"Teardrops in the Box", le hit annuel du prodige de la dance Kiddy Smile

By Charles Crost
25 Jan 2016

De la deep bien, des idoles fondatrices planquées pas loin : comme chaque année, Kiddy Smile lâche une bombe atomique. Particulièrement taillée pour les clubs cette fois-ci.

Il faut croire que Kiddy Smile a compris comment tirer le maximum de l'économie actuelle de la musique : il sort un tube par an sans forcer, tourne dessus sans arrêt, joue absolument partout dans la capitale et fait chauffer des balls pour vogueurs en extase comme c'était encore le cas hier soir à à la Folie. Il ne lui suffit que d'un track-manifeste pour relancer la machine.

Il faut voir ainsi de quels bois sont faits ces morceaux : "Get Myself Alone", "Worthy For Your Love" sont de purs tubes dance, fédérateurs bien au delà des chapelles. Aujourd'hui, pourtant, le Parisien va plus loin en se rapprochant de la house deep des origines : sur "Teardrops In The Box", on entend l'icône Marshall Jefferson ("Open Your Mind" ) se faire ravaler la façade par l'idole Todd Terje. Tant pis pour Technotronic, on prend volontiers cette relecture du Chicago des débuts.

Un jour, Kiddy Smile fera peut-être un album. Mais, d'ici là, ces salves rares mais précieuses semblent destinées à faire mouche à chaque fois.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés