En 2014, tous en solo ?

By Marine Normand
08 Jan 2014

En 2014, tous en solo ? @Abaca

En 2014, tous en solo ?

Damon Albarn sortira son premier album solo en 2014

En 2014, tous en solo ? @Abaca

En 2014, tous en solo ?

Julian Casablancas, de retour en 2014

En 2014, tous en solo ? @Abaca

En 2014, tous en solo ?

Jack White sortira son deuxième opus solo cette année

En 2014, tous en solo ? @Abaca

En 2014, tous en solo ?

Keith Richards retentera l'aventure solo en 2014 !

En 2014, tous en solo ? @Abaca

En 2014, tous en solo ?

Jaime XX sortira un album normalement en janvier ou février.

Damon Albarn, Jamie XX, Jack White...Tous sortent un album solo en 2014. Cette année sonnerait elle l'apogée d'un certain individualisme?

En 2014, on ne dénombre plus les musiciens qui sortiront un album solo. De Sneazzy West (membre du groupe de rap 1995 qui sortira son premier album) à Keith Richards (ce sera son troisième essai), ils sont nombreux à tenter ou retourner en studio en solo.

C'est ainsi qu'on annonce en plus de ceux énoncés les futurs albums de Julian Casablancas (le deuxième solo pour le leader des Strokes), Damon Albarn (de Blur et de Gorillaz, qui se lancera pour la première fois seul) et de Jack White (membre des White Stripes et de The Raconteurs, qui tentera l'aventure pour la deuxième fois).

On pourrait s'étonner une telle prise de risques : on connait plus d'échecs que de succès de la part de musiciens qui ont pris leur envol d'un groupe qui fonctionne. Lou Reed avait réussi l'exercice, en quittant les Velvet Underground. Michael Jackson aussi, ou encore Phil Collins et Peter Gabriel en quittant Genesis. Par contre, on ne peut pas dire la même chose des carrières solo de Ringo Starr des Beatles...

Pourquoi une telle envie de se débrouiller seul ? On pourrait prôner un certaine montée d'individualisme, qui laisserait à penser que le musicien ne se sent pas vraiment libre dans son groupe, toujours à devoir gérer les goûts et les envies des autres membres. Dans une optique "je me débrouille mieux tout seul", il se lancerait donc dans une tentative de laisser exprimer son "vrai soi". Avec succès ou non.

C'est aussi le moyen d'alléger n'importe quel processus : il est plus facile de boucler un enregistrement seul qu'à cinq, ou d'organiser une tournée mondiale. Vous partez quand vous voulez, et qu'importe les obligations de tout à chacun. Et puis cela apporte un vent frais de création : vous revenez l'esprit libre, prêt à travailler sur de nouveaux morceaux collectifs sans frustration.

Par contre, si votre disque est mauvais, les conclusions peuvent être rapides, et les critiques faire rapidement de vous le maillon faible de votre formation... Alors avant de vous lancer, réfléchissez bien : on pourrait vous faire porter le chapeau des morceaux les plus faibles sortis par votre groupe : c'est moche, mais c'est comme ça.

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés