Acid Day : 5 tracks cultes pour célébrer la TB-303 et l'Acid House

Acid Day : 5 tracks cultes pour célébrer la TB-303 et l'Acid House

By Charles Crost
03 Mar 2016

Sans qu'on ne sache vraiment comment c'est arrivé, le 3/03 est devenu l'Acid Day, dédié à la TB303, une groovebox qui s'est bien par hasard, retrouvé à la source de l'esthétique acid house. On a sélectionné 5 cartouches fondatrices pour célébrer comme il se doit ce jour béni.

Phuture - Acid Trax

Il semble évident de commencer ce five-tracks à la base de l'édifice : c'est avec cet "Acid Trax" de Phuture que tout a commencé. Au départ, un accident de réglage sur une machine complètement désuète, à l'arrivée, une révolution totale dans la musique house. En 86, la TB303 n'est qu'un outil dédié à accompagner les guitaristes solitaires en simulant des lignes de basses et des patterns rythmiques. Un an plus tard, avec ce track, la bécane devient l'élément essentiel de tout un pan de la culture club et emmène le groupe de DJ Pierre au sommet du culte.

D-Mob – We Call It Acieeed !

Après la house noire américaine, il n'aura fallu qu'un an pour que le phénomène envahisse l'Europe, et notamment la Belgique. Entre 88 et 92, un nombre vertigineux de disques proviennent de nos voisins complètement absorbés par la scène New Beat qui nait alors. Les parents ont peur, ça s'indigne sur les plateaux télé : le futur est en marche. L'hysterie acide ("Acied", à la sauce flamande) ravage l'occident, qui ne veut plus alors danser que sur cette musique.

808 State – E Talk

1988, la Belgique est en feu, mais c'est à Manchester que les choses se passent : alors que le kid Laurent Garnier fait le grand saut dans la piscine acide, 808 State sort son premier album, New Build, une des pièces fondatrice de ce nouveau patrimoine sonore qui va mettre en alerte l'Angleterre de Tatcher. L'Hacienda se voue à cette musique et restera certainement le lieu emblématique du mouvement, à echelle mondiale.

Charanjit Singh – Raga Bhairav

L'anecdote a été tellement usée qu'elle ne surprend plus personne. Mais cet Acid Day est l'occasion rêvée de rappeler la grace des morceaux de Charanjit Singh, décédé l'été dernier. 5 ans avant le crew de DJ Pierre, le musicien indien avait découvert les possibilités de cette TB-303. En résulte des morceaux exceptionnellement exotiques, mêlant rythmiques discos, leads hérités de la musique locale et basslines délicieuses que nous célébrons aujourd'hui.

Tyree – Acid Is My Life

Icône incontournable de Chicago, Tyree Cooper n'a pourtant jamais eu une posterité digne de celle de DJ Pierre et consorts. En cause, certainement, sa propension à (faire) rapper sur ses morceaux, ce qui l'amena à être assimilé (à juste titre) à la hip-house et (à tort) à la vulgaire dance. Si "Acid Is My Life" garde un goût particulier, c'est pour sa combinaison entre basses 303 et pianos house pur jus qui restaient jusqu'alors assez loin des canons du genre.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés