Bigflo & Oli, les jeunes premiers du rap français

Bigflo & Oli, les jeunes premiers du rap français

By Juliette Hautemulle
23 Avr 2014

Flo et Oli sont deux jeunes (21 et 18 ans respectivement) rappeurs toulousains très prometteurs. La preuve : ils étaient programmés au Printemps de Bourges ce mardi 22 avril aux côtés de la future scène de rap français.

Bonjour ! Présentez-vous en quelques mots.

Flo : Nous c'est Bigflo & Oli, deux frères qui viennent de Toulouse. Moi j'ai 21 ans.

Oli : Et moi j'ai 18 ans. On est deux frères rappeurs, musiciens, instrumentistes et passionnés de rap.

Pouvez-vous nous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Flo : Une année assez dingue. On est venus sur la scène SFR du Printemps de Bourges l'année dernière. Ensuite on a enchainé sur une scène off des Franco (ndlr, les Francofolies) puis on a signé chez Polydor grâce à nos clips sur internet. On a alors pu travailler tout l'hiver sur notre EP (ndlr, Le Trac) dont le premier extrait, "Monsieur Tout le Monde", est sorti il y a un mois maintenant.

Une grosse année de travail en somme ?

Flo : Oui, une grosse année de boulot avec aussi plein de bonnes surprises, plein de trucs super.

Oli : Oui, il n'y a pas eu de breaks parce qu'être musicien, être rappeur, c'est un travail de tous les instants. En tout cas on a vraiment kiffé notre année !

Contents d'être au Printemps de Bourges ?

Flo : Super contents d'être au Printemps de Bourges, oui, parce que c'est vraiment un grand festival. Et puis être programmé ce mardi avec tout le futur du rap français, c'est une super reconnaissance pour nous. Ça prouve que peut être que nous aussi on va pouvoir écrire une petite page de l'histoire de ce rap.

Oli : Oui et puis là on vient de sortir notre EP et donc ça va être cool de le défendre un peu en live, de voir les premières réactions qu'il va susciter.

Et justement, à quoi va ressembler ce live ?

Oli : Beaucoup d'énergie sur scène parce que c'est important. Mais aussi des temps morts, des breaks...

Flo : Le live on fait ça depuis qu'on est tout petit et c'est vraiment ce qu'on préfère. On aime bien mélanger l'aspect musique conservatoire avec le rap et c'est pourquoi on a avec nous sur scène un violoncelliste - un ami à nous du conservatoire, d'ailleurs -. Oli va prendre la trompette, moi la MPC (ndlr, une machine servant à la composition de musique) et on va essayer de faire profiter le public. Avec la programmation de ce soir (hier, donc), on pense que ça devrait le faire !

Quelle est votre devise la nuit ?

Oli : "Rentre pas trop tard". C'est surtout la devise de ma mère, en fait.

Flo : "Surveiller ses potes pour qu'ils restent en vie", vu que moi justement je suis le buveur de Schweppes.

Tu es Sam le capitaine de soirée alors ?

Flo : Toujours ! Mon crédo : "S'éclater et s'amuser, mais toujours en sécurité".

Votre meilleur souvenir de live ?

En choeur : Au Sziget à Budapest l'été dernier.

Oli : Gros festival, grosse ambiance, des rencontres incroyables...

Flo : C'était la première fois qu'on faisait un gros festival comme ça. Les gens venaient de tous les pays, les filles étaient en bikini à 11h du mat et dansaient sur du gros son... La folie !
Mais les soirées plus calmes entre amis, c'est cool aussi...

Justement, on va en venir à ma question suivante : Où sortez-vous en général à Toulouse ?

Oli : Dans le quartier de Saint-Pierre à Toulouse.

Un bar ou un club préféré ?

Oli : La Dynamo. Au Bikini aussi il y a de gros concerts.

Flo : On est assez bien servi en termes de salles de concerts ! Sinon moi avec mes potes on a toujours le même rituel à Toulouse : Saint-Pierre - Maison - Zoom (un club).

Vous faites la fête tous les deux ?

Flo : Non, on fait plein de trucs ensemble mais pas ça ! Chacun sort de son côté...

Vous inviteriez qui idéalement si vous organisiez une soirée ?

Flo : Moi j'inviterais Orel déjà (ndlr, Orelsan). Il s'agirait d'une grosse soirée geek à jouer à la Xbox avec tous mes potes.

Oli : Moi je ferais une soirée dans une énorme boite avec Rémi Gaillard pour mettre le gros bordel.

Flo : Ah oui, ça serait lourd ça !

À quel(s) DJ(s) confieriez-vous vos nuits ?

Oli : DJ Pone !

Flo : Skrillex pour mettre de la grosse dupstep, du gros son bien bourrin.

La chanson qui vous ferait vous lever de la banquette pour danser ?

Flo : "Get Lucky" des Daft Punk.

Oli : Et "Gust Of Wind" avec Pharrell.

Flo : D'ailleurs oui, j'ai oublié, mais c'est évidemment les Daft Punk que j'inviterais à venir mixer à ma soirée, bien sûr ! Avec un petit passage d'Eminem aussi...

Le morceau/ album qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

Oli : Moi j'écoute pas mal le dernier Rick Ross.

Flo : Moi j'ai vraiment été transcendé par le dernier album des Daft Punk même si ce n'est pas dans le style rap. Et sinon j'écoute aussi beaucoup Drake...

La chose que l'on ne sait pas sur vous ?

Flo : J'ai une phobie que je viens de découvrir il y a peu de temps. Je suis trypophobique. C'est la peur des petits trous agglomérés. Oui, ça existe vraiment...

Et toi Oli ?

Oli : Je viens d'avoir 18 ans.

Flo : Oh la vieille info !

La Nuit...

Flo : La nuit évite l'ennui.

Oli : J'allais le dire !

Flo : On a qu'à la dire pour deux. Ça prouve qu'on est connectés.

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés