Black Weekend Day 4 : rencontre avec Mai Lan

Black Weekend Day 4 : rencontre avec Mai Lan

By Marine Normand
11 Mar 2013

C'est après un déjeuner avec vue sur le Mont Blanc que nous avons fait la connaissance de Mai Lan Chapiron et de Max Labarthe, qui forment à deux le joli projet éponyme Mai Lan. Ils s'apprêtaient à jouer à la Villa Schweppes pour cette dernière journée du Black Weekend. Rencontre juste avant un live exceptionnel devant

C'est après un déjeuner avec vue sur le Mont Blanc que nous avons fait la connaissance de Mai Lan Chapiron et de Max Labarthe, qui forment à deux le joli projet éponyme Mai Lan. Ils s'apprêtaient à jouer à la Villa Schweppes pour cette dernière journée du Black Weekend. Rencontre juste avant un live exceptionnel devant les montagnes !


OnVillaNuit : C'est votre première fois au Black Weekend ? Et à Chamonix ?

Mai Lan : Oui, première fois pour les deux !

OnVillaNuit : Avez-vous eu le temps de voir d'autres artistes ?

Mai Lan : Non, malheureusement on vient d'arriver, on jouait hier à Avignon...

OnVillaNuit : Comment vous sentez-vous avant de monter sur scène ?

Mai Lan : C'est vraiment génial, c'est la première fois qu'on joue dans un cadre aussi particulier. Ça va être drôle, je ne vais pas être très sexy dans ma doudoune, mais je pense que tout le monde est content dans ce genre d'événement, on partage quand même un moment assez chouette.

OnVillaNuit : Avez-vous un souvenir de neige ou de concert à partager ?

Mai Lan : J'ai les deux combinés. Mon père (NDLR : l'artiste Kiki Picasso) était souvent juré dans des festivals de cinémas ou de musique, parfois organisés dans des stations. J'étais petite, mais j'ai le souvenir de concerts de dingues.

OnVillaNuit : Avez-vous un bon niveau en ski ?

Mai Lan : Je fais du snowblade, les petits skis sans bâtons. J'adore, on peut même aller à l'envers avec !

OnVillaNuit : Comment pourriez-vous présenter Mai Lan ?

Mai Lan : On a une base pop-folk, avec pleins d'éléments qui viennent s'ajouter pour chaque morceau, qui sont tous très différents les uns des autres. Plein d'élements se rencontrent, c'est un style vraiment hybride.

OnVillaNuit : Quelles sont vos influences ?

Mai Lan : Elles sont nombreuses, puisqu'on écoute de tout avec Max, avec qui je compose. Il y a des influences de plein de courants musicaux différents, de la country, du hiphop, de l'électro, et même de la bossa !

OnVillaNuit : Quelle est votre playlist du moment ?

Mai Lan : Je dois avouer être assez fan du morceau Oblivion de Grimes... (NDLR : NOUS NE SOMMES PAS SEULS).

OnVillaNuit : Où vous trouve t-on à partir de 21 heures ?

Mai Lan : Ce soir, on sera à la Pool Party organisée à l'Hôtel des Aiglons. Sinon, quand on ne joue pas, je suis chez moi. Comme on tourne beaucoup, dès que je le peux, je reste près des miens !

OnVillaNuit : Quel est votre poison ?

Mai Lan : Ça compte la nourriture ? Ma spécialité, c'est de trop manger et d'avoir mal au ventre après. C'est en plus exactement ce que je viens de faire.

OnVillaNuit : A quoi ressemblerait votre soirée idéale ?

Mai Lan : Il y aurait mes potes préférés, open bar, une voiture qui t'attend à la fin avec un chauffeur, et puis que des chansons que je connais par coeur. Ça pourrait se passer dans une salle de dingue, comme la salle Wagram par exemple. C'est un de mes endroits préférés.

OnVillaNuit : Où sortir à part Chamonix ?

Mai Lan : Je sortais beaucoup avant, mais plus du tout maintenant. Je préfère laisser Max répondre !

Max : Evidemment, je vais dire le Social Club.

OnVillaNuit : Quels sont vos projets pour 2013 ?

Mai Lan : Il y a une réédition du CD avec trois nouveaux morceaux, dont on est vraiment très fier. On trouvera une reprise d'Aerosmith, "Mon Petit Amoureux" version électro, et un remix de la track "Des Huîtres" version électro. Et puis on se lancera ensuite sur notre second album !

Le site de Mai Lan


Propos recueillis par Marine Normand et Mathilde Kichenama

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés