Agoria : "Le renouveau artistique viendra peut-être de l'IA"

By Pierre Champleboux
19 Juil 2019

Agoria : @Alban Gendrot

Agoria : "Le renouveau artistique viendra peut-être de l'IA"

Agoria à Calvi On The Rocks 2019

Agoria : @Alban Gendrot

Agoria : "Le renouveau artistique viendra peut-être de l'IA"

Agoria à Calvi, en interview pour Villa Schweppes

Agoria, de son vrai nom Sébastien Devaud, est un mythe à lui tout seul. DJ, producteur, et co-créateur des incontournables Nuits Sonores de Lyon, l'artiste, qui a publié il y a peu son cinquième album, a fait un passage remarqué à Calvi on the Rocks. On en a profité pour échanger avec ce passionné de musique életronique et de science-fiction.

C'est dans les hauteurs de Calvi qu'on a retrouvé Agoria pour lui poser quelques questions sur sa carrière, ses passions et les thèmes abordés dans son tout nouvel album, Drift. Une interview sous le soleil, rythmée par le chant des grillons.

Villa Schweppes : Ton dernier album Drift, c'est le premier que tu sors avec une major. Ça a changé quelque chose pour toi ?

Agoria : Ah les salauds, quoi ! (rires) On est lundi, je viens de faire quatre dates d'affilée, j'étais pas prêt pour cette question. En effet, je n'avais encore jamais signé chez une major, mais un jour je me suis dit "essayons !". Et c'est drôle, parce que ça va un peu à l'encontre de ce qui se fait aujourd'hui. En ce moment on a la chance d'avoir une très forte distribution digitale, il n'y a plus de CD, plus de DVD ou de Blu-Ray, on n'a plus vraiment besoin d'une major pour faire de la manufacture de disques. Si je devais donner un conseil à quelqu'un qui se lance, c'est de le faire en indé.

D'où viendra le renouveau artistique ? Ça viendra peut-être de l'intelligence artificielle ou bien encore des codeurs.

Agoria

Dans cet album, tu t'intéresses au lien entre l'émotion et la machine. Est-ce que tu t'intéresses au concept d'intelligence artificielle ?

Agoria : Je pense qu'il y a tellement de choses qui ont déjà été faites en musique électronique, qu'il va falloir un jour trouver un moyen de réinventer tout ça. Comment réinventer ce genre ? Quelle est la prochaine étape ? D'où viendra le renouveau artistique ? Ça viendra peut-être de l'intelligence artificielle ou bien encore des codeurs. Maintenant, il y a des mecs qui font de la musique live en tapant des codes dans des raves algo, je trouve ça fascinant. Je ne sais pas du tout où ça va aller mais je trouve qu'il y a une approche conceptuelle intéressante. L'intelligence artificielle, tout le monde en a peur, mais quoi qu'il arrive c'est toujours l'homme qui créé la machine. Il ne faut pas en avoir peur. La chose la plus inquiétante, c'est ce qu'en fera l'humain, pas la machine elle-même.

Lire la vidéo

Revenons à une époque où la technologie était moins développée. Il parait que tu as appris à mixer au son d'un poste de radio. Comment tu faisais ?

Agoria : Comment vous savez ça ? Vous avez appelé mon père, c'est ça ? (rires) Quand j'ai commencé, j'avais pas une tune. J'ai économisé et j'ai acheté une première platine, mais je n'avais pas assez d'argent pour en acheter une deuxième. Alors je mixais au son du beat de mon poste de radio ou d'un lecteur de cassettes. C'était mon challenge !

Tu as signé la B.O. du film "Go Fast". Ça t'a donné envie de réitérer ce genre d'expérience ?

Agoria : C'est cool comme expérience. Ça te remet à ta place. Quand tu bosses pour une musique de film, tu ne travailles pas pour ta gueule. Tu dois te mettre dans la tête de l'acteur, penser aux émotions qu'il doit ressentir, te mettre dans la tête du réalisateur, dans celle du producteur, et du coup t'arrives dans une sorte d'introspection de toi-même ou tu penses pour quatre à la fois. Là, je suis en train d'en faire une autre. Je compose la B.O. du prochain film de Jan Kounen, avec François Damiens et Vincent Lindon. On travaille à trois dessus et c'est assez excitant.

Christopher Nolan, si tu m'entends, n'hésite pas à faire appel à moi !

Agoria

Lire la vidéo

Il y a des réalisateurs en particulier pour qui tu aimerais composer ?

Agoria : Je suis fan de Denis Villeneuve. J'aime aussi beaucoup Christopher Nolan. Christopher, si tu m'entends, n'hésite pas à faire appel à moi ! Surtout si c'est pour travailler sur un film de science-fiction avec un son très barré. Mais je crois qu'il reste fidèle à Hans Zimmer, je ne suis pas sür d'avoir mes chances avec lui. Je suis un fan absolu. Les B.O. des films "Interstellar" et "Memento" sont complètement dingues.

La chaîne YouTube d'Agoria
Agoria sur SoundCloud

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés