"Work" : Rihanna ne sait pas choisir ses remixeurs

By Charles Crost
21 Mar 2016

Si son Work est un tube incontournable, l'EP de remixes qu'elle vient de lui assortir n'est vraiment pas finaud. Zut.

Quelle déception : si "Work" est l'hymne Hiver-Printemps de cette année, Rihanna a eu la mauvaise idée de révéler aujourd'hui une batterie de remixes qui tâchent un peu. Sur la ligne de départ : le néerlandais R3hab, qui transforme le morceau en accessoire de plage hors saison, les anglais Burns, qui accélère salement le morceau sans raison apparente, Bad Royale de Mad Decent, brisant toute la subtilité du groove du track pour le Diploiser. Finalement Lost Kings semble passer péniblement la ligne d'arrivée en tête, mais leur ambiance cotonneuse laborieusement pompée aux débuts de The Weeknd n'est pas Byzance, quand les drops eux virent tristement mais sûrement à l'EDM crasse. Rien ici ne convainc vraiment

Rihanna ne sait donc pas choisir ses remixeurs. En effet, toute la force de l'original tient dans son groove étrange, à mi-chemin entre hédonisme caribéen et minimalisme synthétique. Si, dans le star-system du remix-jeu, on aurait volontiers suggeré Kaytranada, on ne peut qu'avoir une pensée pour des producteurs qui auraient certainement mieux géré l'affaire. Suicideyear , Evian Christ, parmi des dizaines d'autres dont on aurait été plus que curieux de lire une relecture du morceau.

Quoi qu'il en soit, jetez toujours une oreille à ces versions alternatives. Vous n'êtes pas à l'abri d'y trouver un guilty pleasure.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés