Jaquarius : un gros cerveau sous des cheveux verts

Jaquarius : un gros cerveau sous des cheveux verts

By Charles Crost
19 Fév 2015

Alors qu'on le connaissait pour ses bizarreries acides, le parisien Jaquarius sort un EP qui brise les frontières entre musiques savantes et techno de rave.

On avait découvert Jaquarius à travers la programmation du décidément précieux festival Exploration cet été au Glazart . Son set acid ultra violent joué un dimanche à 15 heures devant des festivaliers qui siestaient sur les transats a confirmé notre intérêt pour ce garçon : qu'il soit 3h de l'après midi ou du matin, il semble décidé à fronder pour la rave à tout moment sans se poser de question.

On l'avait rangé dans la case "Tueur à Gage", ces Djs ou producteur qu'on lâche à un moment M et qu'on récupère une heure et demi (ou beaucoup plus) plus tard, en sueur, devant une foule comblée par la frappe qu'elle vient d'encaisser. Le EP Merlik et Polyzarb qu'il sort sur Tripalium lui donne une nouvelle dimension.

Un EP qui décrispe la musique intello

En effet, ce nouvel essai présente deux morceaux, chacun conçu dans deux versions différentes : une de musique qu'on qualifierait volontiers d'expérimentale, une autre de club. L'intérêt est évident : alors que la plupart des producteurs s'arrête à une légère inspiration "musique concrète", Jaquarius fait naviguer ses morceaux d'une manière ultra cohérente entre ces deux horizons, brisant par là même les frontières entre ces deux registres. Les hauts synthés s'apprécient ainsi plus simplement quand on les explique avec des Roland.

Une combinaison qui s'explique aussi par l'histoire de ce disque : les deux versions "savantes" ont été composées dans le cadre des travaux de Jaquarius au Conservatoire de Paris. Les deux autres en ont été des applications pratiques, de club, entre techno hypnotique pour "Polyzarb" et acid familier pour "Merlik".

Un disque réussi qui fait immédiatement entrer son auteur dans nos playlists : comme nous, tachez de ne rien rater de la suite de ses activités, qui, à l'image de ce format court, risquent de vous retourner l'esprit.

Un coup de maître.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés