Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

By Charles Crost
02 Mar 2015

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Brava

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Soko - My Dreams Dictacte My Reality

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Moon Duo - Shadow in the sun

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Noel Gallagher's High Flying Birds - Chasing Yesterday

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Laure Briard - Revelation

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Saycet - Mirage

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Madonna - Rebel Heart

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Echo Lake - Era

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

D-Bangerz - Hip-Hop Centipéde

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars @DR

Brodinski, Soko... Le Rayon Frais du 2 mars

Nneka

Contrôle fraîcheur sur les produits frais de cette semaine : voilà les disques qu'il faudra acheter en ce 2 mars 2015.

Pills : moiteur australienne

C'est sur le label internationaliste français Beko que sort le single des australiens Pills. On retourne dans des rêveries trip-hop pour l'occasion : les rythmiques downtempo viennent ici servir une sensualité mélancolique sur fond de mise en son aride. L'équilibre parfait du groupe naît dans le contraste entre les machines, sévères, minimalistes et une voix ultra habitée. Avec cette face B aussi fantômatique qu'inventive, le groupe fait carton plein dans ce merveilleux 2 titres digital en téléchargement libre.

Soko a fait un bon disque

Malgré sa décoloration et son nouveau look mimi-cracra façon Courtney Love, Soko sait toujours séduire l'auditoire : son album My Dreams Dictacte My Reality sort aujourd'hui et est très réussi. Rythmiques soft-77, production new wave, featuring avec son nouveau pote Ariel Pink : ce disque tout en gimmick mérite vraiment que vous y laissiez vos tympans.

Venera 4, au dessus de la mêlée ?

A cause de la vague shoegaze actuelle, un concours de mur de son se joue dans les tréfonds des mini-clubs parisiens. Les jeunes gens de Venera 4, eux, préfèrent s'adonner le week-end à la création de jolies estampes que de se consacrer à l'empilement des saturations. Leur album Eidôlon est donc à leur image : esthète, parcimonieux dans la dureté, mais toujours parfaitement brumeux. Une des plus jolies sorties de la semaine.

Laure Briard, chef de chantier?

S'il faut ravaler la façade de la variété qui plaît à nos parents, on embauche illico Laure Briard et ses - déjà – prestigieux compères (Gasc et la clique toulousaine) pour le gros oeuvre. Adepte d'un minutieux travail de déconstruction-reconstruction, ils conçoivent dans Révélation un cadeau musical de fête des mères qui s'offre sans honte : beau, abordable et intelligent. La chanson française de maman, mais en beaucoup mieux. Prenez aussi une copie perso, vous en sortirez grandis.

Saycet : des mirages dans le chaos électronica

Dans le microcosme électro-libre français, Rone est sous les spotlights, Avgvst traine dans les backrooms glauques quand des groupes comme Traps ne se révèlent que sur les bandes de rares cassettes. C'est un grand n'importe quoi complètement irrationnel, dans lesquels les gens s'ignorent royalement entre eux, s'ils ne sont pas ignorés de manière plus générale. Saycet y navigue tel un fantôme dans un château trop taré pour être hanté, passant du statut d'ectoplasme angoissant à celui d'oasis dans un désert halluciné. Son long "Mirage" est un régal.

Noël Gallagher, hors du temps

Noël Gallagher a beau crier n'importe quoi et n'importe comment dès qu'il en a l'occasion, il est définitivement un popeux des 90's. Pour en rajouter une couche à son pedigree, il sort aujourd'hui l'album Chasing Yesterday, avec des guitares folks mixées comme il y a 20 ans – d'Astonvilla à... Oasis. Pas beaucoup d'invention mais un savoir faire définitivement acquis, qu'il décline à nouveau pour le plus grand plaisir des fans.

Moon Duo, du psyché à bloc en flux tendu

Le groupe américain Moon Duo est de retour avec un nouvel album qui risque de les emmener, comme à chaque fois, sur la route des "Psych Fest" du monde entier. Le credo du disque ? Tout à bloc, les envolées sont sans retenues, les beats frappent avec franchise, on ne s'ennuie pas. Sur Shadow of the Sun, le groupe brille plus que jamais et offre une voie d'accès vers la musique psychédélique dure convenable pour les masses.

Brodinski déclare sa flamme aux States

Le fer de lance du label Bromance a choisi de placer son premier album sous le signe du Hip-Hop. Entouré de Myd et de DJ Kore à la production et d'une pléiade de nouveaux talents d'outre-Atlantique aux vocals, alliant comme toujours la techno au rap : l'album est un véritable condensé de tout ce qu'aime Brodinski et de toutes ses influences. Reste à savoir si les fans vont suivre...

Madonna, Peter Pan de la Pop

Madonna tente tant bien que mal de rester bath et jeune. Du coup, elle essaye des choses, fait appel aux producteurs du moment (SOPHIE, Diplo...) et propose pas moins de 25 titres sur un seul album comme pour dire " j'ai encore du souffle ". II y a de bonnes choses sur Rebel Heart, elle reste the Queen Of Pop mais on s'y perd par un gros manque de cohérence entre les morceaux. On vous laisse vous forger votre avis le vendredi 6 mars !

Echo Lake, classe et enivrant

Les Londoniens d'Echo Lake sortent aujourd'hui leur second album chez No Pain In Pop. Un petit maxi de 7 titres plus costaud que le premier sur lequel le duo pose une véritable emprunte musicale. Les synthés s'accordent parfaitement avec les premiers rayons de soleil de l'année alors pourquoi s'en priver ?

D-Bangerz : Retour vers le passé

D-Bangerz s'essaye pour la première fois au grand format. Hip-Hop, grime, dubstep : les 4 MC's rappent sur tous les styles et offre un ensemble plutôt énergique. Seulement, ce sont des choses qu'on aurait adoré entendre il y a cinq ans. On passe notre tour ou bien on achète l'album pour notre petit-frère.

Nneka, indépendante et engagée

My Fairy Tales est le 4ème album de la belle Nigerienne Nneka, mais le premier qu'elle produit elle même. Cette auteur-compositrice-interprète travaille vite (3 mois auront suffit pour boucler cet opus) et bien puisque la chanteuse parvient à nous faire voyager avec son afrobeat. Ici, on danse sur des messages d'espoir et des textes engagées. Alliez l'intelligence à l'agréable.

Derniers
articles
Scène française

Les
pluslus

Lespluspartagés