10 labels rock français à découvrir d'urgence!

10 labels rock français à découvrir d'urgence!

By Charles Crost
06 Fév 2014

On a décidé de vous présenter 10 labels qui sont entrain de redistribuer les cartes dans le rock en France. Suivez nos recommandations !

Azbin Records

Originaire des Hautes Alpes, Azbin Records a un joli catalogue: avec la sortie d'un disque partagé entre les brillants JC Satàn et leurs protégés de Regal et de sublimes objets à l'image de l'album "Dead Flowers" de Strange Hands, il s'est installé comme une référence solide du genre. On attends maintenant avec impatience leurs prochaines réalisations.

Recommandations : Le Split-EP entre Regal et JC Satàn ou le psychoactif "Medieval Dreams" de Le Pecheur.

Crapoulet Records

Derrière ce drôle de nom se cache l'un des labels les plus rugueux de notre sélection. Par rapport à l'offre générale, le tout frais disque de Decraneo est sans aucun doute l'un des plus nerveux sorti ces derniers mois. Punk jusqu'au bout des doigts, la maison frappe fort et les fans l'en remercient. On félicitera aussi le label pour le beau split entre les Chinois de Fanzui Xiangfa et SS20.

Recommandations : "Dupla Face" de Tuna, le split entre SS20 et Fanzui Xiangfa.

Croque Macadam

Basé à Montrouge, le label Croque Macadam a produit une dizaine de sortie de groupes français - et francophones – ou étrangers. Alors que ces derniers ont tout récemment signés sur Entreprise, il ne faut pas oublier que c'est sous cette bannière que les Superets ont sortis leur premier 45 tours. Des Guillotines aux Spadassins, ce label spécialiste des formats courts sait découvrir de petites perles pop à l'ancienne, mais pas revivalistes.

Recommandations : "Complexe" des Spadassins ou le second 45 tours des Triptides.

Gone With The Weed

Organisateur émérite de concerts dans la capitale, Gone With The Weed a l'art du bon casting. Pour prolonger ses plateaux toujours extrêmement qualitatifs, il se lance dans la sortie de cassettes, en réalisant par exemple celle des très brûlants Skategang et d'Enjoy. Des tirages en édition très limitée, jusqu'ici de 120 exemplaires à chaque fois, qui font mouche.

Recommandations : Les nerfs de "Freya Police" par Skategang ou la récente tape de Calypso.

Howlin'Banana

Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de vous parler de l'étiquette parisienne Howlin'Banana. Amateurs de la rage pré-punk, vous avez trouvé un catalogue qui devrait vous plaire. Les différentes formations sorties sont toujours assez musclées, tout en pourvoyant une certaine esthétique héritée du passé. Pour autant, n'y voyez de pas de revivalisme : leur façon de faire du rock reste celle de 2013.

Recommandations : Les disques de Travel Check et "Be My Cavegirl" des The Cavemen Five.

Kizmiaz

Les voix bouillantes des chanteurs sont sans aucun doute l'une des marques de fabrique de Kizmiaz Records. Leurs vinyles sonnent assez old-school, plus charmeurs qu'agressifs, jouant avec des productions très référencées. Si les disques sont parfois quasiment soul, rien ne les empêche de muscler le ton, avec par exemple l'excellente compilation "Cramped!" contenant entre autres une très belle track de Magnetix.

Recommandations : Le disque des Cavaliers, ou la compilation "Cramped!"

Requiem Pour Un Twister

Issu initialement du blog du même nom, Requiem Pour Un Twister a quelques belles sorties à son actif. De Venera 4 dont nous vous avions déjà parlé à des choses plus garage à l'image du 7' de Ranch Ghost, ce label est le refuge rock du DJ club Hybu qui le dirige avec un certain flair. On se délectera volontiers des guitares crunchy dont la maison à le secret.

Recommandations : Les deux disques de Venera 4 et l'excellent 45 tours de Radar Eyes

Retard Records

S'il ne faut pas le confondre avec le magazine homonyme, le label Retard Records propose de belles premières sorties. Ce qui est sûr, c'est que le son gras et les batteries énervées est la marque de fabrique de ces Rennais. Leur compilation "La Rennes Du Garage" résume d'ailleurs parfaitement ces intentions : y aller fort, ne pas se poser de questions, et réussir à fédérer tout le monde.

Recommandations : La compilation rennaise, ou la cassette "Radio Hits" de Sapin.

SDZ Records

SDZ joue allègrement sur plusieurs tableaux, oscillant volontiers entre musique noise et rock racé et inspiré. Il suffit d'écouter le très joli disque des Bellas pour comprendre qu'ils sont aussi doués dans les deux registres. Si nous saluons plutôt ici la partie crunchy de leur catalogue, les quelques sorties expérimentales sont aussi très marquantes.

Recommandations : "Red Nylon Valance" de Dan Melchior ou "Raspberry Thighs" de The Mantles.

XVIII Records

XVIII ressemble à SDZ sur un point : aucun des deux ne se cantonne au simple registre rock, ouvrant sur les synthétiseurs, le bruit et les expériences. Mais ici aussi, nous nous concentrerons sur leur roster à guitares. Celles-ci sont justement très énervées, et cherchent à en découdre à chaque disque. L'album de Royal Headache est une véritable boule de nerf, le dernier de la Secte du Futur n'offrira aucun répit à l'auditeur. C'est très fort.

Recommandations : L'étonnant "Purple Skies, Toxic River" de Tv Colours, ou la sortie initiale du label, Yussuf Jerusalem.


Découvrez aussi notre sélection des 10 labels électro à découvrir d'urgence !

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés