Employee Of The Year :

Employee Of The Year : "Le moment le plus fort ? Notre concert à la Villa Schweppes à Cannes"

By Juliette Hautemulle
15 Nov 2013

Edouard et Romain d'Employee Of The Year font désormais partie de la team Records Collection. Du coup, ils jouaient pour la soirée de lancement de l'agence et en ont profité pour nous parler de la Villa Schweppes à Cannes, de leur deuxième EP et de leurs nuits.

La Villa Schweppes : Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Employee Of The Year : 2013 a été super pour nous. Ça a été l'année pendant laquelle on a réellement construit notre identité musicale et sorti notre deuxième EP.

Quel a été le moment le plus fort pour vous ?

Il y en a eu plein de bons moments dont notre passage à la Villa Schweppes à Cannes. Ça a été notre deuxième concert et le faire à Cannes ça a juste été génial !

Où vous trouve-t-on à 21 heures ?

Edouard : Ça dépend quel jour ! Dimanche je suis généralement chez moi, samedi dehors et la semaine... dehors aussi ! Où ça ? De moins en moins en boite mais plutôt dans des bars où en concert, surtout. En ce moment on est pas mal concert.

Romain : Dans des bars que j'aime bien comme le Bloc dans le 17ème arrondissement qui était, comme son nom l'indique, un ancien bloc opératoire. Sinon on a récemment découvert un bar génial avec des jeux vidéos et un club au sous-sol : Le Fantôme.

Et à 6 heures du matin ?

Edouard : Généralement au même endroit !

Romain : ... oui, ou au kebab d'en face !

Votre dernière nuit blanche ?

Edouard : J'en fais rarement. Je dors toujours au moins une demie heure.

Romain : C'était lors du mariage de ma grande soeur il y a trois semaines dans un château. Je n'ai absolument pas dormi.

Pour séduire, plutôt cocktail ou plutôt danse ?

Edouard : Cocktail !

Romain : Moi danse !

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que vous ayez vue (ou vous-même pratiquée) ?

Romain : "Tu veux de l'alcool."

Edouard : Il y en a une que j'aime bien : "Je suis réparateur de briquet, bonsoir."

À quelle soirée auriez-vous adoré être invité ?

Romain : Au concert de Suuns à la Boule Noire la semaine dernière.

Edouard : Pareil ! J'aurais été son + 1.

C'est quoi votre QG ?

Ensemble : Le studio. Définitivement.

Plutôt Rive Gauche ou Rive Droite ?

Ensemble : Rive Droite !

Votre Top 3 des lieux où faire la fête ? et pourquoi ?

Notre sélection dans le monde : Le Watergate à Berlin. Les rideaux du club qui s'ouvrent au petit matin avec le soleil qui se lève, c'est vraiment magique. Sinon à Paris les soirées Concrete et les BBQ Electro de Rod.

Romain : Et enfin, à Istanbul, le bar 360. Un lieu sur le plus haut immeuble de la ville avec vue imprenable sur le Bosphore et des DJ's incroyables. L'endroit le plus fou que j'ai vu de ma vie.

Votre meilleur souvenir de fête ? Une anecdote ! Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ?

Ensemble : En mai ou en juin, une soirée au Watergate à Berlin. On était parti à douze entre potes. C'était génial.

Romain : Moi c'était la première fois que j'allais à Berlin !

Votre meilleur acolyte pour sortir ?

Ensemble : Notre bande de douze justement !

À quel DJ confieriez-vous vos nuits ?

Romain : Trentemøller et Flume.

Edouard : Idem. Et Paul Kalkbrenner.

La chanson qui vous ferait vous lever de la banquette pour danser ?

Romain : J'ai découvert il y a peu de temps SBTKRT. Ils ont sorti une version luxe de leur album avec des lives. Une claque et notamment le morceau "Hold On".

Edouard : "Doing What I Got" d'Isaac Tichauer.

Le morceau qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

Romain : Le nouveau single de James Vincent McMorrow : "Cavalier". Le seul aujourd'hui dans le folk qui arrive à renouveler le genre et à faire pleurer n'importe quelle femme juste en prenant une guitare.

Edouard : Le remix de "Sinnerman" de Nina Simone par Felix Da Housecat. Et en premier, je citerais un morceau de bandoleon (une sorte d'accordéon un peu bizarre) : "Leijia's Game" d'Astor Piazolla.

La Nuit...

Romain : La nuit on ne sait jamais comment elle finit.

Edouard : Je la valide.

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés