deuO4RQx1YU

Jay-Z, Daft Punk, M83 : la bande originale de film, une vraie prise de risques ?

By Marine Normand
21 Mar 2013

Quentin Tarantino serait d'accord avec nous (n'est ce pas Quentin ?). Un film réussi, c'est aussi une bande son taillée sur mesure par un amoureux de la musique qui sait ce qu'il fait. Quoi de mieux en ce cas que de confier cette tâche ardue à des musiciens ? Attention tendance ! Il y a des réalisateurs qui préfèrent c

Quentin Tarantino serait d'accord avec nous (n'est ce pas Quentin ?). Un film réussi, c'est aussi une bande son taillée sur mesure par un amoureux de la musique qui sait ce qu'il fait. Quoi de mieux en ce cas que de confier cette tâche ardue à des musiciens ? Attention tendance !

Il y a des réalisateurs qui préfèrent confier leur bande originale à des professionnels avec un lourd cahier des charges. Ils pensent, sans omettre évidemment de donner leur avis sur la sélection, qu'il faut confier la tâche à des pros, chargés d'émettre des compilations dans le ton. La bande originale finale est hétérogène, souvent réussie et parfois pleine d'enthousiasme. On se surprend à reconnaître des valeurs sures et/ou des artistes complètement dans la hype, comme Woodkid et son " I Love You " dans l'Ecume des Jours de Michel Gondry (sortie prévue le 24 avril 2013), ou encore Bon Iver dans le film de Jacques Audiard, de Rouille et d'Os.

Certains réalisateurs confient aussi la lourde responsabilité à des pontes de la musique : ainsi, Jay-Z s'occupera en tant que producteur exécutif du très attendu Gatsby, Le Magnifique de Baz Luhrmann qui fera l'ouverture du Festival de Cannes 2013. Et le ton est donné dès la bande-annonce avec "No Church in the Wild", morceau co-écrit avec Kanye West. A lui d'illustrer le délire coloré et fou du réalisateur australien. On souhaite bonne chance au mari de Beyoncé.

Mais il y a aussi les plus courageux, prêts à confronter leurs univers et à prendre des risques pour multiplier les pistes créatives. De Sofia Coppola, qui avait invité AIR à imaginer la bande originale de Virgin Suicides sorti en 1999, au dernier album de Daft Punk, qui s'était vu confier la musique du film Disney Tron, certains musiciens acceptent de jouer le jeu et font fi des contraintes. Une vraie prise de risques. On retiendra aussi Herman Dune, qui a entièrement composé la musique du film Mariage à Mendoza, ou encore M, qui avait improvisé lors du visionnage sur le film de Guillaume Canet, Ne le dis à Personne.

La confrontation des deux médiums, celui de l'image et du son, crée des albums-concepts complètement envoutants, capables de fonctionner seuls, mais marchant tout aussi bien avec le long métrage qu'ils accompagnent. Deux oeuvres qui se nourrissent des richesses de l'autre. L'exercice n'est tout de même pas simple. Il faut rester dans les tons imposés par le réalisateur, ne pas écraser les images et garder la même couleur artistique. Un véritable exercice de style qu'essaiera prochainement M83, aka Anthony Gonzalez. Il a été invité à signer la bande originale du film de science fiction Oblivion de Joseph Kovinski, aussi réalisateur de Tron. Préparez-vous à de véritables expérimentations...

Marine Normand

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés