Skip to content

Chronique : l’explosive finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Vendredi 25 novembre au soir, on était au Zig Zag pour la finale du Villa Schweppes BPM 2016 qui opposait Silens et Pantéone. On vous raconte cette nuit entre compétition et sets de Kenny Dope, notamment.

C’est parfois difficile, pour les organisateurs de soirée, de faire venir leur public en début de soirée. Lors de cette finale du Villa Schweppes BPM 2016 qui se tenait ce vendredi 25 au soir au Zig Zag, l’argument pour eux était tout trouvé : dès 23h15, Busy P (parrain du contest de cette année, rappelons le) était en interview live avec les finalistes.

Nous voici donc rue Marbeuf à 23h pétante. On passe l’entrée sous le regards des premiers videurs (il va y avoir du monde ce soir). “Bon Schweppes”, nous lâche l’un d’eux. On comprend mieux sa phrase quand, après avoir descendus les escaliers, on aperçoit la nouvelle déco du club. “Je suis là depuis ce matin”, nous confie Julie Ways, en charge de la prod des lieux. Parmi les nouveautés côté configuration, il y a ce bar à cocktails, à droite de la scène et à l’étage (con y goûtera notamment le nouveau “Japanese Fizz” dont on vous livre bientôt la recette). C’est là que se tient la fameuse interview qui, déjà, attire quelques curieux déjà présents. Ces derniers finiront tout de même par migrer sur la piste, en bas, lorsque Kub, le lauréat de l’édition 2015 du BPM, commencera son warm up. Le son est sympa, entraînant. Parfait pour débuter les choses sérieuses !

Kub lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Kub lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Et par “choses sérieuses”, on entend la compétition qui se tiendra réellement vers 0h30 quand, Smaël Bouaici de Nova présentera les premiers finalistes : Silens. C’est parti, le trio se lance dans un live assez housy. L’un des membres tient une guitare dans la main, sa casquette visée sur la tête et la dégaine nonchalente. Confiant ? C’est sûrement plus pour masquer une certaine appréhension… Le groupe nous rappellent vaguement le duo Session Victim (à ceci prêt que ce dernier groupe joue de la basse en live et non de la guitare). C’est très dansant et les garçons semblent remporter un franc succès face à une salle désormais vraiment remplie.

Silens lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Silens lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Mais alors qu’on croit – presque – la partie gagnée, c’est au tour de Pantéone de se frotter aux platines. Les bras se lèvent du côté du public qui se met à clamer le nom de scène des deux jeunes artistes. Leur musique est plus franche et plus directe, certainement influencée par la scène d’Ibiza et avec un petit je-ne-sais-quoi de Kölsch. Euphorie dans la salle. Si ces derniers ne gagnent pas, il va y avoir des déçus, c’est sûr !

Pantéone lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Pantéone lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Et bien que ces derniers se rassurent : quand, vers 1h30, l’animateur Nova appelle Pedro Winter et les membres du jury a révéler le gagnant de cette édition 2016 du Villa Schweppes BPM, c’est bien leur nom qui s’inscrit sur l’écran en haut de la scène. “Ça s’est joué à une voix près”, précise le Président du jury. Les trois Silens pourront repartir la tête haute…

Et qui dit victoire dit… gains ! Pantéone remporte une Rane 2015 (en gros, la table de mixage que tout les DJs/producteurs rêvent d’avoir), mais aussi la possibilité de jouer lors d’une fête Tsugi et pour les 10 ans de la Villa Schweppes à Cannes cette année. On va donc très vite vous reparler de ces deux-là…

Après un rapide et timide “Merci !” de la part des gagnants, la tension semble retomber d’un coup et le manager d’Ed Banger peut commencer son set avec “Safe and Sound” de Justice. Corpo Pedro ! S’en suivra des titres house, techno, Ed Bangerien et plus Ibizaesque rendant le style de Busy P si inclassable. En tout cas, ça fonctionne du côté de la piste où ça ne s’arrête pas de danser…

Busy P lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Busy P lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

2h30 et quelques. Kenny Gonzalez Dope débarque, avec son petit sac à dos, sur la scène. Pro (comme toujours), il envoie “Down” de Wo (introuvable sur les internets. Si vous trouvez, on prend !) et enchaînera des titres 100% Chicago. Ce dernier jouera 2h (avant de laisse la place à MA/JI le soin de fermer le club), pour notre plus grand plaisir, on doit le dire. Franchement, quoi de mieux qu’un Masters at Work pour clore en beauté une année de fêtes dans toute la France ?

Kenny Dope lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag

Kenny Dope lors de la finale du Villa Schweppes BPM au Zig Zag