James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films

By Mathias Deshours
02 Fév 2015

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films @Facebook, LCD Soundsystem

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films

James Murphy

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films @DR

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films

Oneohtrix Point Never (de dos)

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films @Facebook, Brian Eno

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films

Brian Eno

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films @Facebook, Philipp Glass

James Murphy, Brian Eno... Le grand cru 2015 des BO de films

Philipp Glass

Para One est nominé aux César, l'occasion de passer en revue le beau linge dans les bandes originales à venir en cette année 2015 : Brian Eno, Philipp Glass, James Murphy ou NERD...

Brian Eno dans Me & Earl And The Dying Girl

Ce cerveau à triple processeur qu'est Eno sera présent sur le prochain film d'Alfonso Gomez-Rejon, connu pour avoir dirigé... des épisodes... d'American Horror Story ou Glee. La fiction semble absurde vue d'ici, sera jouée par Thomas Mann, RJ Cyler, Olivia Cooke et Nick Offerman (Ron Swanson dans Parks & Recreation) mais sera néanmoins présentée plus tard dans l'année à Sundance. On fait confiance à Eno sur le projet, après ses deux beaux ouvrages pour Wim Wenders (The Million Dollar Hotel) et le Lovely Bones de Peter Jackson.

Philip Glass pour The Fantastic Four

C'est certainement une des nouvelles les plus inquiétantes de l'année. Ou alors la plus exaltante. Philip Glass qui a sculpté des chefs d'oeuvres comme Koyaanisqatsi ou la mémorable oeuvre de The Hours, s'attaque cette fois-ci à la franchise Marvel. Ça a le mérite d'être intrigant, la rencontre risque d'être fatalement intéressante et la présence de Glass peut donner une mesure du raffinement potentiel du reboot.

 

Daniel Rossen (Grizzly Bear) pour Valedictorian

En parlant du festival de Robert Redford, voici ce qui s'annonce comme du sous-Sundance mollement mumblecore : Valedictorian. Et si jamais l'objet filmique ne suffisait pas à faire vibrer vos cordes indés, la B.O est composé par l'excellent Daniel Rossen du magnifique Grizzly Bear. Le film est réalisé par Matthew Yeager et peint "l'histoire d'un jeune homme qui s'éloigne doucement de sa vie à NYC et s'efface doucement dans le contexte de la ville au fil des années." Comme quoi les B.O n'ont pas toujours les films qu'elles méritent.

 

James Murphy pour le prochain Noah Baumbach dans "While We're Young" (avec un Beastie Boys au casting)

Vous avez dit mumblecore ? Le réalisateur de Frances Ha, Noah Baumbach fera à nouveau jouer Ben Stiller (accompagné de Naomi Watts, Amanda Seyfried et Adam Driver) dans son prochain long métrage, appelant à nouveau James Murphy sur la bande son après son travail sur Greenberg.

Oneohtrix Point Never pour Partisan, un thriller avec Vincent Cassel

Troisième soundtrack pour Lopatin après avoir mis en musique The Bling Ring de Sofia Coppola aux côtés de Brian Reitzell et relu la B.O de Magnetic Rose (animé de Koji Morimoto réalisé en 1995) vient renforcer tout le drame de Partisan, premier film d'Ariel Kleiman, où figure Vincent Cassel et qui sera diffusé à Sundance. Un long metrage produit par Warp Films.

Geoff Barrow et Ben Salisbury pour la B.O d'Ex Machina

"Ça a été génial pour Ben et moi de bosser à nouveau avec Alex Garland et nous espérons avoir écrit le genre de soundtrack intense qu'un sci-fi thriller nécessite". N'est-ce pas enthousiasmant à lire ? Ces quelques mots sont de Barrow, membre de Portishead et fabuleux artiste sous son nom qui, après avoir composé la bande son d'une ville, projetée dans une dystopie - Drokk: Music Inspired By Mega-City One – met en musique Ex-Machina, première réalisation du scénariste de 28 Days Later, Alex Garland. Le film accueille la performance (toujours excellente) d'Oscar Isaac et travaille autour de rapport complexe entre l'homme et la machine.

La B.O sortira chez Invada dans le courant de l'année.

Nick Cave dans Loin Des Hommes

Loin Des Hommes, de David Oelhoffen, est d'ores et déjà sorti, peut-être l'avez-vous vu et avez remarqué à quel point vous appréciez sa bande-son (outre Viggo Mortensen et Reda Kateb à l'affiche). Les deux types soulignant ces plaines brulantes et désertiques ne vous sont pas inconnus puisqu'il s'agit de Nick Cave et son associé de longue date Warren Ellis. Oui, après L'Assassinat De Jesse James Par Le Lâche Robert Ford, le duo Cave-Ellis confirme qu'il est un grand orchestre des étendues sauvages.

 

Sufjan Stevens dans un documentaire en slow-motion sur le Rodeo

Si l'on jette un oeil à la prochaine saison de la Brooklyn Academy of Music, on trouve une curieuse performance par Sufjan Steven. Les auteurs du clip I'll Be Home for Christmas, Aaron et Alex Craig, ont filmé une sorte de convention du rodeo dans l'Oregon en 2013 qui, une passé par le slow-motion est orchestré ces jours-ci en live par Stevens.

 

Un Radiohead chez P.T Anderson

Boogie Nights, Magnolia, Punch-Drunk Love, There Will Be Blood... P.T Anderson a voué sa carrière à gâter l'humanité de grandes oeuvres. Pour adapter Thomas Pynchon à l'écran - l'un des romanciers américains les plus adulés (tous temps confondus)- il fallait au moins un barracuda de la pop à la bande son. Et comme l'humeur n'est pas à chouiner, il a pris un radiohead qui n'est pas Thom Yorke : Johnny Greenwood. Reconversion réussie pour celui qui évoque doucement Bernard Hermann.

 

N.E.R.D. chez... Bob l'Eponge

Redis-le pour voir ? N.E.R.D a compose un titre pour la B.O de Bob L'Eponge ? Après des années d'attente fébrile, c'est cette chose idiote et jaune qui emporte le bout de gras. Et le morceau est bien au moins ? Ha... Je vois. Première épreuve effective après la réunion au Camp Flog Gnaw Carnival d'Odd Future, N.E.R.D aurait dû jeter l'éponge plutôt que s'y associer.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés