Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

By Pierre Champleboux
06 Juil 2019

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

De retour à Calvi on the Rocks, Haute nous parle de son parcours - Photo 01

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

De retour à Calvi on the Rocks, Haute nous parle de son parcours - Photo 02

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

De retour à Calvi on the Rocks, Haute nous parle de son parcours - Photo 03

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

De retour à Calvi on the Rocks, Haute nous parle de son parcours - Photo 04

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

Retrouvailles Villa Schweppes X Haute à Calvi on the Rocks

Haute : @Alban Gendrot

Haute : "Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !"

De retour à Calvi on the Rocks, Haute nous parle de son parcours - Photo 05

Lors de l'édition 2015 de Calvi on the Rocks, nous avions fait la connaissance de Haute. Le duo fraîchement débarqué de Montréal venait alors tout juste de se former. Quatre ans plus tard, nos chemins se croisés une nouvelle fois à Calvi. L'occasion de nous remémorer notre première rencontre et de faire le point sur leur évolution, quelques heures avant que le duo n'investisse la scène Villa Schweppes en cette soirée d'ouverture du festival.

Lorsqu'on croise le duo Haute au pied de la citadelle de Calvi, ils viennent à peine de sortir de l'eau. Un air de vacances plane sur le bord de mer alors que la 17ème édition de Calvi on the Rocks débute tout juste. C'est donc en toute détente qu'on retrouve Anna et Romain, non loin de la plage où on avait découvert sur scène leur son RnB racé, frais et soigné, dont les influences délicieusement 90's nous avait déjà conquis il y a tout juste 4 ans. Installés à l'ombre d'un arbre, on discute de leurs projets, de leur évolution et de tout ce qui a changé dans leurs vies depuis notre première rencontre.

Villa Schweppes : Contents de vous retrouver Haute ! Au fait, d'où vient le nom de votre duo ?

Romain : On voulait trouver quelque chose qui représente notre identité franco-américaine. Un truc qui fonctionne dans les deux langues. Haute, c'est un terme qui évoque la haute couture, la sophistication. Ce n'est pas quelque chose qu'on prétend être, ça représente plutôt la direction dans laquelle on essaie d'aller. C'est plus un objectif qu'une prétention. Ce qu'on veut vraiment, c'est faire de la "haute-musique" !

Anna : On est un duo franco-américain, et nous sommes tous les deux nés en France. On habitait à Montréal et on voulait un mot français qui rappelle nos racines, mais comme on vivait en Amérique du Nord, on voulait aussi un truc que les anglophones allaient comprendre et qui ne soit pas juste "bonjour" ou "baguette".

Ce qu'on veut vraiment, c'est faire de la haute-musique !

Romain

Comment s'est formé votre duo ?

Anna : En fait, on était tous les deux à l'université à Montréal. Romain avait créé un groupe Facebook pour les producteurs montréalais, et j'y ai posté ma démo parce que j'avais l'envie de poser sur des prods. Quelques semaines après, Romain m'a contacté, et c'est là que tout a commencé. On ne s'est pas rencontrés face to face avant un mois. Nos premiers sons, on les a faits par e-mail !

Haute :

Haute sur la scène Villa Schweppes, l'un des touts premiers concerts de Calvi on the Rocks 2019.

Vous vous souvenez de votre premier passage à Calvi ?

Romain : On a joué sur la plage de Villa Schweppes il y a 4 ans, c'était vraiment au début de notre collaboration et c'était vraiment une très belle expérience. On a hâte de revivre ça ce soir, ce sera encore mieux !

Qu'est-ce qui a changé pour vous, depuis ce premier Calvi on the Rocks ?

Romain : Beaucoup de choses. Les morceaux ont changé, et maintenant je chante. Anna est la chanteuse principale, mais aujourd'hui je pose aussi ma voix sur les morceaux. On essaie de faire des concerts de plus en plus riches musicalement, et on joue la plupart du temps avec des musiciens, qui ne seront malheureusement pas là ce soir.

Anna : Le contraste est super drôle ! Il y a 4 ans, je suis sortie de scène et je me suis baignée toute la journée. J'étais en maillot de bain et je portais une jupe, et un t-shirt sur lequel j'avais écrit des trucs, mes cheveux étaient un peu en bataille... j'étais en freestyle ! Et aujourd'hui, je suis allée me faire un brushing ! Mon éthique de travail a un peu évoluée, j'essaie d'être un peu plus soignée. Peut-être que je suis devenue un peu plus parisienne ? (rires)

Haute :

Depuis le premier passage de Haute à Calvi, Anna a abandonné la tenue de plage pour une jolie robe d'été et des chaussures à talons.

C'était le début d'une longue série de concerts. Se sont-ils toujours aussi bien passés ?

Anna : Pas toujours. Je me souviens d'une de nos toutes premières dates à Paris, dans un club. Des mecs sont venus me prendre le micro comme si j'étais à un karaoké et que c'était leur tour de chanter, quoi ! (rires) Alors que nous, on était sur scène et on jouait nos compositions. C'était un petit manque de respect, on va dire. En plus ma tante et ma cousine se sont faites recaler à l'entrée de la boîte.

Des mecs sont venus me prendre le micro comme si j'étais à un karaoké et que c'était leur tour de chanter !

Anna

Haute :

Désormais, Haute possède deux voix : celle d'Anna, la chanteuse principale, que Romain rejoint parfois sur scène.

Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencés ?

Romain : J'ai beaucoup été marqué par les Pink Floyd et Led Zeppelin lorsque j'étais plus jeune. Ensuite, j'ai eu une période électro / French touch, où j'écoutais tous les artistes du label Ed Banger. Mr Oizo est certainement l'artiste qui m'a le plus inspiré. Comme j'ai habité à New York, le rap américain m'a également beaucoup touché.

Anna : La femme à qui je reviens toujours c'est Erykah Badu, c'est vraiment une artiste intemporelle. Sinon, je crois que tout le monde est d'accord pour dire que Rosalía a fait quelque-chose de très cool en s'appropriant un style de musique de son pays pour le propager à travers le monde.

Avec qui rêvez-vous de collaborer ?

Anna : J'aimerais bien collaborer avec James Blake.

Romain : Mr Oizo ! On pourrait rigoler, je pense.

Lire la vidéo

Votre dernière claque musicale ?

Anna : Je suis à fond sur le dernier album d'Anderson .Paak, Ventura. Je l'écoute tout le temps.

Romain : Mon son de l'été c'est le dernier Tyga : "Go loko". Faut l'écouter, c'est une dinguerie !

Lire la vidéo

Vous travaillez sur quoi en ce moment ?

Anna : On travaille sur notre premier album depuis pas mal de temps, mais on a presque terminé, et ça y est : on voit le bout du tunnel ! J'ai vraiment hâte de partager tout ça.

Romain : Ce soir on va jouer pas mal de nouveaux titres, qui seront sur l'album qui sortira très bientôt. Je déteste dire "très bientôt", mais c'est presque fini. Ça arrive !

Très bientôt ?

Romain : Très bientôt ! (rires)

Le Soundcloud de Haute

La page Facebook de Haute

Notre rencontre avec Haute en vidéo :

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés