New

Bertrand Mialet, le fondateur funambule de l'agence We Buzz Around

Bertrand Mialet, le fondateur funambule de l'agence We Buzz Around

By Juliette Hautemulle
11 Avr 2014

Bertrand était l'organisateur de la "Ballsao Warehouse Party" de ce jeudi 10 avril. Le jeune trentenaire a accepté de nous parler de lui et de son travail au sein de son agence We Buzz Around.

La Villa Schweppes : Présentez-vous et votre agence We Buzz Around !

Bertrand Mialet : J'ai 33 ans, suis donc encore jeune, mais m'avère pourtant être un "vieil idéaliste" qui entend le rester. Je suis passionné par la musique, les rencontres, la culture, les mélanges, la provocation, la création, les mots et les risques dans un monde de plus en plus régi par des règles très contraignantes... Je suis une sorte de funambule des temps modernes.
We Buzz Around est une agence de communication à 360° qui se donne à fond dans ce qu'elle fait et ce quels que soit les moyens accordés au projet. Il s'agit de se montrer à l'écoute, d'être réactif et hyper-créatif. Avec mon associé Richard Weeden, nous formons un duo synergique en charge de la conception et de la réalisation des projets. Martin de Mestier, lui, est en charge de la création. Cela fait plus de cinq ans que nous travaillons ensemble. Nous pouvons trouver cent idées et résoudre mille problèmes en trois regards, c'est aussi ça la force de l'agence ! Nous avons appris à nous organiser avec une équipe sur qui nous pouvons compter, tout en continuant à se réjouir de notre activité tous les jours malgré le stress inhérent à notre métier.

Pourquoi Ballantines a fait appel à vous pour sa "Ballsao Warehouse Party" ?

Notre agence a de belles références à son actif et puis nous avions déjà travaillé avec Ballantine's... Aujourd'hui, la tendance "tropicalia" est omniprésente et elle va de paire avec l'idée de liberté et de mélange que l'on retrouve dans les grandes fêtes réalisées dans des Warehouse en banlieue partout dans le monde et particulièrement en Europe. D'où l'idée de la fameuse "Ballsao Warehouse" ! C'est pour ce concept et le contenu que nous avons développé autour que Ballantine's a décidé de faire appel à nous. Il nous aurait paru inconcevable de céder à la facilité d'une fête à la "Copacabana in Paris" ou dans un manoir écossais customisé Brazil....

Où vous trouve-t-on à 21 heures ?

Au bureau ou dans mon restaurant "Maison F", un concept extrême autour de la frite !

Et à 6 heures du matin ?

Au Baron ou chez moi.

Votre dernière nuit blanche ?

Lors de la "Ballsao Warehouse Party"...

Qu'emportez-vous en général quand vous sortez ?

Mon chargeur de téléphone.

Quel est votre devise la nuit ?

Tu viens, on parle de nous ?

Vous buvez quoi ?

Vodka/cola et puis bien sûr désormais du Ballantine's Brasil !

Où sortez-vous en général (quels clubs, quelles soirées) ?

Je sors de moins en moins. Je passe voir des potes qui ont des bars ou des clubs mais je n'ai pas de lieu de prédilection en particulier, je me promène. J'ai quand même toujours eu un faible pour Le Baron...

À quelle soirée auriez-vous adoré être invité ?

Je ne suis pas très "show-off". Je crois que j'aimerais bien être invité à des soirées qui n'existent pas comme une fête de deux jours sur une plate-forme pétrolière, sur un immeuble de quinze étages avec quinze lofts ou dans des ambiances spécifiques avec des Secret Rooms. Ou encore une teuf super guindée sur un cargo bien crade. Ce genre de trucs !

Votre meilleur souvenir de fête ?

Je vais à Menorca depuis tout petit. L'inverse d'Ibiza : ultra-sauvage et plein de spots magiques comme "La Cova d'en Xoroi" ou encore "Ciutadella" et son petit port. Ces lieux furent témoins de mes premières rencontres avec la nuit et c'est là que je continue à aller aussi souvent que possible l'été. Une île paradisiaque dont je ne devrais d'ailleurs pas parler. "Pour vivre heureux, vivons cachés", paraît-il...

Votre plus belle rencontre la nuit ?

J'en ai eu tellement ! Globalement, je dirais que j'ai eu la chance de vivre quelques belles histoires d'amour avec des filles que j'ai rencontré la nuit.

Vous inviteriez qui idéalement pour votre soirée ?

Ma famille, mes proches, les personnes que j'aime. Sans eux, je ne suis rien !

À quel(s) DJ(s) confieriez-vous vos nuits ?

Au risque de paraitre trop "easy", je dirais Frankie Knuckles, à qui j'avais fait une demande pour la "Ballsao Warehouse Party" mais qui n'était pas dispo.

La chanson qui vous ferait vous lever de la banquette pour danser ?

Taana Gardner, "When you touch me" remixé par Larry Levan.

Le morceau/album qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

"She's a Woman" de Pete Herbert.

Vos projets pour 2014 ?

La Boumette comme tous les étés depuis cinq ans. Et puis on va réactiver notre piscine à boule musicale interactive développée pour Deezer, on a d'autres projets plutôt rigolos en Juin et on organise un gros lancement en septembre pour une belle Maison de Champagne.

La chose que l'on ne sait pas sur vous ?

Que je pense très sérieusement commencer une psychothérapie à la suite de cette interview.

La nuit...

... est finalement une autre journée.

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés