Alf Moon, le Parisien qui a conquis Bordeaux au BPM Contest 2015

Alf Moon, le Parisien qui a conquis Bordeaux au BPM Contest 2015

By Charles Crost
17 Sep 2015

Le vainqueur de la dernière session du BPM Contest 2015 à Bordeaux n'est autre que le parisien Alf Moon.

Venir rafler la mise (en terre étrangère), voici le coup de force du nouveau venu Alf Moon. Dans le cadre du BPM Contest, le live qu'il a donné a convaincu le jury du concours malgré un public qui n'était, à 800 kilomètres de son camp de base, clairement pas conquis d'avance.

Voici donc un sérieux concurrent pour la finale de ce concours, qui, avec un show plutôt soigné et maîtrisé, pourrait remporter le jeu dans match ouvert. Voici donc, après French79 ou encore Kub, le nouveau challenger d'une finale parisienne dont l'annonce ne saurait tarder.

Villa Schweppes : Le projet Alf Moon est tout récent. Que faisais-tu avant ? D'autres projets ?

Alf Moon : Je composais il y a quelques années sous un autre nom, plus axé "electro-pop". Je découvrais les multiples facettes de la musique électronique, notamment via la scène française et des labels tels que Kitsuné, Ed Banger ou encore Institubes. J'étais encore un ado cherchant ses influences, s'essayant à différents styles ! Je suis ensuite parti un an à l'étranger, où j'ai eu l'occasion de m'ouvrir à d'autres genres, élargir mes influences musicales. Et c'est ainsi qu'est né le projet Alf Moon !

Les lives, lors du BPM, sont particulièrement courts. Comment as-tu appréhendé l'exercice?

Alf Moon : N'ayant jamais réalisé de live avant cette date à l'iBoat, je l'avais exclusivement préparé pour cette session. Mon projet étant relativement récent, j'aurais sûrement eu du mal à faire un live plus long. Puis ce format court a un avantage : il te force à être sélcctif dans le choix des tracks. Le plus difficile est d'arriver à capter l'attention dès les premières minutes pour entraîner le public dans l'univers voulu. D'où l'importance de la setlist !

Le mix est une approche différente, une autre façon d'interagir avec le public.

Tu viens de Paris, mais tu n'y as jamais joué de live. C'est compliqué de trouver des dates à Paris quand on sort de nulle part en 2015?

Alf Moon : C'est vrai, les dates parisiennes étaient jusqu'ici en DJ set, et la finale du concours sera la première représentation live. Le mix est une approche différente, une autre façon d'interagir avec le public, et c'est souvent plus accessible pour le spectateur passé 00h. On vit aujourd'hui dans un monde où la musique est à la portée de tous, la création aussi, ce qui permet à n'importe qui de se lancer dans la MAO.

Quand tu commences, la difficulté à Paris réside surtout dans le fait d'organiser ses propres dates et soirées. C'est pour ça qu'on voit aujourd'hui l'émergence de nombreux collectifs, qui permettent aux artistes d'obtenir une meilleure visibilité et une crédibilité aux yeux des promoteurs/gérants. Arrivé à ce stade là, trouver des dates à Paris est plus simple, les clubs te donnent carte blanche et c'est l'occasion parfaite pour s'essayer à des live, des performances plus expérimentales.

Qu'est-ce qui t'as décidé à aller dans la direction plutôt "délicate", avec des accents un peu world, que tu empruntes aujourd'hui ?

Alf Moon : J'aime bien le terme "Electronica", il recouvre de nombreux styles de musiques électroniques. Que ce soit la Techno, l'IDM, la House, chaque genre a ses propres codes, ses propres caractéristiques, tout en étant totalement complémentaires ! En empruntant des sonorités liées à l'IDM et les mélangeants avec des drums plutôt Techno accompagnées de nappes s'apparentant à de l'ambient, j'essaie de retranscrire à ma manière ces influences diverses.

Tu attends quoi d'un tremplin de musique électronique ? Surtout, qu'envisages-tu ensuite ?

Alf Moon : Le BPM m'a permis de travailler sur mon Live, présenter cet univers musical à un public, échanger avec d'autres artistes et acteurs de la profession. Je le conseillerais à tout jeune producteur qui souhaiterait se lancer tant l'expérience est enrichissante. À court terme déjà, la participation à la finale le 16 octobre. Ce sera un live plus long qu'à Bordeaux, devant un public différent ! Puis par la suite, continuer à composer et pourquoi pas trouver un label, se produire en live et voyager !

Suivez Alf Moon sur Soundcloud et Facebook .

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés