Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

By Juliette Hautemulle
04 Fév 2016

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon @Gaétan Clément

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Le Sucre, 50 Quai Rambaud à Lyon

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon @Carlo Ratti

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Le Sucre, 50 Quai Rambaud, 69002 Lyon - Photo 2

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon @Carlo Ratti

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Le Sucre, 50 Quai Rambaud, 69002 Lyon - Photo 3

On continue notre tournée des clubs français avec Le Sucre à Lyon. Aujourd'hui, on a posé quelques questions à Pierre-Marie Oullion, un des directeurs artistiques d'Arty Farty, l'association en charge de la programmation du club. Rencontre.

À la tête de la direction artistique du Sucre, on retrouve l'équipe de l'association Arty Farty également en charge de la programmation du festival Nuits Sonores et du forum European Lab (à Lyon, Tanger et Paris), mais aussi du management de Laurent Garnier et de l'agence de booking A.K.A avec Alias.
Après bientôt 3 ans d'activité, on a voulu faire le point sur le club avec Pierre-Marie Oullion, un des directeurs artistiques d'Arty Farty. Son dernier meilleur souvenir de fête, la scène locale, le public lyonnais... Ce dernier nous en dit (un peu) plus.

Alors Lyon c'est vraiment la meilleure ville nocturne française comme l'a décrété cette année le jury des Trophées de la nuit ?

Pierre-Marie Oullion : Lyon est une ville en pleine mutation et offre aujourd'hui des propositions nocturnes denses et artistiquement très pertinentes. En tout cas suffisamment pour ne pas rougir de la comparaison avec ses grandes cousines européennes... La route fût longue mais on peut dire aujourd'hui que le Lyon rugit aussi la nuit.

Avec le recul, quel restera la ou les meilleures soirées du Sucre depuis l'ouverture du club en 2013 ?

P-MO : Je dirais la première soirée Garçon Sauvage en janvier dernier. (Une soirée organisée par le collectif PlusBelleLaNuit et avec La Prohibida, L'homme seul, Mauro Feola et Bolito, ndlr)

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Lors d'une soirée Garçons Sauvage au Sucre

Concerts de hip-hop, sets electro, mais aussi expos, conférences, brunchs... Vous n'avez pas peur de perdre votre public ?

P-MO : Non, bien contraire ! Le sucre est un laboratoire, un lieu d'expérience culturel et d'ouverture. Il est à l'image de sa programmation : exigeante, passionnée et engagée.

Vous êtes aussi ouvert le dimanche ce qui est plutôt rare pour un club en France. Pourquoi ce parti pris ?

P-MO : Parce que nous ne sommes pas un club comme les autres, mais plutôt un lieu de culture et de dialogue. Le dimanche est, de ce fait, un jour d'ouverture comme les autres.

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Le Sucre de jour

Des noms de jeunes artistes/ collectifs labels lyonnais à nous conseiller ?

P-MO : Oui, beaucoup : Palma, Brother From Different Mother, Macadam Mambo, Faces Records, Chez Emile, That place, CLFT, Encore, LabaT, Diane, Deux Boules Vanilles, Rockyrama, Chantal La nuit, Waxist selecta, Lyl Radio, Kosme, Mirage Festival, Fade to Grey, Merci Bonsoir, Kiblind, Voilààà, Erotic Market, Calling Marian, Metiola...

Comment vous vous situez par rapport à vos confrères Le Petit Salon et le DV1 ?

P-MO : On mène le but commun de dynamiser les nuits lyonnaises avec des programmations de qualités. Après on est parfois radicalement opposés en ce qui concerne nos propositions culturelles et artistiques...

Dans vos rêves les plus fous, à quoi ressemblerait votre soirée idéale ?

P-MO : J'espère que les nuits lyonnaises seront à l'avenir moins segmentées dans leurs représentations sociales. On a besoins de mixité autant en ce qui concerne nos adhérents que sur scène.

À quel DJ(s) confieriez-vous les clefs de votre club ?

P-MO : On les confie déjà à pas mal de monde : Laurent Garnier, Daniel Avery, Kosme, Pablo Valentino, Palma ou Kink. On est toujours à la recherche d'artistes qui se sentent chez eux au Sucre, qui comprennent le projet. Ça arrive très souvent et on est ravis de leur donner les clefs de la maison !

Interview : Pierre-Marie Oullion, un des DA du Sucre à Lyon

Laurent Garnier au Sucre

C'est quoi "l'hymne musical" de votre club (un ou plusieurs track(s) représentatif(s)) ?

P-MO : The Sugarhill gang : "Rapper's Delight".

Dites-nous une chose que l'on ne sait pas sur votre club.

P-MO : Le sucre n'est pas qu'un club. (sourire)

Le Sucre
50 Quai Rambaud, 69002 Lyon
Le site internet du Sucre

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés