Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

By Juliette Hautemulle
14 Sep 2016

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 2

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 3

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 4

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 5

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 6

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine @DR

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

L'Usine, 73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon - Photo 7

Après L'Annexe, un autre club vient d'ouvrir dans le 9ème arrondissement de Lyon : L'Usine. Un lieu qui, selon son gérant, Frédéric Becker, se veut purement underground. Rencontre.

Il fait bon sortir à Lyon ces derniers temps... On pouvait effectivement compter sur Le Terminal et Le Petit Salon pour faire la fête dans la Ville des Lumières. Depuis la rentrée, on a aussi l'occasion d'écouter de la bonne musique à L'Annexe... et à L'Usine ! Ouverte le samedi 3 septembre dernier, cette "Usine" est rattachée au Sound Factory et propose une programmation "entre hardmusic, techno, minimal, trance, psytrance le vendredi et clubbing le samedi", dixit le gérant des lieux et ex-Directeur artistique du Titan, Frédéric Becker. Ce dernier ajoute : "L'objectif de notre établissement est de produire des artistes de qualité tout en proposant un prix très actif à notre clientèle, à savoir des entrées à 10 euros en moyenne". De quoi attirer toute la jeunesse lyonnaise ? Sans aucun doute !

Interview de Frédéric Becker, gérant de L'Usine

La Villa Schweppes : Déjà, donnez-nous 3 mots pour décrire L'Usine.

Frédéric Becker : "Undergound", "Distinctif", "Communautaire".

Quelle est l'ambition, pour ce nouveau club ? Quoi de prévu côté programmation à venir ? Des infos en exclusivité à nous donner ?

FB : L'usine se positionne clairement comme la salle lyonnaise dédiée exclusivement aux musiques électroniques actuelles. On y trouvera donc une programmation pointue pour un public de connaisseurs, qu'ils soient des amateurs de hardmusic, de techno, de minimal, de trance et/ ou de psytrance.

Interview : le gérant du club lyonnais L'Usine

Le club lyonnais L'Usine

Vous envisagez d'inviter des collectifs ? Des noms de collectifs/ artistes lyonnais à nous conseiller et à suivre de près ?

FB : Côté hardstyle, Wildnex et Narians sont des artistes à suivre de près. Plus frenchcore, je citerais Jay Fly qui devient de plus en plus une valeur sure. En hardcore, Beatfrost est déjà en place depuis plusieurs années maintenant. Des collectifs comme Anesthezik Sound system, Tape du pied et d'autres sont également présents sur différents événements. En techno/ minimal, je vous conseille de suivre Léna Forato. Enfin, sur une partie plus clubbing, Philippe Marcotti est un animateur et un DJ incontournable sur Lyon.

Il paraît que le milieu de la nuit à Lyon est en pleine expansion. Il n'y a qu'à voir, notamment, l'ouverture du club L'Annexe, les fêtes 01046 à La Plateforme, l'arrivée du Razzle.... Vous confirmez ? Vous en pensez quoi ?

FB : Malgré la fermeture de nombreux clubs cette année en France - ainsi qu'en région Rhône-Alpes - je pense que nous sommes aujourd'hui encore épargnés par ce phénomène, sachant qu'on se trouve dans un marché de niche. La musique que l'on joue et produit ne passe pas en radio et n'est pas influencée par ce type de médias qui fait la pluie et le beau temps.
La nuit Lyonnaise est en pleine expansion, oui, mais n'oublions pas que les clubs souffrent quandmême des fêtes en Open Air, des terrasses d'été, ainsi que des fermetures tardives accordées aux bars.

Dans vos rêves les plus fous, à quoi ressemblerait votre soirée idéale ?

FB : À une soirée gratuite dans laquelle chacun pourrait rencontrer son artiste préféré et ainsi découvrir son univers à travers un échange autre qu'une performance scénique.

Je suis plus prêt à confier les platines à un artiste que les clefs du club

À quel DJ(s) confieriez-vous les clefs de votre club ?

FB : Question pertinente qui mérite une réponse pertinente donc : aucun !
Globalement, je dirais que je suis plus prêt à confier les platines à un artiste que les clefs du club. Ce club est pour nous un vrai projet, un challenge qui n'était pas prévu il y a encore quelques mois...

Quel est le morceau le plus représentatif de l'esprit de L'Usine ? Il peut y en avoir plusieurs !

FB : Sachant que nous sommes à dominante non commerciale, il est très difficile de citer un morceau représentatif du lieu dans lequel l'ensemble des lecteurs pourrait se reconnaître rapidement. Néanmoins, sachant que ce club est un challenge et un combat quotidien, on dira tout simplement "Eye Of The Tiger" de Survivor (la BO du film Rocky).

Dites-nous une chose que l'on ne sait pas sur L'Usine ?

FB : L'usine a pour objectif de s'agrandir et de se développer tout en continuant à rester dans un milieu purement underground.

Enfin, dernière question : À L'Usine...

FB : ... venez comme vous êtes ! On ne juge pas ni votre faciès, ni votre tenue vestimentaire et encore moins votre coupe de cheveux. Seuls votre comportement et votre mentalité comptent !

L'Usine
73 rue du Bourbonnais, 69009 Lyon
La page Facebook de L'Usine

Derniers
articles
Lieux

Les
pluslus

Lespluspartagés