Ibeyi, Carl Barât & Heather Celeste Hansen : le Rayon Frais de la semaine

Ibeyi, Carl Barât & Heather Celeste Hansen : le Rayon Frais du 16 février

By Charles Crost
16 Fév 2015

La rédaction a compilé les disques à écouter cette semaine : ils sont tous dans le Rayon Frais !

Ibeyi, à deux voix

Elles sont jumelles, elles sont belles et leurs voix semblent très proches de sons pures, incantatoires, divins. Ibeyi ou Lisa-Kaindé et Naomi Diaz pour les noms civils, c'est une nouvelle manière de faire de la musique à la française. Sans genre ni case, les soeurs nous proposent un album chanté en anglais et en Yoruba, de leurs origines vénézuéliennes et cubaines. C'est d'ailleurs toute la beauté de leurs oeuvres musicales, résumées par le chant et des mélanges électroniques, hip-hop, soul, le passé, le décès (de leur père le grand percussionniste Anga Diaz), de leur soeur, de leurs amours. Deux voix qui valent bien mieux qu'une !

Heather Celeste Hansen en version longue

On avait laissé Heather Celeste Hansen sur l'énorme track-EP de 17 minutes "Austère". Elle traverse à nouveau l'Atlantique pour proposer, chez Evawyna encore, une version remasterisée de son premier album Along the Axes. Oscillant toujours entre de l'Opal Tapes passé au frigo et de l'EBM dilué dans l'ambiant, ce disque qu'on découvre à l'occasion de cette ressortie s'avère être des plus étonnants. Unique. Comme à chaque fois ?

Y aurait-il de la belle pop à Caen ?

Gomina sont de nouveaux loups crédibles : leur album Prints sort aujourd'hui, est joliment produit, intelligemment composé. S'il ne s'agit pas de sommets d'invention, les morceaux du disque ne copient par sur le voisin ce qui, en ces temps d'uniformité pop, ne peut qu'être salué. Prenez votre temps pour le faire tourner en entier, cet album gagne à être pris dans sa globalité.

"Après la nuit, avant le jour", il y a Fauve.

Du côté de Fauve, la seconde partie de Vieux Frère sort aujourd'hui. Ça continue à blablater, voire à blablablablablablablater, sur fond de guitares claires et de beats MAO début 00's. Puisqu'on y goûte très peu, laissons s'exprimer un des commentaires qui figure sous la vidéo de "Les Hautes Lumières", le single : "Fauve c'est une expérience qui change une vie, à écouter oui mais à vivre aussi j'imagine. Cette musique c'est une grande réponse, alors est-ce que Fauve est voué à disparaître quand il aura toutes ses réponses ?"

Carl Barât revient au rock fondamental

Le nouveau petit beurre de Barât, l'album Let It Reign, fait des appels du pieds aux amateurs des Clash et d'un certain punk anglais, tout en visant au avec un son plutôt américain, notamment dans la production des guitares. C'est une réussite.

Imagine all the Dragons

Imagine Dragons sortent enfin leur très attendu album Smoke + Mirrors. Au programme, electro pop certes daté, mais morceaux catchy et rêveur qui annoncent un succès démesuré.

Endloskosmos, la frappe dance de la semaine

On avait déjà noté sur nos calepins le blase imprononçable et la musique du futur de Endloskosmos qui s'étaient illustrés dans la compilation Opaq Glitter de Permalnk. Aujourd'hui, elle sort un nouvel EP, Tears Tears Tears, et le morceau du même nom est la monstrueuse bombe club de la semaine, et sa version house par GRRL ne gâche rien.

Chambray

Chambray, la dernière trouvaille de Jimmy Edgar sur son label Ultramajic aime caler ses claps sur ses kicks, représente à merveille les intentions du label et offre une nouvelle manière d'appréhender la musique techno. Sa valeur ajoutée : des vocals entrainants et entêtants ainsi qu'une maitrise et valorisation absolue de la rythmique. Après un premier EP massivement playlisté par les plus grands DJs de ce monde, Chambray sort aujourd'hui 4 nouveaux titres qui connaîtront certainement le même sort. Mention spéciale pour "In Effect" qui dévastera à coup sûr le club.

Derniers
articles
Scène française

Les
pluslus

Lespluspartagés