sOqZ-QD75sQ

Kesaco ? Le Harlem Shake

By Marine Normand
18 Fév 2013

Les buzzs d'internet sont une source perpétuelle d'interrogation. Comment des vidéos a priori peu révolutionnaires peuvent rencontrer autant de succès ? Après le raz de marée Gangnam Style, dont la chorégraphie à base de chevauchements de poneys invisibles nous a rendu équinophobe (on a bien fait, vous avez vu le scand

Les buzzs d'internet sont une source perpétuelle d'interrogation. Comment des vidéos a priori peu révolutionnaires peuvent rencontrer autant de succès ? Après le raz de marée Gangnam Style, dont la chorégraphie à base de chevauchements de poneys invisibles nous a rendu équinophobe (on a bien fait, vous avez vu le scandale des lasagnes), on vous présente le dernier né des vidéos WTF (What the F***?) : Le Harlem Shake !


Aux Origines

A l'origine, un morceau signé DJ Baauer (qui jouera le 23 février au Social Club!), un jeune musicien électronique de 23 ans. Le titre, plutôt agréable et bien construit de Trap music serait un hommage à une danse née à Harlem dans les années 80 (en même temps que le Voguing), la bien-nommée "Harlem Shake". Ondulations saccadées des épaules, mouvement ultra coordonnés mais donnant l'image d'une convulsion sous contrôle, le mouvement Harlem Shake est plutôt respecté, car nécessite une totale maitrise des codes du Hip-hop. Bref, c'était beau, c'était bien, jusqu'à ce qu'Internet s'en empare.

L'invasion Youtube

Une vidéo est sortie le 2 février, signée d'un blogger américain, Filthy Frank. Durant moins d'une minute, on y voit quatre hommes déguisés qui se mouvent dans des positions...aléatoires sur le morceau. Pour rester poli, on pourrait y voir une espèce d'esthétisme primitif, mais en gros, c'est un groupement de personnes qui réalisent ensemble des mouvements complètement débiles. Le buzz a commencé à monter. Des dizaines de milliers de vidéastes amateurs (on serait autour des 25 000) ont commencé à éditer leurs propres versions du "Harlem Shake".

Dixit Wikipédia (ce qu'il ne faudrait pas entendre...) "une forme esthétique" a ainsi commencé à se distinguer. Au début, au milieu d'une scène de la vie quotidienne, un individu se déhanche sur le morceau, seul contre tous. Puis, dès que la voix prononce "Let's do the Harlem Shake", la vidéo se coupe, et d'un coup, tout le monde commence à danser de manière complètement incohérente. Super. Toutes les vidéos combinées obtiendraient un total de plus de 120 millions de vues. Encore plus super. Internet sait s'amuser, et en faire profiter les autres.

Fin de hype ?

Cela pourrait être un buzz complètement débile comme un autre, néanmoins, à la rédaction, on commence un peu à s'inquièter et à se demander s'il ne va pas s'installer. La jeune rappeuse Azealia Banks a ainsi posté à la fin de la semaine dernière une vidéo où elle freestyle sur le morceau de Dj Baauer (qui n'avait rien demandé, pauvre de lui). La vidéo est un poil vulgaire, son flow un poil ennuyeux. Et, alors qu'on l'aimait bien, Azealia, elle vient quand même d'être surprise en pleine récupération de hype complètement ratée. Allez, rassurez-nous : c'est bientôt fini ce truc ?

Si vous voulez voir DJ Baauer en live, et faire le "Harlem Shake"
Rendez vous le 23 février au Social Club, les places seront bientôt en ligne.
Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
L'Event Facebook

Marine Normand

Derniers
articles
Événements

Les
pluslus

Lespluspartagés