Andrea Oliva : l'électro suisse à l'heure parisienne

Andrea Oliva : l'électro suisse à l'heure parisienne

By Stéphanie Chermont
24 Juin 2015

Repéré samedi dernier au Superclub de Cinema Paradiso, Andrea Oliva est un DJ Suisse, une figure importante de l'Ushuaïa Ibiza et des soirées Ants. C'est aussi un artiste toujours plus surprenant, au fil des sets. Interview express.

A peine arrivé sur la scène du Superclub, au Grand Palais pour Cinema Paradiso dont nous vous racontions les détails dans une chronique, Andrea Oliva a le sourire aux lèvres. On sent dès les premiers morceaux de son DJ set que le Suisse est habitué aux grandes salles, à la foule venue l'écouter et surtout s'ambiancer toute la nuit. Programmé d'ailleurs en fin de nuit, son live est progressif, toujours plus généreux, jusqu'au petit matin. Interview rapide, en mode découverte, une lecture et une écoute en parallèle.

Villa Schweppes : Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Andrea Oliva : Je suis Andrea Oliva, j'ai 34 ans, je suis DJ et producteur – évidemment ! Je suis né et j'ai grandi en Suisse.

Quand as-tu commencé la musique ?

Andrea Oliva : J'ai commencé à 12 ans... Et depuis, je suis un grand travailleur (Rires).

De quelle manière peut-on décrire ta musique ?

Andrea Oliva : C'est très rythmique mais je peux aussi vous dire qu'elle est mélodique. Je m'adapte à chaque fois au lieu dans lequel je suis en train de jouer ou bien au morceau que je suis en train de produire.

Quelles sont tes influences ?

Andrea Oliva : Je n'ai pas de référence particulière mais j'écoute tous les styles de musique, c'est d'ailleurs ce qui m'inspire le plus dans ma propre musique.

Quel est ton meilleur souvenir comme DJ set ?

Andrea Oliva : Tous, ce n'est pas possible d'en sélectionner un seul ! Je trouve que chaque set a sa magie et son histoire.

Andrea Oliva : l'électro suisse à l'heure parisienne

Ants Party, Cinema Paradiso / Superclub

Pour la Ants Party au Grand Palais, pour le Superclub, tu jouais le même soir que Cassius, Agoria. Qu'est-ce que tu en penses ?

Andrea Oliva : Je suis Cassius depuis aussi longtemps que je suis les Daft Punk ! Ça en dit long. Je suis aussi très fan d'Agoria, de ses productions. Pour moi, The Mekanism a un bel avenir devant lui, c'est un excellent DJ et producteur.

Est-ce ta première venue à Paris ?

Andrea Oliva : Je crois que ça fait environ 6-7 ans que je viens jouer de temps en temps à Paris. J'adore être ici, 2-3 fois par an, c'est une ville splendide.

Un mot sur Ants ?

Andrea Oliva : Il y a tellement de choses à dire sur Ants... Le meilleur moyen d'en parler, c'est encore de le vivre et de tenter l'expérience. C'est bien plus qu'une soirée. Et pour le Superclub, nous avons amener un peu d'Ibiza à Paris ! L'idée est toujours de passer le meilleur moment possible et de fêter la musique.

Retrouvez le report et les photos de la soirée Ants au Grand Palais pour Superclub.
Merci à Aude Fraïoli-Marçal d'avoir organisé ces questions.

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés