Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

By Léopold Lemarchand
07 Mar 2016

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 1)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 2)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 3)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 4)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 5)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 6)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 7) : Tin-Tin

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 8) : Mr Poulpe

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 9)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 10)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 11)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 12)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 13)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 14)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 15)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 16)

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016 @Anne-Lyse Renaut

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage (Photo 17)

Appareil photo au cou, nous avons passé notre vendredi après-midi à la Grande Halle de la Villette où se tenait le Mondial du Tatouage. Toujours organisé par Tin-Tin, cette nouvelle édition a réussi à nous faire vibrer, peut-être autant que les centaines d'aiguilles qui se sont présentées à nous.

Il est 15h07 sur nos montres et nous sortons de la station de métro Porte de la Villette. Allons nous prendre un verre au bar du nouveau lieu pluridisciplinaire À La Folie ? Ou bien choper des tickets pour un concert au Zénith de Paris ? Pas pour cette fois. Cet après-midi, nous nous rendons à la Grande Halle de la Villette, là où le célèbre tatoueur Tin-Tin a souhaité réunir tout le long du week-end 350 des meilleurs artistes tatoueurs du monde. Nous poussons les portes de cette nouvelle édition du Mondial du Tatouage.

À peine le temps de s'acclimater à l'immensité du lieu (20 000m2 au total), nous nous dirigeons au centre de la Grande Halle où un petit rassemblement commence à se former devant la scène. On y voit Alexandre Devoise (Nulle Part ailleurs, le Journal du Hard sur Canal +) s'emparer du micro et nous toucher quelques mots à propos de cette nouvelle édition du Mondial du Tatouage, notamment sur l'ampleur qu'a pris la convention, passant de 15 000 à 32 000 visiteurs en seulement 3 années d'existence. On était loin de s'imaginer un tel engouement pour le tatoo !

L'animateur poursuit en nous dévoilant le programme du week-end : des concerts de têtes d'affiches de festivals Hard Rock, des expos, les centaines de stands de tatoueurs à découvrir et des concours pour féliciter les plus beaux tatouages du jour. Justement, 15h30, il est l'heure de décerner le premier prix, celui du "Meilleur petit couleur". Devant un jury composé de valeurs sûres du tatoo que sont Kari Barba, Filip Leu, Bill Salmon et Luke Atkinson, les candidats se présentent un à un et exhibent leurs oeuvres tout juste terminées.

Car oui, seuls les tatouages réalisés par un des artistes présents au Mondial peuvent concourir.

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage - un tatoueur en plein besogne

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage - Une vue sur les stands

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage - Le jury des concours

Chronique : Une journée au Mondial du Tatouage 2016

Mondial du Tatouage - Food Truck

Ça tombe bien, beaucoup de visiteurs sont justement venus au salon pour se faire tatouer et parfois même de très loin. Au stand du tatoueur italien Antonio Proietti, on croise notamment le chemin d'Anastasia venue tout droit de Suisse avec sa petite amie "Il m'avait tatoué une première fois lors de mes vacances à Rome et je tenais absolument à ce qu'il fasse le prochain. J'ai vu sur sa page Facebook qu'il participait au Mondial alors j'ai tout de suite pris rendez-vous. On est venu à Paris juste pour lui !". Plus que des tatoueurs, les artistes présents à l'évènement sont de véritables stars ! Celles-ci viennent d'Australie, du Pays-Bas, des Etats-Unis, sont spécialisés dans l'art asiatique, dans le new-school ou encore l'abstrait. C'est tout l'univers du tatoo qui est ici représenté.

On poursuit notre visite en se baladant à travers les allées : il y a de quoi se restaurer façon street food, de quoi shopper des bijoux ou des beaux ouvrages illustratifs sur le tatouage. Autour de nous, les routiers côtoient les jeunes premiers, les couples à poussette marchent avec la hype parisienne : les barrières sociales sont clairement tombées et le tatouage se rêvele plus que jamais sous son aspect populaire. La nuit tombe et, alors que nous terminons de visiter tous stands, les Sticky Boys monte sur scène pour faire gronder les baffles avec une leçon de Rock'n'Roll, avant de laisser la place au groupe britannique Heavy Metal Uncle Acid & The Deadbeats qui clôtureront cette première journée de Mondial en musique.

Le plus du Mondial : On ne nous a pas menti ! On a bien affaire aux meilleurs tatoueurs du monde et certains tatoos sont de véritables oeuvres d'art.

Le moins : Le prix. Il fallait compter entre 30 et 32€ le ticket pour la journée.

La phrase du Mondial : "Ça fait vraiment mal ?", entendu très souvent aux abords des stands. Eh oui, de nombreuses personnes non-tatouées sont venu prendre la température avant de faire leur premier tatoo.

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés