Interview : Anne-Claire, Directrice Artistique du Gibus

Interview : Anne-Claire, Directrice Artistique du Gibus

By Juliette Hautemulle
07 Oct 2015

Organisatrice de soirées (Flash Cocotte, Trou Aux Biches, POSSESSION...), DJ sous le nom de Dactylo... Anne-Claire est ce qu'on appelle une activiste de la nuit et nous le prouve une fois de plus en reprenant, à la rentrée, la Direction Artistique du mythique Gibus. Elle nous en dit un peu plus sur son nouveau bébé.

La Villa Schweppes : Ça fait à peu près un an (combien de temps exactement, d'ailleurs ?) que les soirées Jeudi OK ont lieu au Gibus. C'est finalement assez logique pour toi de reprendre la DA du club, non ?

Anne-Claire : Les Jeudi OK ont posé leurs grosses valises en février dernier au Gibus, pour le meilleur, je dois dire... Dès la première édition avec Fils de Vénus, la magie a opéré. On a bien compris qu'on avait trouvé un spot à notre image, hyper permissif, hyper ok pour que la fête déborde et soit, à tous les niveaux, un espace de liberté et de défoulement. J'en ai conclu assez vite que de me lancer dans la Direction Artistique de ce club serait une véritable partie de plaisir.

C'est quoi la ou les valeur(s) ajoutée(s) du club ? C'est qui ta team du Gibus ?

AC : J'ai une confiance absolue en ma team et réciproquement ! Le management du Gibus me laisse vraiment faire ce que je veux, et je le leur rend bien. Les limites ne sont ni des interdits, ni des restrictions, juste une notion d'équilibre entre liberté totale et autogestion maitrisée. À cela s'ajoute un esprit d'accueil du public respectueux et attentif. On met un point d'honneur à traiter notre clientèle avec bienveillance, en préférant le cas par cas aux représailles impersonnelles et/ ou musclées. Bref, pas question d'abus de pouvoir ou de répression excessive ! On se respecte entre nous, à tous les niveaux, et ça rend l'atmosphère générale du club beaucoup plus humaine et, finalement, beaucoup plus safe ! Le Gibus, c'est vraiment le seul club que je connais à ce jour, qui prend la peine de rappeler les propriétaires des téléphones portables et autres objets trouvés spontanément, et ça, c'est vraiment méga cool je trouve !

Je suis pour le mélange des genres et des publics

Jeudi OK, POSSESSION, Kidnapping, Menergy... Vous vous positionnez pas mal dans un clubbing gay. Tu n'as pas peur d'être un peu sectaire ?

AC : Peur ? Non. Cela dit, la mixité est un sujet sur lequel je réfléchis et travaille depuis longtemps. Annoncer qu'une soirée est gay ou lesbienne, ne veut pas pour autant dire l'interdire au reste de la population... Je suis pour le mélange des genres et des publics. D'ailleurs, le staff du club est briefé, tout le monde est bienvenue et aucun comportements ou remarques sexistes, homophobes et transphobes n'est toléré.

Tu n'as pas peur de te "dissiper" et de perdre une éventuelle clientèle d'habitués ?

AC : Peur encore ? (rire) Non... Je m'adresse à un public intelligent et connecté qui sait en général instinctivement à quelle genre de soirée il se rend et à quel type de public il veut se frotter.

Tu as aussi diversifié les formats, comme par exemple avec POSSESSION, des fêtes qui durent 12 heures (de minuit à midi). On peut s'attendre aussi à des événements en journée ? En after ?

AC : En after, oui, on en fait déjà. On a lancé fin septembre "L'After 3615". Il n'y a eu pour l'instant qu'une édition, mais on en fera d'autres.
Le créneau apéro est aussi un format qui m'intéresse, à condition bien sûr que l'entrée soit gratuite et que les tarifs s'alignent sur ceux des bars, tout en proposant un vrai plus : des lives, des animations, un karaoké, un bingo, des conférences, un symposium... Il faudrait aussi que ça ait lieu en hiver, surtout. L'été, personne n'a envie de s'enfermer dans une cave en début de soirée !

Le pire fail ? Me faire virer

Et à quel(s) DJ(s) tu confierais les platines pour un all night long ?

AC : Harvey, Boris, MCDE, Parfait, Danny Krivit... Mes prefs <3.

C'est quoi la ou les meilleure(s) soirée(s) que tu ais pu organiser (pas forcément au Gibus) ?

AC : Flash Cocotte, Trou Aux Biches, Cocotte Club, BUCHE... hum, il y en a pas mal !

Et le pire " fail " vécu en tant que DA ?

AC : Me faire virer... (rire).

Dans tes rêves les plus fous, à quoi ressemblerait ta soirée idéale ?

AC : C'est censuré donc disons que je me contenterais d'un soundsystem parfaitement enveloppant, d'un bon DJ... et de tous mes amis et copains réunis.

C'est quoi l'hymne (musical) de ton club ?

AC : Robert Hood – "Shaker".

Dis-nous une chose qu'on ne sait pas sur Le Gibus.

AC : Avant, il y avait un distributeur automatique de paninis dans l'entrée...

Au Gibus...

AC : ... Tu es la bienvenue !

La page Facebook du Gibus

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés