Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip

By Stéphanie Chermont
24 Juin 2015

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip @DR

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip

"Hier encore", Brigitte en feu

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip @DR

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip

"Hier encore", Brigitte en feu - photo 2

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip @DR

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip

"Hier encore", Brigitte en feu - photo 3

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip @DR

Brigitte fait frétiller les moustaches dans son nouveau clip

"Hier encore", Brigitte en feu - photo 4

Le duo féminin Brigitte, composé d'Aurélie Saada et de Sylvie Hoarau réveille les pulsions masculines sur le web aujourd'hui avec le clip de " Hier encore ", extrait de leur album À bouche que veux-tu (B-Records / Columbia).

Toujours plus sexy

Et encore, vous n'avez sans doute rien vu ! Brigitte , c'est un duo qui cartonne, d'album en album, en France mais aussi en Asie et un peu partout dans le monde. Elles ont de quoi nous charmer, deux femmes, l'une blonde, l'autre brune, une chevelure souvent masquée par des perruques, deux corps qui s'accordent aussi bien que leurs douces voix et leurs mélodies faciles à attraper, à retenir, à chanter. Sur scène, leur succès n'est plus à prouver, elles enchantent autant qu'elles séduisent. Et pour leur dernier album, À bouche que veux-tu, la parisienne et la rouennaise ont décidé de séduire, coûte que coûte, un public déjà largement charmé. Aznavour et son "Hier encore" (1964) a ouvert la voix à un titre porte-bonheur, dans un autre registre.

Inspiration Dalida

Dans ce nouveau vidéo clip " Hier encore ", on les découvre au Maghreb, thé et makrouts posés sur les tables, les hommes et leurs moustaches, leurs regards et leurs envies qui s'amplifient au fur et à mesure que la musique évolue. Véritable spectacle, le duo n'a pas – comme à son habitude, lésiné sur ses looks : jupes hautes et moulantes, boucles en or, tops dorés et noués, talons argentés. De la chaise à la table, il n'y a qu'un pas pour danser.

Malgré la guitare très présente, on entend quelques sonorités orientales, dans leurs voix aussi, leur langage à la fois musical et corporel. Les origines tunisiennes d'Aurélie Saada auraient-elles pris formes ? Peut-être... Mais une chose est sûre, ce titre rappelle Dalida et ses heures de gloire, sa magie et sa beauté. Et pour aller un peu plus loin, en écoute le remix de Yuksek de Brigitte, posté il y a quelques semaines.

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés