Bono, l'individu le moins influent de l'année selon GQ

Bono, l'individu le moins influent de l'année selon GQ

By Mathias Deshours
25 Nov 2014

Bono a été sûrement le personnage le plus (massivement) intrusif de l'année mais selon GQ (U.S), il est le moins influent.

Bono aura eu une année chargée. Après le lancement raté du dernier album de U2 en l'introduisant par effraction dans les iPhones et les torrents de boue qui en découlèrent, Bono a chu de sa bicyclette et serait dans un état (les informations sont vagues) "pas grave mais pire que ce que l'on pense". Pour clore le tout, le magazine du gentleman amateur de belle horlogerie, GQ (dans son édition originale) vient de publier un classement des individus les moins influents de 2014. Devinez qui a décroché la couronne en toncar ?

Une année bien terne

Qualifié de "Tom Friedman of rock" (Tom Friedman est une personnalité réputée pour son engagement dans la paix au Proche Orient) ? Bono est salué pour la nullité constante de son année, notamment son opération avec Apple, évaluée à 100 millions de dollars pour n'être aussi efficace qu'un spam.

Suivi de près, on trouve Barack Obama, crucifié par la presse après la sanction des démocrates aux élections de mi-mandat. Plus bas, Robin Thicke est confortablement installé à la 25eme place, c'est mérité même si GQ tient ici des propos particulièrement venimeux "Le reste de sa carrière collante est notre punition collective pour avoir fait de "Blurred Lines" un succès populaire. Divorçons TOUS de cet homme".

Chic, GQ.

Le classement intégral ici

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés