Cannes 2013 jour 3 : Rencontre avec Manaré

Cannes 2013 jour 3 : Rencontre avec Manaré

By Juliette Hautemulle
18 Mai 2013

Le 17 mai, l'après-midi Chill-out a été mis en musique par Manaré, petit prodige bientôt à la Direction artistique du Pompon Pigalle. Sur la plage du 3.14, il nous a livré ses bons spots parisiens.

Le 17 mai, l'après-midi Chill-out a été mis en musique par Manaré, petit prodige bientôt à la Direction artistique du Pompon Pigalle. Sur la plage du 3.14, il nous a livré ses bons spots parisiens.

La Villa Schweppes : Peux-tu évoquer en quelques mots l'année que tu viens de passer ?

Manaré : Riche profesionnelement déjà, avec la compilation "Paris Club Music" du label, le nouveau morceau Riddle qui sort et ma nouvelle activité de Directeur artistique du Pompom. Plein de bons moments aussi comme, par exemple, un nouvel an à Séoul et le Festival Martizik au mois d'avril. D'une manière générale, j'ai été très occupé, ce qui me permet de grandir, de gagner en maturité et d'éviter de trop vagabonder la nuit.

Quel a été le moment le plus fort pour toi ?

M : Le Week-end organisé par ClekClekBoom à La Fabric à Londres le 28 février puis à La Machine du Moulin Rouge le1er mars. 48 heures parfaites pour fêter la sortie de la compilation du label, "Paris Club Music."

Parles-nous de ton programme de l'été ?

M : Je vais faire quelques dates et festivals : la Green Room Session au Festival Solidays, Le Café Barge, la clôture des plages électro à Cannes... et la reprise du Pompom devrait bien m'occuper aussi.

Que représente le Festival pour toi ?

M : Petit j'ai toujours regardé le Festival de Cannes sur Canal + et je suis venu pour la première fois l'année dernière. Je joue le jeu avec l'aspect visibilité et marketing du Festival mais ce n'est pas mon fond de commerce.

Quel est ton rapport au cinéma ?

M : J'adore ça mais, honnêtement, j'ai de grosses lacunes en ce qui concerne tous les classiques. J'ai bien l'intention d'y remédier un jour et de prendre le temps de m'y plonger vraiment. Le cinéma tient quand même une place importante pour moi.

Qui aimerais-tu rencontrer par hasard sur la Croisette, et que lui dirais-tu ?

M : Le jeune acteur Ezra Miller (We need to talk about Kevin, Another happy Day). J'adore son jeu et je pense qu'il mérite de sortir de sa zone de confort.

Pour séduire, plutôt cocktail ou plutôt danse ?

M : Aucun des deux.

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que tu ais vue (ou toi-même pratiquée) ?

M : C'est tellement naturel chez moi de sortir des phrases catastrophiques que là, spontanément, je n'en ai pas.

À quelle soirée aurais-tu adoré être invité ?

M : J'aurais aimé assister à la soirée de fermeture du Pompom ce soir à Paris.

C'est quoi ton QG ?

M : Chez moi.

Rive Gauche ou Rive Droite ?

M : Rive droite.

Ton Top 3 des lieux où faire la fête à Paris ? Et pourquoi ?

M : Le Pompom Pigalle parce que ça va déchirer, La Machine du Moulin Rouge pour les soirées ClekClekBoom et chez ma copine.

Ton meilleur souvenir de fête ? Une anecdote ! Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ?

M : La soirée "Summertime" en mai 2008 dans une gare désaffectée à la limite du 20ème arrondissement.

Ton meilleur acolyte pour sortir ?

M : Mon pote Nadim.

À quel DJ confierais-tu tes nuits ?

M : Ben UFO ou Alexander Nut.

La chanson qui te ferait te lever de la banquette pour danser ?

M : Masters at work feat India : To be in love et Motown Philly des Boys II Men.

Le morceau qui tourne en boucle dans tes oreilles en ce moment ?

M : Django de Joke.

La Nuit...

M : Précède le jour.

Propos recueillis par Monsieur B.

Derniers
articles
Les soirées Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés