Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

By Juliette Hautemulle
30 Mar 2016

Dans la petite (grande ?) famille des collectifs rennais talentueux, on peut citer Midi Deux, à la fois webzine, label et crew organisateurs de bonnes soirées en Bretagne, mais aussi à Paris. Florian, l'un de ses fondateurs nous présente son très beau projet extra-professionnel.

La Villa Schweppes : Bonjour ! Midi Deux, c'est Florian et Théo entourés de tout un tas de collaborateurs (graphistes, DA, journalistes...), un webzine sur la musique électronique, des podcasts, mais aussi une association qui organise des soirées et a monté un label. Bien résumé ?

Florian : Bonjour ! Oui, c'est plutôt bien résumé, même si on va dire que certains sont tout de même plus investis que d'autres. Valentin, par exemple, est notre graphiste numéro 1 et il participe à l'organisation des événements depuis le début. Mais, globalement, la description est bonne si on remplace "collaborateurs" par "une bande d'amis", parce qu'on avance sans prétention et avec l'ambition de nous amuser principalement. Si vous cliquez sur la rubrique "About" de notre site, on s'est décrit comme ça : "Midi Deux, boys band de la techno depuis 2010, vous envoie plein d'amour, à fond la caisse."

Si vous deviez résumer l'esprit Midi Deux en deux mots, justement, quels seraient-ils ?

Florian : "Fête" et "Peace". On le répète souvent mais on y tient : on veut faire la fête, à fond mais avec un certain respect pour les artistes, pour les autres, pour le lieu.

Vous êtes originaires de Rennes mais vivez maintenant à Paris. Vous vous sentez plus Parisien ou Rennais, au final ?

Florian : On n'est pas nés à Rennes même si on y a fait nos études (Théo et moi) mais on vient bien de Bretagne, de Côtes d'Armor plus précisément. Du coup, on se sent Breton et pas Parisien. Et même si on aime Paris (la ville), on aime Rennes, la vie est belle. La mer nous manque...

On regarde les photos, les vidéos, ça nous rappelle des souvenirs et on sourit

En 5 ans d'existence, quelle est la meilleure fête que vous ayez organisée de tous les temps ?

Florian : On a souvent dit dans l'excitation : "Ohlala, là c'est la meilleure !". Sincèrement, c'est une question très difficile. On a des souvenirs forts comme le premier "Petit-Déjeuner Dansant" au Parc de Villejean pour La Deuxième. À l'Antipode, on a réussi à créer des ambiances complètement folles entre La Première et La Dixième. Et quand, dans la foulée, on organisait un after au Parc dans une galerie ou dans un hangar jusqu'à Midi Deux, le résultat émotionnel était incroyable. On regarde les photos, les vidéos, ça nous rappelle des souvenirs et on sourit. On peut aussi citer la fête au Jardin Moderne pour nos 5 ans qui était particulière parce qu'on a fait jouer beaucoup d'amis (Eliott Litrowski, DJ Steaw, ...). Et puis il y a aussi des souvenirs plus personnels dû au fait qu'on organise nos événements avec une trentaine de bénévoles qui sont nos amis (ce qui fait qu'on se marre et apprécie encore plus organiser ça). J'ai également envie de parler de notre "Acid Party" à L'Elabo (Rennes), des soirées "Square" dans la cave de la galerie DMA (Rennes)...

Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

Les 5 ans du collectif Midi Deux au Jardin Moderne

Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

Les 5 ans du collectif Midi Deux au Jardin Moderne - Photo 2

Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

Une fête au Jardin de Villejean organisée par le collectif Midi Deux

Interview : le collectif Midi Deux, entre Rennes et Paris

Une fête au Jardin de Villejean organisée par le collectif Midi Deux - Photo 2

Et le pire fail de soirée organisée que vous avez pu vivre ?

Florian : Honnêtement, je touche du bois, mais je n'ai pas souvenir d'une soirée qui se soit mal passée. On a connu quelques petits coups de stress liés à des annulations d'avions, par exemple, mais à chaque fois on a pu trouver une solution.

Quels sont les artistes que vous aimeriez recevoir prochainement ?

Florian : En ce qui concerne ce genre de choses, on essaye de garder ça pour nous au maximum. La majorité des bookings que l'on fait se font suite à un coup de coeur.

Dans vos rêves les plus fous, à quoi ressemblerait votre soirée idéale (Où ? Avec quel line up ? etc) ?

Florian : Dans un superbe lieu en Bretagne à échelle humaine et avec des ballons de baudruche, par exemple. Une sorte de festival assez simple avec un public passionné et heureux. On a pas mal d'idées, de rêves, et on y travaille doucement. Il faut savoir qu'on a chacun un travail respectif et qu'on continue Midi Deux par passion, en parallèle de ce qui nous fait gagner notre vie. Comme je le disais, le line up se fait au gré des coups de coeur. Il faut vraiment que l'on sente que l'univers des DJs bookés collera vraiment à l'idée que l'on a de la fête.

On aime Rennes pour ça : pour les rencontres que l'on y fait

Avec Crab Cake, l'Ubu, le 1988 Live Club, plus récemment Le Made Festival etc. Rennes est déjà connu pour être une belle ville nocturne ? Qui sont les petits nouveaux qui font la nuit chez vous ?

Florian : Il y avait déjà pas mal de crews avant nous comme Fake, mais c'est vrai que, depuis 5 ans, de nombreux collectifs ont émergé à Rennes. C'est aussi le cas dans beaucoup de régions/villes en France. Il y a des crews dont nous sommes proches pour leur sincérité, d'autres moins. Il y a des lieux que l'on aime, d'autres moins. Il en faut pour tous les goûts, en termes de lieux, d'artistes et Rennes couvre un spectre assez large. Il y a aussi un gros public autour de la drum'n'bass, hard tech, etc. Rennes est une ville de zinzins ! On aime Rennes pour ça : pour les rencontres que l'on y fait.
Concernant les petits nouveaux, ce que propose Consternation est cool, avec une vraie singularité artistique. Les gars de Texture font de belles choses aussi. On peut aussi citer des nouveaux visages aux platines comme Tristan de Midweek qui a fait un bon podcast pour le tremplin Astropolis. Enfin, on vous conseille "Trackzine" de notre chère Noëmie Vermoesen, un fanzine qui a figé sur papier la scène électronique actuelle à Rennes.

C'est qui votre team à vous (les autres collectifs/ artistes dont vous vous sentez proches) ?

Florian : J'ai un peu répondu à la question ! Globalement, on aime ce que font Crab Cake, RAW et OND, par exemple.

Ces gens, vous comptez vous associer avec eux sur de futurs projets ?

Florian : On a créé RAW avec les gars de Eumolpe et DigitalShaperZ, des passionnés. L'histoire était belle : on faisait des événements dans une cave au beau milieu de la rue de la soif à Rennes pour remplir nos semaines. Puis lorsque les ambitions ont évolué, c'était un peu difficile pour nous d'être investis dans un projet plus important en plus de Midi Deux. Pour cette raison, c'est difficile d'envisager de nous associer. Et je le répète un peu, mais on aime poursuivre cette aventure avec "nos" Midi Deux, c'est la dynamique de notre association. Cela dit, on ne se ferme pas la porte à un partenariat qui nous permettrait de "réaliser nos rêves " dans des conditions saines de partage et de respect.

Donnez-nous un ou plusieurs track(s) à écouter entre midi et deux... et entre minuit et deux.

Florian : On a mélangé plus de 200 tracks dans cette playlist :

Il n'y a pas vraiment d'heure pour tel ou tel morceau. Tout dépend du "mood" dans lequel on est, je dirais.

Dites-nous en plus sur votre label. Quelles sont les sorties de prévues ?

Florian : L'esprit, c'est la rave, la fête, l'entertainment. On souhaite que nos maxis soient sincères, qu'ils reflètent la personnalité de celui qui l'a crée, qu'ils fassent vriller le raveur moderne tout en restant varié, pas centré sur de la techno dark ou de la house 90's.
Tous les EPs sont produits par nos proches, des DJs/ producteurs que nous souhaitons promouvoir tout simplement parce qu'ils ont du talent. Le premier est un EP scientifique, entre techno spatiale et jungle dramatique, signé du génie Full Quantic Pass. Le deuxième a été produit par le duo UVB 76 : "Quatre tracks d'une techno abrasive et martiale" , d'après les deux membres. Et le troisième sortira bientôt. Il s'agira de trois tracks de Signal ST, trois tracks qui représentent à la fois les sonorités qui animent l'artistes, mais aussi différentes facettes de nos événements.

Quoi de prévu pour la suite ? Un lieu à reprendre ? Un festival ?

Florian : Un nouveau "Summer Of Love" qui s'annonce très intense et avec pas mal de nouveautés, ainsi des formats qu'on apprécie particulièrement. En toute logique, Théo Muller signera la quatrième sortie de notre label. On pense à beaucoup d'autres événements mais on préfère garder tout ça pour nous. Tant que l'on prendra plaisir à créer et vivre des choses entre potes, on continuera.

Et pour finir, Midi Deux, c'est...

Florian : ... une belle histoire à raconter à nos enfants.

Le site internet de Midi Deux
La page Facebook de Midi Deux
La page Soundcloud de Midi Deux

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés