Black Weekend Day 2 : rencontre avec The Hacker

By Marine Normand
09 Mar 2013

Black Weekend Day 2 : rencontre avec The Hacker @DR, Mathilde Kichenama

Black Weekend Day 2 : rencontre avec The Hacker

The Hacker

Black Weekend Day 2 : rencontre avec The Hacker @DR, Mathilde Kichenama

Black Weekend Day 2 : rencontre avec The Hacker

The Hacker, en interview

Hier soir, avant d'investir les platines et de clôturer cette deuxième soirée de festival Black Weekend, nous avons eu la chance de discuter avec The Hacker. Rencontre avec l'un des piliers de la techno française dans la jolie patinoire de Chamonix... OnVillaNuit : C'est votre première fois à Chamonix ? The Hacker : C

Hier soir, avant d'investir les platines et de clôturer cette deuxième soirée de festival Black Weekend, nous avons eu la chance de discuter avec The Hacker. Rencontre avec l'un des piliers de la techno française dans la jolie patinoire de Chamonix...

OnVillaNuit : C'est votre première fois à Chamonix ?

The Hacker : C'est ma première fois au Black Weekend, mais pas à Chamonix. On en parlait cet après-midi avec mes potes, et j'étais déjà venu il y 19 ans exactement, pour une rave. Il ne faut jamais s'amuser à compter...Depuis, je n'y étais pas retourné.

OnVillaNuit : Avez-vous eu le temps de voir d'autres artistes ?

The Hacker : Non, je viens juste d'arriver....

OnVillaNuit : Avez-vous préparé un DJ set spécial pour l'occasion ?

The Hacker : Le travail de préparation d'un DJ set est différent de celui d'un live, et je m'adapte à chaque fois. Ce n'est pas mûrement réfléchi à l'avance, je préfère toujours improviser, même quand je suis en DJ.

OnVillaNuit : Un souvenir de concert à partager ?

The Hacker : C'est une question assez difficile... Les premières choses qui me viennent à l'esprit, c'est le festival Sonar à Barcelone, que j'ai toujours aimé. Barcelone a été une ville importante pour Miss Kittin et moi à l'époque où nous travaillions ensemble. La release party de notre album au Rex était aussi incroyable.

OnVillaNuit : Quelles sont vos influences en tant que DJ ? Les mêmes qu'en tant que musicien ?

The Hacker : Il n'y a pas trop de différences. Ma musique ressemble à ce que je passe en tant que DJ : c'est un mélange d'électro, de techno, et d'un peu de New Wave et de la musique des 80's.

OnVillaNuit : Avez-vous un bon niveau en ski ?

The Hacker : Je suis Grenoblois, et j'insiste là dessus, pour quelqu'un originaire de Grenoble, je suis particulièrement nul. Ca fait des années que je n'y vais plus. J'étais pas mauvais quand j'étais ado, mais j'ai laissé tomber et je ne me ressens pas vraiment de skier...C'est sur, ça doit être un manque de confiance au niveau de mes appuis.

OnVillaNuit : Où vous trouve-t-on à partir de 21 heures ?

The Hacker : J'habite toujours Grenoble. Il y a donc de grandes chances de me trouver ou chez moi, ou dans un bar qui s'appelle le 1900, place Notre Dame. Je suis très, très, très, très, souvent à cet endroit.

OnVillaNuit : Avez-vous un poison ?

The Hacker : Je dirais la cigarette.

OnVillaNuit : A quoi ressemblerait votre soirée idéale ?

The Hacker : C'est difficile à dire. En tant que DJ, j'aime bien les soirées où je sens que je peux passer ce que je veux, et pas forcément que de la techno qui tabasse. Il y a quelques morceaux que je joue pendant mes sets : si les gens accrochent, je sais que je peux tout me permettre. Je n'aime pas un seul style, et les DJs qui font la même chose pendant trois heures me saoulent rapidement. J'adore mélanger la techno avec de la new wave, de l'italo disco...

OnVillaNuit : Où sortir à part Chamonix ?

The Hacker : Paris ! Je suis résident au Social Club. Sinon j'aime beaucoup Barcelone, Berlin...et la France aussi, ce n'est pas si mal ! A Grenoble, il y a une petite boîte électro dans le centre qui s'appelle "Le Bal" que j'aime beaucoup. Ils mélangent des trucs actuels avec de vieux morceaux, mais sans tomber dans le mauvais goût. Par contre, ça pousse à la boisson.

OnVillaNuit : La mauvaise musique ?

The Hacker : Non, la bonne. La mauvaise musique me pousse plutôt à rentrer chez moi.

OnVillaNuit : Quelle est votre playlist du moment ?

The Hacker : C'est pas très fun, un peu de la techno de puriste, mais j'écoute pas mal Function, sorti sur le label berlinois Ostgut. Une techno un peu à l'ancienne, mais très bien faite, pas bourrin. J'aime bien aussi ce que fait Maceo Plex actuellement. Je trouvais ça trop facile dernièrement, mais là il a refait des morceaux que je trouve super bien. Et puis Gesaffelstein (ndlr : en concert le 2 mai à la Cigale ! ) que j'aime bien, c'est un pote, alors...J'aime bien ce qui se passe actuellement en musique. Il y a deux ans je m'ennuyais pas mal. Je pense qu'il y a un retour de la vraie électro, un peu à la Kraftwerk.

OnVillaNuit : Quels sont vos projets pour 2013 ?

The Hacker : Construire un château-fort ? Un manoir gothique ? Non, sérieusement, j'ai un album qui est terminé, et je pense qu'il va sortir sur mon label. Une sortie indépendante, sans maison de disques, un truc un peu à l'ancienne. Et puis il faut aussi que je repeigne ma salle de séjour.

Propos recueillis par Marine Normand

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés