Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

By Juliette Hautemulle
09 Déc 2015

Open Minded n'est pas qu'un webzine lifestyle, c'est aussi une équipe de passionnés de musique qui organise, depuis 2009, de bonnes fêtes. On a fait le point avec deux de ses membres (Kambiz et Quentin) avant leur deux dernières fêtes... de l'année, on vous rassure.

La Villa Schweppes : Bonjour ! Pour commencer, présentez-nous Open Minded. Open Minded, c'est qui ?

Quentin : Salut, je laisse Kambiz répondre à ça, c'est quand même lui le boss !

Kambiz : Open Minded, c'est un sacré bordel, en fait... Open Minded, c'est un magazine web qui défend une culture alternative, souvent dans la vanne, mais toujours dans la découverte. Nous sommes deux équipes bien distinctes : 3 personnes qui s'occupent du magazine et 2 narvalos et demie de l'événementiel (sans compter une tripotée de 35 potes qui sont partout avec nous). Soit une grosse équipe qui gueule sans cesse dans le bureau, qui écoute sa musique dans son coin et qui se boit des verres de whisky le soir, après le boulot. Essayez d'imaginer un morceau punk, techno, rap et français et voilà, vous aurez une idée de ce qu'est Open Minded.

Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

L'équipe Open Minded - Photo 1

Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

L'équipe Open Minded - Photo 2

Et si vous deviez décrire l'esprit Open Minded en 3 mots, quels seraient-ils ?

Kambiz : La culture des narvalos (bon, c'est 4 mots, en fait).

Quentin : Fête, copains, bonne humeur ! Pour moi c'est ça les soirées Open Minded : c'est être avec tes potes, danser toute la nuit à écouter de la bonne musique. Ou pas, d'ailleurs, tant que tu es avec tes amis, c'est le principal !

Vous avez commencé en montant d'abord un webzine "lifestyle". Comment de parler shopping et oursins on en arrive à faire des fêtes ?

Kambiz : (Rire) Au commencement en 2009, Open Minded était un collectif d'artistes. De fil en aiguille, on a voulu lancer un magazine qui est tout d'abord né en 2012 sous une première forme de "blog mutualisé". Sauf que personne ne s'intéressait à ce que j'écrivais dedans, des artistes que j'écoutais et des expos auxquelles j'allais... Et puis le site a été repris par Lary Hort (notre doyen à tous). Il a commencé à parler de drogues, de photographies de personnes dénudées et, d'un coup, ça a été le carton ! D'ailleurs, l'oursin dont vous parlez, il a trouvé ça sur le net et s'est juste dit : "Sur Open Minded ça va cartonner". Et il avait raison !
Pour ce qui est des soirées, c'est un secret mais on a toujours organisé des événements, que ce soit en 2009 au Troisième Lieu, au Citadium en 2010, mais aussi et surtout au Social Club avec "The Funeral Club", une soirée qui s'est tenue le 3 janvier 2012 et qui reste une de nos premières réussites.

Quentin : Peut-être que le lien avec les oursins, c'est que le lendemain de nos soirées, ça pique ?

D'ailleurs, vous allez clore l'année en beauté avec deux très belles fêtes rassemblant 4 têtes d'affiche : la première ce vendredi à La Machine avec Zadig, Antigone, Alex.Do et Bleak et la seconde le 8 janvier avec Perc & Truss, Jeremy Underground, Ansome, AWB et Solal Reyes. Donnez-nous les arguments pour ne pas manquer ça.

Kambiz : Concernant la date du 11 décembre à La Machine, je dirais que l'artiste immanquable est le jeune Alex.Do du label Dystopian que j'affectionne particulièrement. Tout d'abord parce que, de Rødhåd à Recondite, en passant par Ron Albrecht (notre vieux préféré depuis un certain temps), le label Dystopian n'a pas raté une sortie. Les prods sont géniales et Alex.Do, malgré son jeune âge, ne fait pas défaut à la règle (notamment avec "Conversion" un de mes tracks préférés). À ses côtés, on retrouvera aussi le Nordiste Bleak dont Quentin parlera mieux, mais aussi Zadig et Antigone qui vont forcément nous sortir des pépites lors de leur b2b de 3h. Bref, 6h de techno qu'on ne manquerait pour rien au monde !
Et pourquoi venir au Virgo ? Pour la violence ultime de Perc & Truss en b2b, le live de Ansome qui perce les tympans, et surtout pour la découverte Antichambre de l'année qu'on adore chez Open Minded : Solal Reyes.

Et toi, Quentin ?

Quentin : Parce que ça va être le bordel ! Plus sérieusement, Zadig et Antigone sont quand même deux très beaux fers de lance de la techno française, Alex.Do sort des prods assez exceptionnelles, très bien finies et je pense, notamment à "Time To Die" sorti dernièrement sur la compil Dystopian. Après, je peux vous parler de chaque DJ, mais il suffit surtout de regarder sur Youtube les performances d'Ansome et de Perc & Truss pour comprendre que ça va être une belle date au Virgo, comme à La Machine.

Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

Lors d'un fête Open Minded

C'est qui votre team ? (Les collectifs, artistes et labels dont vous vous sentez proches)

Kambiz : Personnellement, j'ai ce côté Bisounours qui fait que j'aime tout le monde. Et plus particulièrement les barbus de Sonotown (d'ailleurs leur date le 18 décembre est immanquable), les programmations du pointu Critérium aka Adrien Assadian, ou encore le roi de la techno bolognaise : mon Micky Faria national. Je pense aussi à Anthony Ferrat, Vivian, à Elé de 90BPM, aux copains de Paris La Nuit... et les Haïku de notre compère Nadir ! Je m'excuse d'avance pour les potes que j'ai zappé...

Quentin : Moi je suis très techno donc je dirais que je me sens plus proche de Blocaus pour la qualité de leur programmation ou encore de Possession pour la programmation également, mais aussi pour l'état d'esprit véhiculé. Dans un autre registre, les potes de La Colloc qui font aussi de très bonnes fêtes !

Kambiz : On a un projet de "Djoon Experience" dans un club de Paris dont je garde le secret

Ces gens, vous comptez vous associer avec eux sur de futurs projets ?

Kambiz : On travaille déjà avec la plupart des personnes que j'ai citées. Peut être qu'une fête "Sntwn x Open Minded" serait, musicalement, un bon grand n'importe quoi et une "Haïku x Open Minded" me paraît cool ! Plus concrètement, on a, en février et avec Adrien, un projet de "Djoon Experience" dans un club de Paris dont je garde le secret...

Quentin : Difficile à dire... On verra ce que le futur nous réserve, mais on a déjà booké des artistes de Blocaus pour 2016. Je ne peux pas en dire plus...

Avec le recul, quelle est la meilleure fête que vous ayez organisée de tous les temps ?

Quentin : De tous les temps, je ne sais pas. Je n'en vois pas une en particulier... Si on était le 12 décembre, je vous dirais surement : "Hier, à La Machine, c'était la meilleure de toutes !"

Kambiz : Je rejoins Quentin sur ce coup. Après, j'ai bien pris une tarte dans la gueule sur le live de Birth of Frequency au Showcase avec Fitzpatrick.

Interview collectif : la bande Open Minded sur tous les fronts

Une soirée Open Minded au Showcase

Et dans vos rêves les plus fous, à quoi ressemblerait votre soirée idéale (Où ? Avec quel line up ? Etc.)

Kambiz : Une soirée qui mixerait rap français et techno et où je pourrais enfin booker Margaret Dygas b2b Rødhåd. La soirée débuterait avec Paula Temple et se terminerait sur un live de December. Et pourquoi on n'aurait pas aussi le droit, en première partie, à un concert de la Scred Connection avec comme guest Flynt, DJ Blaiz, Swift Guad et Sear ?

Quentin : Pour le coup, je vais surtout parler line up. Je bookerais Shxcxchcxsh, Gesloten Cirkel, Nihad Tule et Kike Pravda. Ce n'est pas très cohérent musicalement, mais ça réunit tout ce que j'aime dans la techno. Avec ce line up, le lieu devient secondaire, pour moi !

Donnez-nous un track (récent ou pas) très "Open Minded."

Quentin : Je vais vous en donner 3 : "Amphetamine" de Drax, "So what" de Miles Davis et "Xxplosive" de Dr Dre. Pour moi, c'est ça être Open Minded !

Kambiz : Je dirais "Mangeur de pierres" de ATK pour la mentalité et "Deathvox" de Paula Temple pour le côté bordélique.

Je pense qu'on va continuer sur notre lancée, d'autant plus qu'on a une jolie prog qui arrive pour 2016

Quoi de prévu pour la suite ? Un label ? Un festival en 2015 ?

Quentin : Tiens, c'est drôle ça, on s'est justement dit qu'on monterait bien un festival avec tous les artistes qu'on a fait jouer lors des soirées qui n'ont pas marché ! Mais bon, je pense qu'on va continuer sur notre lancée, d'autant plus qu'on a une jolie prog qui arrive pour 2016...

Kambiz : (Rire) Il a tout dit, je n'ai rien à ajouter.

Et pour finir, Open Minded, c'est...

Quentin : Une bonne dose de franche camaraderie... Et pas mal de blagues pourries quand même !

Kambiz : Des litres de whisky dans Narvalo City (désolé, mon côté rappeur...).

Le site internet d'Open Minded
La page Facebook d'Open Minded

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés