Coachella victime d'une cyber attaque : des données volées...

Coachella victime d'une cyber attaque : des données volées...

By Tawfik Akachar
01 Mar 2017

Dans un récent communiqué de presse, AEG, l'entreprise qui dirige Coachella, a annoncé s'être fait hacker. Des données auraient été volées et l'organisation aurait "pris des mesures pour contrer une quelconque attaque nouvelle".

La guerre du numérique n'a pas de limite. Dans un récent communiqué de presse, c'est l'entreprise parente du festival Coachella qui a annoncé s'être fait pirater. Ainsi, des informations sur les utilisateurs auraient été dérobées. Si la quantité desdites informations piratées n'est pas encore précisée, on sait que ce hack visait principalement la base de donnée des clients du festival.

Noms d'utilisateurs, prénoms, adresses de livraisons, adresses email, numéro de téléphone et date de naissance sont donc entrés en possession d'un tiers parti qui s'est rendu sur ces serveurs illégalement. AEG rassure dans son communiqué : "Aucun des mots de passe utilisateur n'a toutefois été dérobé".

Ce n'est cependant pas assez pour rassurer tout le monde. Depuis l'annonce de cette faille, plusieurs sites et forums ont appelé les festivaliers à changer de mot de passe rapidement pour éviter l'ombre de toute fraude.

Une attaque d'envergure visant les données personnelles

Toujours dans le même communiqué, AEG prend le soin d'avertir ses clients d'une fraude potentielle et les invite à prendre la même mesure : "Il est possible que vous soyez prochainement contactés par des personnes se présentant comme travaillant pour Coachella. Soyez cependant certains que Coachella ne vous sollicitera jamais sur vos infos personnelles via email ou par téléphone. Les comptes de billetterie n'ont pas été affectés par cet incident. Cependant, nous vous encourageons à changer vos mots de passe s'ils ont été partagés avec une autre personne".

Difficile aujourd'hui de savoir quelles peuvent être les répercussions d'une telle attaque, mais il est clair que toutes les mesures sont prises pour éviter une nouvelle fraude. Voici donc un bad-buzz encore discret qui n'aura peut-être pas un effet dévastateur pour le festival, mais dont se serait toutefois bien passé Coachella, quelques semaines après le désistement de Beyoncé pour sa grossesse.

Derniers
articles
High-tech

Les
pluslus

Lespluspartagés