New

Jack White a réussi à faire lire un vinyle dans l'espace

Jack White a réussi à faire lire un vinyle dans l'espace

By Charles Crost
02 Août 2016

Un tout petit pas pour l'homme. Un tout petit pas pour l'humanité. Un gros buzz pour Third Man Records.

Pour fêter les 3 millions de disques pressés et ses 7 ans d'activité, le label de Jack White, Third Man Records, a décidé d'envoyer une platine, lisant un disque, dans l'espace. Et c'est officiel : il a réussi. Techniquement, les conditions ont nécessité la conception d'un lecteur "espace-proof", capable de continuer la lecture du disque une fois dans la stratosphère. Un système anti-vibration, évidemment, mais aussi de refroidissement, pour éviter que la lumière non filtrée du soleil ne déforme le disque.

Cet "Icarus Craft" conçu notamment par Kevin Carrico, consultant technique du label, a donc pu jouer un disque en repeat durant près d'une heure et vingt minute, avant la violente mais logique explosion du ballon sonde qui menait le dispositif dans l'espace à 94 413 pieds, soit environ 28 kilomètres d'altitude.

Un défi technique qui compte pour du beurre : ça n'a strictement aucune utilité a priori. Mais ça permet à Third Man de pousser plus loin que jamais son culte parfois assez dérangeant pour l'objet vinyle. Pour les curieux, le morceau qui a été gravé sur la platine est "A Glorious Dawn" , une composition de John Boswell samplant le scientifique Carl Sagan.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés