New

Empire, la série qui s'écoute

By Mathilde Kichenama
24 Mar 2015

Empire, la série qui s'écoute @DR

Empire, la série qui s'écoute

Empire, la nouvelle série de Fox

Empire, la série qui s'écoute @Facebook Empire

Empire, la série qui s'écoute

Empire - Mary J. Blige

Empire, la série qui s'écoute @Facebook Empire

Empire, la série qui s'écoute

Empire - Naomi Campbell

Empire, la série qui s'écoute @Facebook Empire

Empire, la série qui s'écoute

Empire - family reunion

Empire, la série qui s'écoute @Facebook Empire

Empire, la série qui s'écoute

Empire - Estelle

Empire, la série qui s'écoute @Facebook Empire

Empire, la série qui s'écoute

Empire - drame

Phénomène du petit écran aux États-Unis, la série Empire et sa B.O. hip-hop n'ont pas fini de résonner dans vos oreilles. On vous dit pourquoi vous allez en devenir accro.

Le retour du soap

Alors que la diffusion de la première saison vient tout juste de s'achever aux États-Unis, Empire commence à faire parler d'elle en France. Vendue comme un soap-opera dédié au hip-hop par la chaine américaine Fox, la série créée par Lee Daniels (Le Majordome) et Danny Strong a pulvérisé au bout de deux épisodes les records d'audience outre-Atlantique. Pourquoi ça marche ? Il faut dire que derrière le scénario se cache Shonda Rhimes à qui l'on doit déjà quelques bons épisodes de Grey's Anatomy ou encore Scandal. Mais ce n'est pas tout : le rythme à 100 à l'heure, les drames à répétition, les clichés à gogo, les guests stars ( Courtney Love, Jennifer Hudson, Naomi Campbell, Snoop Dogg) et bien sûr la B.O. en sont pour beaucoup.

Côté pitch, la team a exploité l'inépuisable filon du drame familial. Lucious Lyon (Terrence Howard), magnat du hip-hop atteint d'une sclérose en plaques découvre qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Il monte alors ses fils (Hakeem, Jamal et Andre) les uns contre les autres afin de décider qui héritera des clés de la compagnie, un gros label de hip-hop nommé Empire Records. Son ex-femme Cookie (Taraji P. Henson) est au même moment libérée de prison après 17 années passées derrière les barreaux pour trafic de drogue. Bien décidée à prendre sa revanche et à obtenir sa part du gâteau, elle va semer la zizanie au sein de la famille.


Evidemment, après avoir vu la série, on ne peut que remarquer des similitudes entre le patriarche, ancienne star ayant réussi à monter un empire et Jay Z, ex-dealer de drogues aujourd'hui à la tête du label Def Jam et devenu l'un des plus gros producteurs d'artistes hip-hop au monde. Mais il faut savoir que la production s'est aussi inspirée de l'oeuvre de William Shakespeare Le Roi Lear pour la série. Une tragédie grecque adaptée à un soap cela peut paraître ridicule et pourtant revue et modernisée, c'est un succès !

Le "hip-hop cred" de Timbaland

Si dans le cinéma, les bandes originales prennent une place de plus en plus importante (on en a eu l'exemple avec Divergente ou encore 50 Shades Of Grey), on remarque que c'est aussi le cas dans les séries. Avec Empire où la musique est au coeur de l'histoire, ce ne pouvait être qu'une évidence. Il fallait trouver de vrais chanteurs mais surtout un excellent producteur. La production a donc choisi Timbaland, bien connu pour avoir travaillé sur les albums de Jay Z, Rihanna ou encore Justin Timberlake pour créer la bande son. A chaque épisode, les scènes les plus fortes sont ponctuées de sons taillés pour le haut des charts.



Alors qu'Hakeem, le plus jeune fils, rape son succès, son amour pour l'argent et les filles, Jamal, le fils gay, confie d'une voix sensible ses blessures ou dévoile son homosexualité dans des tracks aux textes bien écrits et sensés. Le bling trash d'un Lil Twist d'un côté, la fragilité d'un Usher de l'autre, il y en a pour tous les goûts. Après, on aime ou on n'aime pas mais la réalité est que ça marche. La B.O dévoilée au compte goutte sur iTunes avec les épisodes est numéro 1 devant le dernier opus de Madonna.

Une industrie du hip-hop bousculée

A travers des caricatures parfois grossières et des rebondissements un poil too much, Empire est une série qui aborde de vrais problèmes de société et pointe du doigt les côtés sombres de l'industrie du hip-hop actuelle. Lucious, le patriarche, est macho, homophobe et complètement obsédé par l'argent et le pouvoir. Impossible de ne pas voir en lui quelques gros poids lourds du milieu du rap ! Jamal, le fils, est un gay de couleur évoluant dans un monde qui rejette tout ce qu'il représente. Cookie, la mère, même si elle est un tantinet old school incarne ces nouvelles rappeuses comme Nicki Minaj qui tentent de s'imposer dans cet univers dominé exclusivement par des hommes. Bref, si on peut reprocher à Empire son côté trop parodique (mais après tout c'est ce que l'on attend d'un soap non ?), on ne peut pas lui enlever son incroyable réalisme et sa volonté à secouer les moeurs.

Site officiel de la série Empire

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés