New

DSL :

DSL : "On aurait adoré aller à la soirée des 10 ans d'Ed Banger au Mexique"

By Juliette Hautemulle
19 Déc 2013

Stéphane, Lionel et David Vincent, les trois frères de DSL, sont de retour avec un album intitulé After. Un titre qui décrit très bien leur façon se concevoir la nuit...

Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Lionel : une année assez riche : on a fait notre album After puis, du coup, quelques concerts, mais aussi des DJ sets en club et la première partie de Breakbot en France. La suite des événements chez Ed Banger, en soit.

Quel a été le moment le plus fort pour vous ?

Lionel : Les 10 ans D'Ed Banger à La Villette. Pedro (Winter) nous a offert la possibilité de jouer quelques uns de nos morceaux pendant son set à 2h du matin, sur la grande scène de La Villette. Le moment magique de cette année !

David : Il y a eu aussi une fête à Moscou où l'on a joué avec Crayon. Le club était dans une ancienne usine à chocolats !

Où vous trouve-t-on à 21 heures ?

David : Au KFC de Ménilmontant.

Lionel : Chez moi en train de réfléchir à ce que je vais faire de ma soirée.

Stéphane : Moi je fais du son et j'attends l'apéro de 22h.

Et à 6 heures du matin ?

Lionel : Pour nous, la soirée commence, d'où le nom de notre album : After.

Votre dernière nuit blanche ?

Lionel : La question devrait plutôt être : "Votre dernière nuit complète ?". La nuit blanche est notre quotidien. Plus sérieusement, je dirais jeudi de la semaine dernière. On a joué à La Favela Chic et fini... à midi !

Pour séduire, plutôt cocktail ou plutôt danse ?

Lionel : Vu mon embonpoint, je dirais cocktail. La moitié de mon verre et un peu de danse : "Est-ce que tu veux boire un peu de ma coupe de champagne ? Et en plus je danse à côté de toi."

David : Danse, avec des baskets rouges et dans la rue.

Stéphane : Cocktail... au champagne !

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que vous ayez vue (ou vous-même pratiquée) ?

Lionel : David est du genre à faire des bruits assez relou quand il est derrière moi en scooter. Il considère ça comme une accroche.

David : Moi quand je drague une personne et qu'elle n'est pas intéressée je lui répond systématiquement : "Et bien voilà, t'es raciste". Ça accroche.

Stéphane : Moi ça fait longtemps qu'il n'y a plus d'accroche !

À quelle soirée auriez-vous adoré être invité ?

David : Aux autres soirées pour les 10 ans d'Ed Banger. Surtout celle qui a eu lieu au Mexique.

Lionel : On est quand même bien lotis. Grâce au réseau Ed Banger on a l'occasion de faire de belles soirées parisiennes, comme le concert des Daft Punk à Bercy. Donc je ne me sens pas trop frustré de ce côté-là.

C'est quoi votre QG ?

Lionel : Le Point Ephémère l'a été pendant trois ans. On avait notre résidence et un studio là-bas. Nos amis arrivaient vers 17/18h et montaient nous voir en studio. Dans 10 m² on a déjà fini à 28 ! C'est d'ailleurs peut être aussi un peu pour ça qu'on n'est plus résidents dans ce club...

David : Maintenant on est quelque fois dans le bar en face de chez moi dans le 10ème.

Lionel : Depuis la fin du Point Ephémère, on vagabonde dans les QG's des autres.

Votre Top 3 des lieux où faire la fête ? Et pourquoi ?

David : Quand il y a un bon line up, au Rex.Le Social Club parce que beaucoup de nos potes mixent là-bas. Et sinon les soirées La French tous les jeudis chez Régine.

Lionel : Oui, on a passé de bons moments à La French et au Régine ! Je citerais aussi le Social parce que c'est la famille. On a été les deuxièmes à y jouer lors de l'ouverture avec Sebastian et Pedro (Winter ndlr). Et en troisième position je dirais Le Pompon pour sa cool ambiance.

David : Et aussi Le Workshop qui risque fort de devenir le prochain lieu qui va nous plaire... Et en été Le Wanderlust et Le Nüba ne sont pas mal non plus...

Votre meilleur souvenir de fête ? Une anecdote ! Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ?

David : Le festival Cabaret Vert à Charleville-Mézières.

Lionel : Oui, on a joué cet été avec Drixxxé de Triptik, Gérard Baste, Dr Vince... Le public était fou !

David : 1200 personnes en folie devant nous, à quinze sur scène jusqu'à 3h du matin.

Lionel : Cette année il y a aussi eu Le Roskilde Festival à Copenhague et le Sonar à Barcelone qui étaient assez exceptionnels...

Votre meilleur acolyte pour sortir ?

Lionel : On a chacun nos potes respectifs mais on est quand même comme cul et chemise. Quand on m'invite à diner, je débarque avec mes deux frères.

David : Oui mais j'ai aussi toujours deux ou trois potes avec qui je traine. Le meilleur acolyte c'est celui qui aime faire la fête comme Pierre Ananou, notre attaché de presse.

Stéphane : Oui moi ce sont toujours mes frères que j'appelle quand je veux sortir.

À quel(s) DJ(s) confieriez-vous vos nuits ?

Lionel : J'en citerais deux : DJ Gero et Busy P. Ce dernier est un "4x4" : il sait s'adapter avec une aisance incroyable et a une culture musicale assez frappante.

David : Moi je dirais Brodinski et Kavinsky.

Stéphane : Drixxxé mais il y en a tellement plein d'autres aussi !

La chanson qui vous ferait vous lever de la banquette pour danser ?

David : "Lose Yourself To Dance" de Daft Punk.

Lionel : Moi j'ai une tendresse toute particulière pour Michael Jackson. Je citerais donc son titre "PYT".

Stéphane : "Blurred Lines" de Robin Thicke.

Le morceau qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

David : "Hold On We're Going Home" de Drake.

Lionel : Moi je n'arrive plus à écouter un titre en boucle. Vu que je suis un peu le DJ du groupe, j'ai perdu cette innocence d'écouter un album entier. Quand je découvre un morceau, je l'écoute 10 secondes, au début au milieu et à la fin. Ce que j'écoute vraiment le plus en ce moment c'est donc notre dernier album.

La Nuit...

Lionel : La nuit, électrique.

David : La nuit je mens, je prends des trains à travers la plaine.

Lionel : Oui c'est bien ça !

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés