Grammy Awards 2018 : Les 5 infos à retenir

Grammy Awards 2018 : Les 5 infos à retenir

By Léopold Lemarchand
29 Jan 2018

Vous n'avez pas pu suivre en direct la 60ème cérémonie des Grammy Awards ? Voici ce qu'il fallait retenir de cette soirée gorgée en émotions.

Hier soir, se tenait la dernière cérémonie Grammy Awards au Madison Square Garden de New York. Bien plus qu'une énième soirée à l'américaine, cette édition était l'occasion pour beaucoup de montrer leur soutien aux victimes de harcèlement sexuel. Voici ce qu'il fallait retenir de la 60ème cérémonie des Grammy Awards.

Bruno Mars raffle tout

Le grand vainqueur de cette cérémonie est indéniablement Bruno Mars. Le chanteur a remporté trois des quatre plus importants prix des Grammy Awards dont celui du meilleur album de l'année avec 24K Magic et celui de la chanson de l'année pour That's What I Like. Au total, l'Américain a gagné les six prix pour lesquelles il était nommé.

Elton John et Miley Cyrus : un duo unexpected

Parmi le lot de prestations, celle d'Elton John était des plus émouvantes. Avant d'entamer sa tournée d'adieu qui débutera en septembre, la star est venue interpréter au piano son tube "Tiny Dancer" puis a été rejoint sur scène par Miley Cyrus, vêtue d'une grande et belle robe pourpre.

Les roses blanches

C'est un détail que l'on pouvait remarquer sur plusieurs stars présentent à la soirée : le port de la rose blanche. Non, ce n'était pas un dresscode pour accéder au tapis rouge, mais un symbole de la lutte contre le harcèlement sexuel et pour l'égalité hommes-femmes. Sting, Cindy Lauper, James Corden, Sam Smith, Khalid, ou encore Lady Gaga faisaient partie du mouvement.

Le puissante prestation de Kesha

"À ceux qui voudraient essayer de nous faire taire, nous offrons deux mots : "C'est fini". Fini les inégalités de rémunérations, la discrimination, le harcèlement sous toutes ses formes et les abus de pouvoir". C'est avec ces mots que Janelle Monae a introduit la prestation de Kesha hier soir. Sur scène et accompagnée de nombreuses chanteuses, elle a interprétée "Prayer", faisant écho à son combat face au producteur Dr Luke qu'elle accuse de viol.

Des chiots pour les perdants

Pour ceux qui ne remportaient pas de prix lors de cette soirée, l'organisation a prévu le coup pour les consoler : des chiots. Si l'initiative peut attendrir, la PETA n'était pas du tout de cette humeur et a même montré son mécontentement sur Twitter : "Très déçus que les Grammys aient décidé d'offrir des chiots comme des blagues. Les animaux ne sont pas des jouets."

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés