CätCät plus féroce que jamais avec

CätCät plus féroce que jamais avec "Kurwa"

By Léopold Lemarchand
16 Juin 2016

CätCät joue les chats sauvages avec un nouveau titre deep-house obscur en featuring avec la mannequin Katrin Cole. Étonnant ? L'histoire du titre l'est tout autant et le producteur nous l'explique dans une petite interview.

Le 17 juin, Tealer Records, maison de disque montée par l'équipe de la marque de Tealer, sortira sa première compilation dance "Tealer House Party Vol. 1". On y trouvera 15 titres inédits, produits par leurs amis issus de la scène électronique locale que sont MA/JI, MarzAttacks, UN*DEUX, Workerz, The Grind ou encore CätCät.

Ce prolifique producteur félin n'a pas souhaité perdre de temps avant de vous faire ronronner et a donc d'ores et déjà posté son morceau sur l'internet. Avec "Kurwa" - c'est ainsi qu'il est titré - Cédric Couvez nous montre une facette plus sombre de sa deep-house tout en n'oubliant pas de nous faire danser. Ça s'écoute ci-dessous et si vous souhaitez en savoir d'avantage sur la genèse (pour le moins surprenante) du morceau, visez plutôt l'interview qui suit !

Villa Schweppes : Tu sors ce morceau sur une compilation Tealer qui verra le jour vendredi. Parle nous un peu de ce projet.

CätCät : C'est un super beau projet initié par la marque de street-wear Tealer. Il y a quelques temps, la marque a créé son propre label, Tealer Records. Ils ont sorti de super disques hip-hop mais ils adorent aussi la musique électronique, ils sont d'ailleurs partenaires du Weather Festival, c'est donc très naturellement qu'est né leur projet de "Tealer House Party Vol. #1". La curation du projet a été confiée à Un Deux, qui est un excellent Dj-Producteur ! Il a notamment remixé un de mes titres sur mon dernier EP. Il m'a proposé de produire un titre pour cette compilation. J'ai tout de suite dit "oui" car le projet est très excitant. Il concentre une bonne partie d'une nouvelle scène parisienne dont je me sens proche. L'intégralité des 16 titres présents sur la compilation sont des inédits. C'est pas juste un assemblage de tracks déjà sortis et réchauffés, c'est donc très frais ! Tous les tracks sont vraiment canons et je suis vraiment fier d'avoir apporté ma petite pierre à l'édifice avec "Kurwa" ! Je suis d'ailleurs très excité car tous les artistes de la compilation vont jouer vendredi soir au Wanderlust pour la release party du projet ! Ça s'annonce d'ores et déjà épique cette affaire ! J'ai posé une RTT samedi (rires) !

Villa Schweppes : Raconte nous comment est né ce titre ?

CätCät : "Kurwa" est né lors d'une longue nuit d'hiver, en pleine Fashion Week parisienne. Ce nouveau single est avant tout l'histoire d'une rencontre. Une rencontre avec le mannequin Polonais, Katrin Cole qui était à Paris pour défiler. Je suis tombé immédiatement sous le charme de sa personnalité explosive. Au petit matin, après une fête bien arrosée, je lui ai proposé de poser en featuring sur un de mes prochains tracks. On est arrivé à 5 heures du matin dans mon studio et on a enregistré les parties vocales en guise d'after. Elle ne s'était jamais plié à ce genre d'exercice, c'était donc très excitant car carrément nouveau. À l'époque, je n'avais en revanche absolument rien composé, c'était une vraie page blanche. J'ai donc juste calé un kick à 120 BPM pour lui donner le rythme et je l'ai laissée improviser. Au fur et à mesure, Katrin s'est laissée aller, je l'ai guidée pour en extraire ce qu'elle m'inspirait. Katrin a une voix extrêmement expressive ! En Polonais, "Kurwa" veut dire "Putain", mais dans le sens de l'interjection. Ils prononcent ce mot dans toutes leurs phrases (rires). Ça nous a donné le gimmick qui revient tout au long du titre. Une fois les parties vocales enregistrées, je me suis attelé dès mon réveil à la composition de la prod. L'idée étant de retranscrire ce moment que nous avions vécu ensemble. La composition a été ultra-rapide, alors que je suis d'habitude assez lent, car là ca coulait de source, je savais ce que je voulais raconter et quelle ambiance je voulais donner à "Kurwa". Katrin a clairement été la muse de ce morceau ! Un truc à la Bonnie & Clyde !

Villa Schweppes : Ton titre est un peu plus froid et sévère que tes productions précédentes. CätCät montrerait-il les griffes ?

CätCät : Tout à fait ! "Kurwa" n'est pas vraiment un titre chill à écouter pour s'endormir au bord d'une piscine. Il est vrai qu'au lancement du projet CätCät, j'avais envie de faire des " chansons ". J'adorais l'idée de faire fusionner la musique électronique avec un format pop. Mais au fur et à mesure de mes sets, je me suis aperçu qu'il y avait un vrai décalage entre ce que j'aimais jouer en Dj set et ce que je produisais. J'ai donc décidé de m'affranchir des " formats " pré-existant il y a un an pour me consacrer à la production d'une musique électronique singulière, qui engloberait toutes mes influences et mes envies mais qui soit vraiment jouable dans mes sets ! Le but n'est pas de passer à la radio même si je viens d'apprendre que le "Kurwa" allait passer en haute rotation cet été sur Ibiza Global Radio, la première radio de l'île. Pour "Kurwa", je voulais vraiment faire un morceau schizophrène ! Il y a clairement deux parties dans ce track. Ca commence en mode bonne ambiance, un peu tribal avec des percus et la voix intrigante de Katrin, avant de partir complètement en couilles sur la montée qui est ultra psychédélique. La fin du morceau, c'est un peu la fin du monde en rave party dans un bunker de Gdansk ! Alors, oui, c'est vrai on durcit un peu le jeu avec ces nouvelles sorties, c'est plus dark, plus spé, mais ça me correspond vraiment à 100%. Même l'artwork de la cover est assez cryptique. On y voit l'Est " flinguer " l'Ouest (rires).

Retrouvez CätCät vendredi soir sur la terrasse du Wanderlust pour une release party où tous les artistes de la compilation s'échangeront les platines en B2B.

CätCät plus féroce que jamais avec

CätCät dévoile "Kurwa"

CätCät plus féroce que jamais avec

Cover Tealer House Party

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés