pop de David Guetta à l'ambient chou de Rone, sans négliger le hardcore de Manu Le Malin.

Technopol peut être fier de lui. Il a réussi en l'espace de quelques années à montrer le côté fédérateur et festif de la musique électronique et de lui laisser une place de choix dans le panorama culturel français. Un joli tour de main auquel vous pourrez participer ce samedi à Paris !

Le site de la Techno Parade

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés