Skip to content

DJ Khaled n’en fait-il pas un peu trop ?

En surfant sur son buzz sur Snapchat et en y invitant tout le gratin du hip-hop américain, DJ Khaled est peut-être tombé dans la facilité pour vendre son nouvel album…

Le producteur superstar a qui l’on doit “All I Do Is Win”, “I’m On One” et “Gold Slugs”, a compris qu’il ferait monter sa cote de popularité à vitesse grand V en faisant de Snapchat son nouveau terrain de jeu. Avec cette application, DJ Khaled est ainsi devenu un gourou clownesque qui fait vendre. Et il n’hésite pas à surfer sur son buzz pour promouvoir son nouvel album, Major Key. Sans pour autant remettre en cause ses talents de producteur, on est dans le droit de se demander si Khaled ne pousse pas son délire un peu trop loin.

Le king de Snapchat

Snapchat a changé la vie de DJ Khaled. Depuis que l’application a ajouté la fonction “Story” permettant de partager son quotidien avec tous ses followers via photos et vidéos, Khaled (@djkhaled305) est devenu la nouvelle idole des jeunes. Pour séduire les 6 millions de personnes qui le suivent, il s’est créé un personnage de gouru 2.0 initiateur de leçons de vie. Si les messages qu’il divulgue sont positifs, il faut avouer qu’ils sont très souvent risibles. À titre d’exemple, il a notamment invité ses fans à prendre soin des fleurs qu’il considère comme “ses anges”, ou bien encore à se badigeonner quotidiennement de beurre de coco, en expliquant que c’est “la clef du succès”. DJ Khaled, c’est également des gimmicks et des phrases cultes (“Bless up”, “Another one”, “Don’t play yourself”, entre autres) qui fédèrent ses fans. Pour vous rendre compte de son influence et de son pouvoir comique, regardez plutôt la réaction de ces enfants à ses frasques. La vérité sort de leurs bouches, parait-il.

Sans grande surprise, les businessmen ont sauté sur leur planche pour surfer sur la vague de son buzz à ses côtés. Ainsi, Jay Z le signe sur Roc Nation pour devenir son manager personnel, de nombreuses marques font régulièrement appel à lui pour promouvoir leurs produits et il se fait inviter sur les plateaux des émissions les plus populaires des USA, essentiellement pour parler Snapchat et philosophies de vie plutôt que de sa musique.

DJ Khaled sur le plateau d'Ellen Degeneres

DJ Khaled sur le plateau d’Ellen Degeneres

“Major Key” : vaste blague ou projet artistique ?

Tout ce délire nous amusait tous beaucoup mais un peu moins lorsque Khaled a dévoilé le nom de son prochain album : Major Key (“Clef Majeure”, donc). Ce qui nous faisait simplement rire sur Snapchat est devenu quelque chose de très concret pour le producteur, au point de le faire déteindre sur son projet musical.

L’artwork de l’opus est, lui aussi, inspiré à outrance de son univers. On le retrouve sur celle-ci assis sur un trône, entouré des fameuses fleurs dont on parlait plus haut, d’un emoji clef et, enfin, d’un lion, emblème récurrent dans ses stories Snapchat. Au delà d’être relativement affreuse, cette pochette d’album provoque plus le rire que l’exaltation.

Artwork de Major Key, le prochain album de DJ Khaled

Artwork de Major Key, le prochain album de DJ Khaled

Et ça ne s’arrête pas là ! Le producteur a dernièrement publié le clip de “I Got The Keys”, un des titres que l’on retrouvera sur Major Key et où Future et Jay Z prêtent leur flow. Encore une fois, son obsession pour “les clefs du succès” est mise en avant et ce dans chacun des couplets des interprètes. Future scande à plusieurs reprises : “I Got The Keys” et Jay Z commence son couplet par : “Niggas always asking me the key“. Le track fait bien le taff mais était-il vraiment nécessaire de faire une énième fois référence à son délire sur Snapchat ? Pas sûr…

Jay Z et Future ne sont pas les seuls à rallier à sa cause : Lil Wayne, Kanye West, Drake, Rick Ross et Big Sean seront également sur l’album. Le producteur star a usé de son beau répertoire et c’est tout a son honneur. Seulement, tout cela est too much. Faire un album principalement inspiré d’un buzz sur Snapchat en y invitant toutes les plus grandes stars du hip hop, c’est tout simplement s’assurer de le vendre comme des petits pains. Et, malheureusement, qu’il soit bon ou mauvais, cet album pourra pour certains avoir des allures de poule aux oeufs d’or au détriment d’un véritable projet artistique. Une chose est sûre : pour promouvoir cet album, DJ Khaled a définitivement réuni toutes les clefs du succès.

Il n’y a plus qu’à attendre la sortie de Major Key – dont la date officielle n’a pas encore été annoncée – pour savoir si la qualité de l’opus primera sur son aspect clownesque. Espérons.

DJ Khaled en pleine story Snapchat.

DJ Khaled en pleine story Snapchat.