New

Interviews : Phonosys sort le très beau Summerloops sur Beat X Changers

Interviews : Phonosys sort le très beau Summerloops sur Beat X Changers

By Charles Crost
23 Sep 2016

Alors que le beatmaker israélien Phonosys sort le sublime et étonnant maxi "Summerloops" sur le label français Beat X Changers, on a fait chauffer la machine à mails, allant tour à tour chercher le label et l'artiste pour mieux comprendre l'essence de ces tracks en forme de beaux-bizarres.

Tombé du nid sans sommation, le maxi Summerloops de Phonosys sorti ces derniers jours sur l'excellent label français Beat X Changers est des plus intrigants : en effet, la plupart des morceaux n'excèdent pas une minute et trente secondes. Les 8 pistes se parcourent en moins d'un quart d'heure mais obsèdent immédiatement l'auditeur.

Alors qu'avec ce disque, Bison Futé annonce une circulation débridée sur la route qui va nous mener à l'été indien, on tente le chassé-croisé de mails aux différents acteurs impliqués pour savoir comment ce mec perdu à la frontière du Liban a pu sortir cet objet sonore étrange sur le label français qui porte une bonne part de la nouvelle vague house parisienne (X_1, Neue Grafik, Monomite...).

VillaSchweppes : Qu'est-ce qui t'as amené à produire ce genre de jams très courtes ? Est-ce un format dans lequel tu te sens plus libre ?

Phonosys : Je n'ai absolument aucune idée de la raison pour laquelle je choisis que ces morceaux soient des formats courts. Ça vient juste comme ça. Je n'ai aucune pression de la part de labels ou quoi que ce soit d'autre, donc je fais juste ce que j'ai envie. Les morceaux courts te poussent à les écouter en boucle, tu vois vite s'ils sont ennuyeux.

Les morceaux de ce maxi sonnent étonnament discoïdes. Comment as-tu choisis tes samples, quel a été ta démarche sur ce disque ?

Phonosys : Je me balade à travers des disques et des samples que je vais chopper un peu partout où je peux. La plupart viennent d'ailleurs essentiellement d'internet, car là où je vis, j'ai un accès très limité aux vinyles. Je les choisis en me basant sur le moment où ceux-ci me semblent sonner bien. Là je cherchais des boucles qui évoquent les amours estivaux, la bière fraîche et un gros joint.

Comment as-tu rencontré les gens de Beat X Changers ?

Phonosys : J'ai rencontré les gens de Beat X Changers à travers Fred, qui est tombé sur moi et m'a filé une chance d'apparaître sur une compilation hommage à J Dilla. C'était il y a deux ans, et depuis lors, on n'a jamais cessé d'être en contact, et c'est un plaisir depuis le premier jour.

Les morceaux courts te poussent à les écouter en boucle

Tu vis en Israël. Comment ressens-tu la scène électronique là-bas ?

Phonosys : J'habite dans la partie nord du pays, juste au bord du Liban. La scène ressemble à une sorte d'ours en hibernation. Franchement, je crois que je suis le seul beatmaker dans la zone. Une grosse partie de la scène se trouve du côté de Tel Aviv, mais je préfère le côté plus urbain du Nord.

De ton côté Fred, comment êtes-vous tombés sur Phonosys ?

Fred de Beat X Changers : C'est une vraie découverte de diggin' en ligne. Il y a plus d'un an, j'ai entendu un de ses tracks sur Truthseekers. C'est une émission de radio de référence en terme de beatmaking, de hip hop futuriste, basée à L.A. C'était une instru avec un vocal de Mos def imitant Mf Doom. L'ambiance, le son brut et sale m'avaient scotché. Je l'ai approché à ce moment là en lui proposant de participer à une de nos compilations.

Dans le cadre de Beat X Changers, nous n'attendons pas de format précis

Vous avez l'habitude de mettre en avant des artistes français. Est-ce que ça change vos modes de travail de bosser avec un artiste étranger ?

Fred : Beat X Changers est initialement un forum d'échange de sons. Ce qui nous rassemblait et continue de nous réunir était le gout pour une certain vision de la musique mais surtout le partage. On se définit souvent comme une sorte de famille, avec les grands et petits frères, les tontons et tatas. La plupart de nos artistes sont français, pour beaucoup Parisiens, mais nous avons déjà sortis des travaux d'artistes étrangers. Une certaine idée du cousin Américain. Avant tout nous faisons comprendre à l'artiste que nous avons entièrement confiance en lui et qu'il peut réellement proposer quelque chose de personnel. Que nous n'attendons pas de format précis. Au final que cela soit avec un artiste ici ou à 10 000 km, le plus important est d'échanger, partager nos visions, définir le cadre très général et lui laisser de la place.

Phonosys a participé à plusieurs compilations, sort aujourd'hui cet EP sur le label. Comment voyez vous la suite de cette collaboration ?

Fred Beat X Changers : Nous cherchons vraiment à développer un rapport dans le temps avec nos artistes. Je reviens encore à cette idée de Famille, car c'est vraiment comme ça qu'on le ressent. La suite de notre collaboration reste à écrire. C'est un artiste que nous aimerions bien amener vers d'autres formats, si lui l'entend aussi comme ça. Il a un style très brut et est très talentueux, c'est un bon cocktail. Les bonnes surprises vont être au rendez-vous, c'est certain.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés