Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory

By Marine Normand
09 Jan 2013

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory @DR, SILVER CLASH

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory

Adrien Moisson, fondateur de la Splendens Factory, répond aux questions d'OnVillaNuit !

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory @DR, SILVER CLASH

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory

Le bar Le Rosie, rue Muller.

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory @DR, SILVER CLASH

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory

Une vue de la Splendens Factory

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory @DR, SILVER CLASH

Adrien Moisson, tête chercheuse de la Splendens Factory

Bienvenue à la Splendens Factory !

Adrien Moisson est l'un des acteurs incontournables de l'événementiel et des Nuits Parisiennes. Fondateur de feu l'agence Elegangz, il est aussi le co-fondateur du festival Calvi on the Rocks, et du Scopitone. Dans quelques jours, il ouvrira tout près du Rosie (qu'il a monté avec Nicolas Ullmann) un espace créatif dig

Adrien Moisson est l'un des acteurs incontournables de l'événementiel et des Nuits Parisiennes. Fondateur de feu l'agence Elegangz, il est aussi le co-fondateur du festival Calvi on the Rocks, et du Scopitone. Dans quelques jours, il ouvrira tout près du Rosie (qu'il a monté avec Nicolas Ullmann) un espace créatif digne d'Andy Warhol, la Splendens Factory. Nous avons voulu en savoir plus sur ce nouveau projet, et connaître son opinion sur la Nuit made in Paris !


OnVillaNuit : Comment vous est venue l'idée de la Splendens Factory ?

Adrien Moisson : J'ai toujours eu l'idée de créer un lieu qui rassemble l'ensemble des arts que je produisais, et petit à petit, je vois que ce rêve prend forme...

OnVillaNuit : Pouvez-vous nous en expliquer le concept ?

Adrien Moisson : La Splendens Factory est un lieu qui rassemble différents espaces qui sont complémentaires et agissent en synergie. Vous trouverez ainsi une salle de répétition pour la musique, une salle de projection pour les court-métrages et les réalisateurs, des studios photos avec Silver Clash, un atelier numérique, une bibliothèque pour lire un peu, une salle d'exposition pour les photographes et les plasticiens, une cour- un salon- une salle à manger pour recevoir et un bar (le Rosie) pour rassembler tout le monde le soir... Et ce n'est pas fini. Ça va encore grandir ! La prochaine étape sera : un club et un grand espace de bureau nouvelle génération..


OnVillaNuit : Vous êtes un des acteurs de la Nuit Parisienne : comment rattachez-vous ce projet au monde si particulier des noctambules ?

Adrien Moisson : La nuit parisienne est importante pour moi (j'ai co-fondé Calvi On The Rocks, organisé des soirées pour des lancements du Nouveau Casino, Paris Paris, Showcase... et travaillé avec tous les labels de musique pour des soirées, des festivals, des clips ou des pochettes) mais c'est une des composantes de mon activité, pas la principale. On essaye avec mon équipe de rester connectés en permanence mais on veille aussi à ne pas s'enfermer dans la nuit ou dans un style. L'important, c'est de dénicher et de faire découvrir les nouveaux talents de demain : en musique, mais aussi en photo, en illustration, en art contemporain, dans le domaine du film et du digital...

OnVillaNuit : Vous avez d'autres projets pour 2013 ?

Adrien Moisson : Je vais déjà bien développer les deux sociétés de production qu'on a lancé avec mes associés en début 2012 (Fighting Fish : film + digital et Splendens : event + art management). Nous allons aussi bientôt attaquer les territoires de Dubai et de Singapour... Cela va nous permettre de faire de belles productions en 2013, certaines sont d'ailleurs déjà bien calées. Nous allons aussi préparer le lancement d'un nouveau club, une grosse collaboration avec la Galerie W (rue Lepic), et la création d'un label de musique... Année chargée !

OnVillaNuit : Etes-vous plutôt jour ou plutôt nuit ?

Adrien Moisson : Les deux : je dors assez peu :)

OnVillaNuit : Quel est votre poison ?

Adrien Moisson : Aucun, tout est bon si c'est pris à la bonne dose...

OnVillaNuit : Quelle serait votre soirée idéale ?

Adrien Moisson : Elle commencerait par un Opéra fantastique, suivi d'un mapping de la scène puis de la salle qui petit à petit ferait participer les spectateurs et les transformerait en acteur d'une soirée expériencielle assez folle. L'ensemble permettrait de mixer une vraie scénarisation (de l'opéra mais aussi de l'expérience en elle même), du live, de la musique, de la vidéo, de la lumière, avec un gros travail de scénographie et de Direction artistique globale (décors, costumes, signalétique...)

OnVillaNuit : Où faire la fête à Paris ? Et ailleurs ?

Adrien Moisson : Tous les lieux sont bons, si on y va au bon moment, avec les bonnes personnes !

OnVillaNuit : Le petit plus de la rue Muller (ndlr : où sont installés les bureaux d'Adrien Moisson, et qui s'annonce le hotspot de 2013) ?

Adrien Moisson : C'est dans un quartier qui se développe de façon très agréable, plein d'artistes et de gens ouverts d'esprit.

OnVillaNuit : Quelle est la résolution de 2013 que vous tiendrez ?

Adrien Moisson : Agrandir la Factory !

OnVillaNuit : Votre playlist du moment ?

Adrien Moisson :

- Noise des Toys

- We can't be friend de Dream Koala

- Never let me go (Aeroplane remix)

et toujours : Lonely Boy des Black Keys

Propos recueillis par Marine Normand

Le Facebook de la Splendens Factory

Un concours est en cours jusqu'au 15 avril pour intégrer un nouvel artiste à la Splendens Factory : inscrivez-vous ! Il suffit de poster une photo de votre travail sur le wall de la Factory et d'envoyer votre book à concours@wearesplendens.com

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés