Florence & The Machine a-t-elle perdu sa singularité ?

Florence & The Machine a-t-elle perdu sa singularité ?

By Charles Crost
10 Avr 2015

How Big How Blue How Beautiful, voici le nom du futur album de Florence Welch. Les 1ers singles révélés tranchent avec l'aspect baroque, riche et innovant qui lui donnait cette place particulière. Doit-on craindre le pire ?

On ne sait plus trop quoi penser de Florence and The Machine : nous qui étions habitués à ses harpes, ses arrangements riches et relativement inédits sommes un peu perdus par les premiers morceaux révélés de son album à venir. Alors qu'en 2009, nous étions comme des petits fous face à "You Got The Love", on ne sait plus aujourd'hui à quel saint nous vouer.

Ceremonials avait réussi à passer dignement le cap du second album, avec des ventes dépassant les deux millions d'exemplaires dans le monde et même un remix EDM par Calvin Harris qui l'avait mené à un niveau de visibilité encore supérieur. Ce disque-ci prolongeait cette fougue orchestrale, baroque, qui a fait de Florence Welch la star qu'elle est aujourd'hui.

Simplifié pour le meilleur... ou pour le pire ?

Pourtant, aujourd'hui, on s'inquiète à l'écoute des premiers singles de son nouveau long format, How Big How Blue How Beautiful. En effet, ceux-ci sont très segmentés : la balades dreamy "St-Jude" ne surprend pas et peine à s'envoler, quand "What Kind of Men" semble se perdre dans des guitares rock qui manquent de surprise, quelques soient les ornementations qu'on y appose. En somme, on reste douloureusement sur notre faim.

Aujourd'hui, l'artiste sort "Ship to Wreck", qui ne vient pas nous rassurer : au programme, folk-rock à l'américaine. Ce morceau se place comme une véritable revue du genre, on n'y trouve pas l'invention, les surprises et la richesse qui sied d'habitude si bien aux tracks de Welch. Une relecture sans correction. Ce morceau, somme toute très commun, doit-il laisser présager un album plus "neutre" que les précedents et donc, par nature, bien moins intéressant ? On ne le souhaite pas.

En attendant, on restera très attentifs à ces chansons lâchées au compte-gouttes. Le disque sort le 1er juin et on espère de tout coeur que celui-ci s'avérera finalement d'aussi bonne facture que les précédents. Même si à ce stade, rien ne l'assure.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés