Interview découverte : le collectif Bon Esprit

Interview découverte : le collectif Bon Esprit

By Juliette Hautemulle
19 Nov 2015

Quentin, Elen et Etienne forment la bande Bon Esprit, un collectif à l'origine des soirées homonymes, mais aussi de La Denise, des Dimanches Electrosnyques et autres fêtes de (bons) médias. Entretien avant leur prochaine soirée samedi 28 novembre 2015 au Point Éphémère.

Bonjour ! Pour commencer, présentez Bon Esprit en quelques mots.

Bon Esprit Crew : Bonjour ! Bon Esprit est une association qui est née il y a trois ans et demi.
Les membres fondateurs étaient des collaborateurs de Snatch Magazine et s'occupaient notamment de l'organisation de ses événements (au Nouveau Casino, au Social Club...).
La structure a d'abord servi à faire des événements autres que ceux des médias. La première fête Bon Esprit s'est tenue il y a trois ans à la Sira. Nous en sommes aujourd'hui à la 8ème ! Très vite, la structure a aussi servi à produire les événements Snatch. Entre temps, l'équipe s'est enrichie de nouveaux membres et de nouveaux projets.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur chacun de vos événements : soirées Bon Esprit, Denise et Dimanches Electrosnyques. Qu'est-ce qui les différencient et quels sont leurs points communs ?

Bon Esprit Crew : "Bon Esprit", c'est une soirée itinérante, un "laboratoire" : elle se balade et ne se déroule jamais deux fois au même endroit. Les esthétiques proposées peuvent changer du tout au tout.
Lors des dernières, par exemple, on a reçu des artistes qui jouaient de la house ou de la techno (Gilb'R, Doc Daneeka, Jardin, Joakim, Lazare Hoche...), d'autres plus "hip-hop et beats" (Walter Mecca, Myth Syzer, Jimmy Whoo, Hibou Blaster), des mecs des scènes pop/ rock (L'Impératrice, Rouge Vinyle, microqlima, Prieur de la Marne), et même les sons afros de Mawimbi.
La musique reste essentielle dans nos fêtes, mais on essaie le moins possible d'avoir une démarche de "line up - headliner - midliner - warm up" avec des noms ordonnés sur un flyer. La démarche Bon Esprit c'est de tenter de répondre à cette question : "Quels ingrédients peut-on réunir pour passer une bonne soirée ?". On donne donc aussi beaucoup d'importance à l'espace, la circulation des publics, les tarifs... et aussi aux propositions et expérimentations diverses. On aime mélanger les disciplines et inviter des artistes visuels, des "performers", des gens des arts numériques voire même de la food !
"Denise" est une soirée plus club. Vraiment centrée house avec ses origines disco et funk... Initialement, elle a été réfléchie avec Walter Mecca. Elle est moins nomade, même si elle devrait changer de maison pour sa prochaine édition.
Désormais, nous travaillons sur projet avec le DJ-producteur Kool Clap et la danseuse Rim Milan. Cette dernière invite ses amis vogueurs et house-danseurs à la fête. Ils mettent l'ambiance, parfois sur scène, souvent dans le public et visuellement c'est très chouette.

Le plus beau compliment, c'est quand on nous dit qu'on porte bien notre nom

"Les Dimanches Electrosnyques" est un projet que l'on travaille avec la mairie de Rosny-sous-Bois depuis 3 ans. Le concept est assez simple : faire de la pédagogie autour des cultures actuelles et proposer à des collectifs de musiques électro de jouer leur musique dans un parc à Rosny. Le spot est vraiment terrible ! L'événement a lieu 3 dimanches après-midi en juillet, en accès libre et gratuit. Cette année, on a ajouté un volet danse house et voguing avec des ateliers dans les centres/écoles et des restitutions. On pense ça avec et pour les Rosnéens et, sans se la jouer "Robin des Bois" ou "l'Abbé Pierre", c'est un projet qui nous tient à coeur parce que c'est aussi sortir la musique électro de Paris. Ça brasse un public incroyable et c'est assez réjouissant. Le projet évolue et devrait se développer : à la Toussaint on a fait des ateliers DJing avec des jeunes Rosnéens ainsi qu'une conférence. Tout ça en collaboration avec le label Lazare Hoche Records. On réfléchit déjà à l'été 2016.

D'ailleurs, quelle est la meilleure fête que vous ayez organisée de tous les temps ?

Quentin : Celle à La Sira, assurément.

Elen : Oui, la première ! Beaucoup de transpi et de pneus.

Etienne : Je dirais la dernière à La Rotonde.

Pourquoi avoir crée Bon Village, votre "maison mère" ?

Bon Esprit Crew : Les projets se multiplient depuis 1 an et demi - 2 ans : en plus de toutes ces soirées aux noms et esthétiques diverses et distinctes, on travaille aussi sur des projets de marques ou avec des médias, maintenant (on a, par exemple, produit la soirée des 5 ans de Snatch sans forcément le revendiquer comme une soirée "Bon Esprit" parce que la démarche n'est pas la même). Bon Esprit c'est aujourd'hui une soirée, un labo etc. Bon Village est la structure qui chapeaute tous ces projets.

Votre prochaine fête se tiendra samedi 28 novembre au Point Ephémère. Donnez-nous des arguments pour ne pas rater ça !

Bon Esprit Crew : Pour la soirée du 28 novembre, on a mis en place 2 salles avec 2 ambiances : une house/ acid avec des artistes internationaux et une autre plus chill/ hip hop avec des performances, des projections, des arts visuels et numériques. Après les soirées Bon Esprit, nos potes ont toujours plein d'histoires incroyables à raconter.
Le plus beau compliment, c'est quand on nous dit qu'on porte bien notre nom.

Vous avez aussi un show radio sur Rinse France. Vous pouvez nous en dire plus ?

Bon Esprit Crew : Oui, un show mensuel. On a deux émissions en ligne pour le moment : une dans laquelle le groupe Bagarre nous parle de son background musical et une autre avec Anne Derennes qui est programmatrice à La Rotonde. L'idée est d'inviter des "non DJs": des gens qui font et aime la musique. Une émission "généraliste" où ça parle... ou pas.

Tout lieu a la capacité d'être Bon Esprit, il faut juste y mettre les bons ingrédients !

Citez-nous un titre (track) "Bon Esprit".

Bon Esprit Crew : Un seul, c'est dur !

Quentin : Gucci Vump - "Sha! Shtil!" ou Georges Brassens - "Quatre vingt quinze pour cent".

Elen : Kirk and the flirt & Peter Pressure - "Teddy Bear" pour l'atmosphère enfantine et dynamique ou Cabaret Voltaire - "Low Cool" pour le côté chill de nos soirées.

Etienne : Maître Gazonga - "Jaloux Saboteurs" : sourire et danse assuré depuis 5 ans !

Et un/ plusieurs lieu/ lieux (clubs ?) "Bon Esprit".

Bon Esprit Crew : Tout lieu a la capacité d'être Bon Esprit, il faut juste y mettre les bons ingrédients !

Quoi de prévu pour la suite (un label ?) ?

Bon Esprit Crew : On vient de prendre des bureaux au dernier étage de La Rotonde à Stalingrad. On partage le plateau avec des sociétés avec qui on travaille de près ou de loin : Fables qui est un studio de créa visuelle, AVOC qui fait du vêtement, Le Crieur, diffuseur de presse gratuite et quali... C'est ultra-stimulant, on devrait vite reparler de ça...
On a aussi accompagné le magazine Mint lors de son dernier événement. C'était super et on ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin...
Et puis sinon on prévoit encore plus de Denise, de Rosny, de Bon Esprit et plein d'autres choses qui sont déjà dans les cartons !

Et pour finir, Bon Esprit, c'est...

Bon Esprit Crew : Audace et amitié. Et une belle fête le 28 novembre au Point Eph !

La page Facebook de la prochaine soirée Bon esprit samedi 28 novembre 2015 au Point Ephémère

NB : Cette interview a été réalisée avant les évènements du 13 novembre.

Derniers
articles
Événements

Les
pluslus

Lespluspartagés